DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Les erreurs d'aiguillage de la Voie

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Les erreurs d'aiguillage de la Voie

    Message par Invité le Mer 1 Juil - 13:07

    J'ai déjà posté cette délicieuse vidéo ailleurs, mais je tiens à la remettre ici pour ne jamais oublier que la Voie doit m'ouvrir aux autres, sinon, c'est que j'ai pris un mauvaise direction.
    Elle montre aussi que la Voie peut s'adapter aux circonstances...

    Rester "souple", comme disent les tibétains (3 qualités essentielles: souplesse, clarté, calme)



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Les erreurs d'aiguillage de la Voie

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 7:25

    Cette vidéo est vraiment très précieuse pour moi parce qu'elle illustre le piège principal de la Voie: l'orgeuil.  Il se manifeste de plusieurs facons, s'immisce dans le moindre interstice.

    -----------------------

    Pourquoi, alors que son but principal est inverse ?

    Il y a déjà la seule pensée qu'on "est sur une Voie", donc les autres pas.  Ça donne déjà un sentiment d'être supérieur.  C'est le cas avec ceux qui suivent une religion, se croient "élus de Dieu", ou "ayant reçu la Foi".

    Puis on emploie toujours un vocabulaire préjoratif: la Voie monte, on progresse, on élève notre niveau de conscience, ce qui suppose à chaque fois une supériorité par rapport aux autres.
    J'ai évoqué cela déjà dans un autre fil, parce que cela me chipote, et je préfère, pour combattre cette tendance, laisser s'exprimer mon petit diable, plutôt que me faire passer pour une dévote que je ne suis pas.

    Dans la vidéo, on voit que c'est en s'abaissant pour ramasser la balle, en faisant passer la Vie avant la Voie, que le moine non seulemment a progressé, mais aussi a eu de la joie.  On croise le sujet de l'empathie: isolé dans ses pensées, le moine était devenu égoïste.  Un peu d'empathie l'a ouvert, lui a fait réaliser qu'il était enfermé dans une illusion.

    Autre exemple, même s'il n'est que symbolique: Jésus, un Dieu descendant au niveau des hommes, leur lave les pieds.

    -----------------------------

    On voit aussi dans la vidéo le rôle possible de la souffrance: nous faire sortir de notre bulle.  C'est la souffrance du petit chien qui a "crevé" la bulle du moine.

    On voit aussi qu'il glisse et tombe parce que son attention est dirigée vers le chien et pas vers le sol où il marche.  On peut en tirer une leçon aussi: rester dans le présent même quand on accompli une tâche.
    Comme les sauveteurs qui ont pour première instruction de penser d'abord à leur sécurité.
    Le faux pas du moine a causé sa souffrance à lui et l'a empêché de porter secours plus vite au petit chien, mais il l'oublie devant la souffrance supérieure de l'autre.

    Il a soudain réalisé qu'il pouvait être inconsciemment la cause de la souffrance des autres: au lieu de n'être responsable que de lui même, il comprend qu'il est aussi responsable d'un autre, ce qui peut être étendu à tous les autres.  (Bien sûr ce la ne s'applique qu'à certaines souffrances, pas toutes, mais déjà celle que nous pouvons éviter).  Quand nous achetons un produit qui a été fabriqué dans la souffrance, nous devenons co-responsables de cette souffrance, même si c'est inconscient.


    Pour la souffrance, j'ai ouvert un nouveau fil ICI comme cela, ici on peut continuer à parler des pièges de la Voie.

      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 12:13