DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    La duperie de soi

    Partagez
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    La duperie de soi

    Message par Hitori le Lun 25 Sep - 21:21

    Le besoin de croire est ancré en l’homme. Nous avons tous foi en nos croyances, même lorsqu’on se trompe soi-même, consciemment ou inconsciemment. Ce qu’on appelle en philosophie; « La duperie de soi ».

    La duperie de soi peut provenir d’un désir de croire ou au contraire d’un désir de ne pas croire. On voit bien là que le désir est la cause sous jacente qui soutient la croyance et tant pis si parfois cela débouche sur de la crédulité.

    Dans tous les cas ce désir est soit voulu et assumé par la personne; désir que l’on appelle « intentionnel», soit  ce désir serait involontaire et tributaire d’un jugement altéré; désir que l’on appelle « motivationnel ».

    Alors, la question que l’on peut se poser, dans le cas de la duperie de soi intentionnelle, c’est ; comment un sujet qui sait se duper lui-même, en adoptant une croyance qu’il sait fausse, peut accepter cet illogisme de pensée? Et sur le plan moral, a-t-il le droit de se duper lui-même? Autrement dit; a-t-il une responsabilité sur sa croyance de la même façon qu’il peut en avoir sur ses actions?


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La duperie de soi

    Message par geveil le Lun 25 Sep - 23:34

    C'est une question à laquelle, dans la peau de geveil Je ne peux répondre par le raisonnement, Je ne peux que donner un exemple, ce que Je vis dans geveil.  J'y ai pris conscience que c'est Moi qui anime geveil, Hitori et tous les êtres vivants.  Autrement dit, quand je parle à une de mes créatures c'est à moi que Je parle et pourtant Je continue de faire comme s'ils étaient en essence différents de moi, autrement dit, je me dupe moi-même, duperie intentionnelle.  Et quelle est l'intention?  Le désir de continuer à vivre et d'échapper à la solitude ontologique, car sans les "autres" que serait la vie?  En fait, je me fais du cinéma, dont je suis auteur, metteur en scène et interprète. Malheureusement, ayant pris conscience de cela, il est difficile de vivre dans le mensonge, il y a comme une couche de cendre sur ce qui pourrait être lumineux.  Pour un peu de bonheur, il vaut mieux vivre dans le désir motivationnel.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par ber21 le Mar 26 Sep - 16:47

    Encore une fois je ne suis pas d'accord. La croyance naît de l'angoisse, pas du tout du désir. La croyance crée toujours des obligations, des limites à nos plaisirs. Regardez le nombre d'interdits dans les religions monothéistes et les sacrifices que s'imposaient jadis les incas et autres cultes primitifs. L'angoisse est née avec l'homme, et même avant l'homme. Regardez comment réagit un chien à la foudre ou à un feu d'artifices. Le premier réflexe de l'homme devant la calamité, l'orage, la foudre, la mort a été d'implorer une puissance supérieure qui le domine et pourrait le protéger. Et ce réflexe est toujours très vivace; on l'a vu aux Antilles et au Mexique il y a quelques jours. Rien n'est voulu, rien n'est désiré; c'est l'instinct de vie: et la morale n'a rien à voir là-dedans.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par loli83 le Mar 26 Sep - 17:17

    je pense que si l'on est sain d'esprit et arrivé à l'age adulte , oui on est  responsable de nos croyances , désir ou angoisse peu importe

    mais croyance ayant un sens péjoratif , c'est à dire excluant le raisonnement logique , mieux vaut ne pas avoir du tout de croyances
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par Hitori le Mar 26 Sep - 21:49

    geveil a écrit:Pour un peu de bonheur, il vaut mieux vivre dans le désir motivationnel.
    Oui, et même si ainsi on vit dans l’illusion, au moins on vit sans connaître les affres de la « connaissance » du « réel ».

    ber a écrit:Encore une fois je ne suis pas d'accord. La croyance naît de l'angoisse, pas du tout du désir.
    Quand on parle de croyance ce n’est pas spécifiquement à la croyance religieuse qu’on se réfère, mais à toutes sortes de croyances, aux croyances en général. Mais même si c’est de la croyance religieuse dont on parle, elle vient bien d’un désir; désir d’immortalité, désir d’être aimé et protégé, désir d’un père tout puissant….désir d’échapper à l’angoisse existentielle en cherchant des substituts, des béquilles, des garde-fous. Philosophiquement parlant, le désir est un affect, et en ce sens éminemment subjectif.

    Comme a écrit Marcel Proust; dans A la recherche du temps perdu ; « Le désir est bien fort, il engendre la croyance."




    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La duperie de soi

    Message par geveil le Mer 27 Sep - 10:52

    Hitori a écrit:Oui, et même si ainsi on vit dans l’illusion, au moins on vit sans connaître les affres de la « connaissance » du « réel ».
    Comme dans la chanson de Brel: "être beau et con à la fois!" Laughing


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par Hitori le Mer 27 Sep - 19:37

    Cette question étique de savoir si on a le droit de se duper soi-même malgré les incohérences manifestes de ses croyances, semble difficile à cerner. Si il est manifeste que chacun a le droit de croire ce qu’il veut au sein de la sphère intime et si comme on l’a dit la dissimulation de la « vérité » va protéger le témoin de conséquences négatives sur le plan psychique, qui risquent parfois de l’emmener au désespoir, en protégeant sa santé mentale, nous sommes là dans ce qu’on appelle des illusions positives. Il n’en est pas moins vrai que cela ne va pas se cantonner à la sphère privée. Le témoin, de par son immersion dans la société, va avoir un impact, une répercussion, sur la vie des autres, forcément. Et plus ses croyances seront éloignées de la réalité, plus leur impact risque d’être désastreux pour les autres.

    Mais néanmoins, que se soit de manière intentionnelle ou involontaire, la duperie de soi, étant donné qu’elle peut être fortement préjudiciable à la société, fait du sujet un agent responsable de ses croyances, du fait du débordement de sa sphère psychique sur le monde, nonobstant par ailleurs le préjudice cognitif et référentiel de la personne, qui en niant sa propre rationalité va entretenir un dualisme séditieux.





    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La duperie de soi

    Message par geveil le Mer 27 Sep - 23:35

    La duperie de soi n'est rien d'autre que la duperie de Moi, et que ce soit par désespoir ou par les violences que certaines de mes incarnations font à d'autres, c'est toujours moi qui souffre. Il n'y a qu'une façon d'échapper à ce mensonge qu'est ma création, c'est le rien, le néant, à jamais. Mais d'un autre côté, les illusions qui constituent la vie peuvent être douces, chaleureuses, voluptueuses, merveilleuses. Alors, c'est un peu comme pour l'énergie nucléaire, on en profite à travers le confort qu'elle nous dispense, on refuse de voir à quel point elle est dangereuse, on vaque à ses occupations, on prend des bains bien chauds, etc, etc, mais un jour, boum! Et aïe, aïe, aïe!


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par ber21 le Jeu 28 Sep - 19:05

    Mais avez-vous vraiment conscience que vous vous dupez? Vous vous regardez le nombril , muni d'un miroir déformant qui vous renvoie une image bien noire... Je me regarde le nombril moi aussi mais je n'ai vraiment jamais eu l'impression que je déformais ma propre image, mes pensées, mes sentiments.
    Je suis comme ça, et voilà! Et vogue la galère, qu'il faut peut-être préférer à l'arche...qui s'échoue!
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par Hitori le Jeu 28 Sep - 19:44

    geveil a écrit:Il n'y a qu'une façon d'échapper à ce mensonge qu'est ma création, c'est le rien, le néant, à jamais.

    geveil, je te réponds Ici car HS.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La duperie de soi

    Message par geveil le Jeu 28 Sep - 22:15

    ber21 a écrit:Mais avez-vous vraiment conscience que vous vous dupez? Vous vous regardez le nombril ,
    Et toi, tu ne regardes pas le nombril, mais tu te promènes le ventre à l'air, pour que les autres le regardent. Laughing


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: La duperie de soi

    Message par ber21 le Ven 29 Sep - 11:12

    Hélas, il n'y a plus grand chose à regarder! Mais peut-être y vais-je découvrir la définition du...néant! Sourire!
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La duperie de soi

    Message par geveil le Jeu 5 Oct - 22:00

    Pas la définition du néant, mais le néant lui-même! Tu es sur la bonne voie, camarade! Twisted Evil


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:51