DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Penser, c'est dire non.

    Partagez
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Penser, c'est dire non.

    Message par Hitori le Mar 5 Avr - 17:58

    Voici un texte du philosophe Alain (Emile Chartier, dit) où il nous dit que penser, c’est dire non.

    « Penser, c’est dire non. Remarquez que le signe du oui est d’un homme qui s’endort: au contraire le réveil secoue la tête et dit non. Non à quoi? Au monde, au tyran, au prêcheur? Ce n’est que l’apparence. En tous ces cas là, c’est à elle-même que la pensée dit non. Elle rompt l’heureux acquiescement. Elle se prépare d’elle-même. Il n’y a pas au monde d’autre combat. Ce qui fait que le monde me trompe par ses perceptives, ses brouillards, ses chocs détournés, c’est que je consens, c’est que je ne cherche pas autre chose. Et ce qui fait que le tyran est le maître de moi, c’est que je respecte au lieu d’examiner. Même une doctrine vraie, elle tombe au faux par cette somnolence. C’est par croire que les homme sont esclaves. Réfléchir, c'est nier ce que l'on croit

    Cet extrait est caractéristique du philosophe qui se veut un homme libre. C’est un anti conformiste qui abhorre la résignation….Mais a-t-il raison de dire que penser c’est dire non?






    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par geveil le Mar 5 Avr - 22:32

    Non!


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par loli83 le Mer 6 Avr - 0:20

    peutette ben qu'oui , peutette ben qu'non ! Very Happy
    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par prometa le Mer 6 Avr - 8:39

    Penser, c'est peser : il y a toujours deux plateaux sur la balance.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par loli83 le Mer 6 Avr - 11:10

    prometa a écrit:Penser, c'est peser : il y a toujours deux plateaux sur la balance.

    Dieu pense avant d'agir , voilà un exemple auquel m'a fait penser le message de Prometa :
    cela vient d'un passage du livre de Daniel le prophète qui s'adresse au roi Belschatsar roi de Babylone :
    chapitre 5 :25 Voici l'écriture qui a été tracée: Compté, compté, pesé, et divisé.
    5.26
    Et voici l'explication de ces mots. Compté: Dieu a compté ton règne, et y a mis fin.
    5.27
    Pesé: Tu as été pesé dans la balance, et tu as été trouvé léger.
    5.28
    Divisé: Ton royaume sera divisé, et donné aux Mèdes et aux Perses.
    5.29
    Aussitôt Belschatsar donna des ordres, et l'on revêtit Daniel de pourpre, on lui mit au cou un collier d'or, et on publia qu'il aurait la troisième place dans le gouvernement du royaume.
    5.30
    Cette même nuit, Belschatsar, roi des Chaldéens, fut tué.
    5.31
    Et Darius, le Mède, s'empara du royaume, étant âgé de soixante-deux ans.

    on voit que la prophétie s'est réalisée malgré les honneurs donnés à Daniel , mais c'est le fait d'avoir pesé avant de décider que je voulais mettre en avant
    avatar
    Dede 2B

    Messages : 167
    Date d'inscription : 05/09/2015

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par Dede 2B le Mer 6 Avr - 13:29


    « Penser, c’est dire oui. Remarquez que le signe du non est d’un homme qui s’endort: au contraire le réveil secoue la tête et dit oui. Oui à quoi? Au monde, au tyran, au prêcheur? Ce n’est que l’apparence. En tous ces cas là, c’est à elle-même que la pensée dit oui. Elle rompt l’heureux acquiescement. Elle se prépare d’elle-même. Il n’y a pas au monde d’autre combat. Ce qui fait que le monde me trompe par ses perceptives, ses brouillards, ses chocs détournés, c’est que je consens, c’est que je ne cherche pas autre chose. Et ce qui fait que le tyran est le maître de moi, c’est que je respecte au lieu d’examiner. Même une doctrine fausse, elle tombe au vrai par cette somnolence. C’est par croire que les homme sont esclaves. Réfléchir, c'est croire ce que l'on nie.»
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par geveil le Mer 6 Avr - 14:02

    Comme quoi, Dédé, tout cela, c'est du bavardage. vieux


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par Hitori le Mer 6 Avr - 19:15

    Mais essayons d’analyser ce qu’a voulu dire Alain. En disant cela, veut-il dire que toute pensée serait tournée d’emblée vers la négation? Je ne pense pas, car il ne faut pas oublier que cet extrait est tiré de « Propos sur la religion » où la croyance à une place centrale et en tant qu’athée, Alain critique l’irrationalité de la religion.

    Placé dans ce contexte et à travers ce filtre, on comprend mieux le sens à donner à cela. Par contre, on ne peut pas l’appliquer d’une manière générale.

    Néanmoins pour cela il faut en préambule que nous définissions ce qu’est la pensée. Penser, c’est focaliser son esprit sur un objet et en focalisant son esprit, on va juger, peser et finalement en ayant peser le pour et le contre, on va croire ce qui nous semble vrai.

    Donc penser, comme dit prometa, c’est établir une réflexion personnelle face à un choix et déterminer l’option qui sera notre vérité.

    Par conséquent, on ne peut pas dire que penser c’est dire non, car cela voudrait dire que l’on ne prend pas le temps de peser les différents arguments en opposition et on se complait dans la négation systématique du septique qui met en avant son doute comme un étendard et récuse toute justification, en disant que toute certitude est inaccessible et partant de là vaine….circulez, il n’y a rien à voir ou à penser d’ailleurs…..

    Car, si on adopte cette démarche, c’est ne pas tenir compte de l’existence d’une possible vérité et bien évidemment à ce moment là dire non équivaut à ne pas penser et à ne pas connaître la possible vérité.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Lulu

    Masculin Messages : 55
    Date d'inscription : 27/02/2016

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par Lulu le Mer 18 Mai - 19:31

    Hitori a écrit:Mais essayons d’analyser ce qu’a voulu dire Alain. En disant cela, veut-il dire que toute pensée serait tournée d’emblée vers la négation? Je ne pense pas, car il ne faut pas oublier que cet extrait est tiré de « Propos sur la religion » où la croyance à une place centrale et en tant qu’athée, Alain critique l’irrationalité de la religion.
    C'est s'octroyer le droit de ne pas adhérer aveuglément à une pensée préfabriquée et de faire cheminer la sienne librement avant de se prononcer sur un "oui" ou un "non".


    _________________
    De omnibus dubitandum.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Penser, c'est dire non.

    Message par Hitori le Mer 18 Mai - 21:11

    Lulu a écrit:C'est s'octroyer le droit de ne pas adhérer aveuglément à une pensée préfabriquée et de faire cheminer la sienne librement avant de se prononcer sur un "oui" ou un "non".
    Oui, on peut penser que penser est une action et peut s’assimiler à l’agir. Nous ne restons pas tributaire d’une pensée extérieure, mais nous faisons au contraire de notre pensée l’instrument de notre liberté de penser.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:57