DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Mer 16 Déc - 7:27

    Le bouddhisme Tibétain propose un enseignement qui aborde l’énergie sous cinq aspects fondamentaux, en rapport avec les cinq émotions.
    Ayant reçu cet enseignement il y a quelques années, je retrouve ce matin le support écrit où les cinq aspects sont décrits. Peut-être que cela vous intéressera.

    Quelques précisions…
    Selon ce que j' en ai compris dans le bouddhisme Tibétain, la réalité est Esprit, claire lumière, luminosité-lucidité essentiellement indifférenciée. Au niveau discernable, comme la lumière blanche qui passe à travers un prisme, l’énergie se réfracte en différentes colorations correspondant à certaines de ses qualités fondamentales. La nature de l’esprit peut alors être perçue comme cinq luminosités extrêmement subtiles et qui correspondent à cinq intelligences immédiates ou connaissances primordiales : la sagesse du domaine de vacuité, la sagesse du miroir, la sagesse de l’équanimité, la sagesse du discernement, la sagesse toute accomplissante. Elles sont les cinq facettes de l’esprit de bouddha.
    Mais dans l’illusion qui produit la saisie d’un ego ces sagesses sont transformées en attitudes conflictuelles, les cinq émotions qui nous animent. L’ego n’a pas d’autres moyens de communication.
    Par le fait que nous ne reconnaissons pas la vacuité de l’esprit, nous médiatisons notre relation à nous-mêmes. Nous croyons être agent de l’expérience. Nous établissons alors nos relations avec notre esprit en termes d’ego. La saisie égocentrique est une construction virtuelle d’un pôle de référence que l’on tente confusément et incessamment de maintenir dans nos relations avec le monde phénoménal lequel est alors expérimenté en termes d’altérité. A l’intérieur de ces relations dualistes (sujet/objet ou ego/altérité) s’instaurent des schémas pathologiques (les émotions) qui conditionnent notre devenir.
    La haine procède d’une désespérance du sens, tandis que le désir attachement procède d’une espérance.

    Je reviens pour la suite, les "cinq familles"

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Mer 16 Déc - 15:47

    LA SAGESSE SEMBLABLE AU MIROIR – VAJRA – FAMILLE DU DIAMANT

    Selon la tradition, le vajra est une pierre précieuse, céleste, capable de couper tout objet massif. Il est indestructibilité complète.
    Le spectre vajra, ou dorjé en tibétain, symbolise la famille vajra. Ce spectre, est doté de cinq pointes qui représentent le lien à établir avec les cinq émotions : l’agressivité, l’orgueil, la passion, la jalousie et l’ignorance. Les pointes acérées représentent l’action de trancher toute tendance émotive névrotique ; elles symbolisent aussi la qualité pénétrante qui existe chez un être conscient d’un grand nombre de perspectives possibles.
    Le vajra redresse ou corrige toute distorsion névrotique de manière précise, tranchante.

    L’expression névrosée de la famille vajra est la colère/agressivité, aussi la fixation intellectuelle. Lorsqu’on ne démord pas d’une logique particulière, la vivacité vajra peut se transformer en rigidité. On s’approprie sa propre perspicacité, plutôt que de conserver une perspective ouverte. La colère propre à la névrose vajra peut se traduire par une agressivité pure et simple ou un sentiment de crispation qui s’explique par le fait qu’on reste tellement attaché à la vivacité de son propre esprit.
    La confusion vajra se manifeste sous forme d’aversion et de répulsion avec intention de nuire avant d’être inquiété et envahi. Nos peurs et nos phobies vont être d’autant plus justifiées à nos yeux que nos fantasmes vont prendre corps. On va pouvoir même accuser des faits et gestes et prêter des intentions aux choses comme aux êtres. Dans ce délire il n’y a pas de discernement, de clarté et de perspective. Notre cercle est trop resserré, il est devenu vicieux et infernal. On essaie de donner du sens et cela tourne au dogmatisme. On voudrait maîtriser, on est rigide. On se voudrait plus spontané, on est pulsionnel. Le terrain qu’on souhaiterait sûr et stable se dérobe à chaque instant, alors on tente de manipuler et de modeler le monde, l’autre…

    Même lorsque l’esprit est brumeux, possessif et agressif du fait de la colère, les qualités de brillance, lucidité et de grande énergie sont potentiellement présentes. L’expérience est pénétrante et personnelle. C’est un peu comme un froid d’hivers sec, vif et mordant. La personne vajra a une intelligence très vive. Toutes les traditions intellectuelles font partie de cette famille. Si ces qualités sont clairement perçues, l’essence de la colère se trouve spontanément transformée en acuité et ouverture d’esprit, cristallisation et indestructibilité.
    Cette transformation ne s’accomplit pas délibérément, mais suit automatiquement la claire vision intérieure.
    L'esprit est en mesure de juger de la justesse ou de la fausseté d’un raisonnement. Son intellect lui permet de toujours rester ouvert et de voir en perspective. L’intellect de la famille vajra n’est pas seulement encyclopédique ; il est pénétrant, direct, sensible aux perspectives. Pareille indestructibilité et pareille faculté de pénétration sont des qualités très personnelles et très réelles.

    L’obtention du vajra est liée à l’élément eau et à la couleur bleue qui présupposent la réflexion nette, claire, brillante de la sagesse semblable au miroir. Les eaux tumultueuses et troubles symbolisent la nature défensive et agressive de la colère, tandis que l’eau claire évoque le reflet limpide, vif et net de la sagesse vajra.
    Le miroir symbolise une connaissance qui n’est pas dualiste, en laquelle le sujet ne se pose pas en s’opposant à un objet, mais en laquelle le « support-témoin », le miroir et sa réflexion, l’image, sont indifférenciés. L’acuité du miroir est sans ambages et sans détour. Elle renvoie sans intention aucune et sans avoir à se déplacer. La projection de l’autre retourne à lui-même. Ce n’est pas tant le miroir, mais le reflet qui nous renvoie à nous même et à nos propres intentions. Aussi il n’est pas nécessaire d’user d’aversion et de répulsion pour envoyer à l’autre. La puissance de l’énergie vajra vient du fait qu’il n’y a pas lieu d’aller en dehors, de sortir de soi.

    Situation à l’est. L’aube. Couleur bleue. C’est l’acuité de l’expérience, comme celle du matin au réveil.

    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2459
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Hitori le Mer 16 Déc - 16:01

    Merci Sora Wink ...... c'est toujours intéressant d'avoir différentes approches. On peut ainsi voir les éléments communs à toute école de pensée et aussi ce qui fait leur propre spécificité.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Jeu 17 Déc - 7:42

    intéressant, en effet. J'en ai fait un peu, mais pas accroché, sans doute parce que je ne comprenais pas.

    (mais difficile à lire en orange, mais en "citant" on peut le lire plus facilement))

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Jeu 17 Déc - 11:13

    Sora a écrit:
    Smile

    LA SAGESSE DE L’EQUANIMITE – RATNA – FAMILLE DU JOYAU

    Cette énergie lorsqu’elle est exprimée de façon névrotique, se traduit par la fierté ou l’arrogance, l’orgueil qui peuvent être changés en la sagesse de l’équanimité.
    C’est l’expansion, l’enrichissement, l’abondance. Mais une telle profusion peut aussi présenter des problèmes et des faiblesses. Au lieu de s’émerveiller et de s’enrichir du contact de l’autre, nous cherchons à prendre et à nous hisser sans rien apprécier sinon que d’être le sujet central. Il n’y a pas d’autre valeur que la valorisation que procure la sensation d’être moi. Cela peut devenir envahissant.
    Du point de vue de la névrose, la richesse de la famille Ratna se manifeste comme une obésité totale ou une extraordinaire ostentation, contraire au bon sens. On se développe sans cesse, on s’ouvre sans porter attention et on se fait plaisir au point de perdre la raison. C’est un peu comme nager dans un lac de miel et de beurre très dense. Une fois le corps enduit de ce mélange de beurre et de miel, on ne s’en défait pas aisément.

    Par l’énergie purifiée on entre en contact avec une faculté de ressources inépuisables. A cette vision, l’arrogance est spontanément transformée en la sagesse de l’équanimité qui perçoit toutes les situations de façon égale comme des embellissements du fait fondamental d’exister. Elle correspond au sentiment personnel et véritable de s’épanouir et d’enrichir son milieu. On fait l’expérience de la richesse d’un instant, la richesse d’un seul mot, d’un seul sentiment. On rentre en communication avec la valeur des choses parce que notre conscience rayonne de générosité et de dignité.
    On se sent très riche et prolifique et on s’offre personnellement au monde, sur les plans, émotif, psychologique et même spirituel. On n’arrête pas de se prolonger, de gagner du terrain, comme une inondation ou un tremblement de terre. On éprouve le sentiment de s’étendre, de faire trembler le sol et d’y faire de plus en plus de fissures. C’est ça l’expansion vertigineuse de la famille Ratna.

    Equanimité, parce qu’on peut tout englober dans son milieu d’expansion. C’est comme une souche pourrie confortablement installée dans un champ. Elle ne veut pas abandonner son territoire et s’incruste. Mais des champignons et des plantes poussent sur elle et des animaux s’y nichent. Cette propension toute paresseuse à se mettre à l’aise et à inviter d’autres personnes à entrer et à se reposer à leur tour correspond au principe Ratna.

    La couleur de Ratna est le jaune, ce qui exprime la richesse ou la qualité de bien être liée à l’or (pleine, paisible, rayonnante, expansive, élaborée, remplir l’espace).
    Associée à l’élément terre, cette énergie résonne des mêmes qualités de solidité ou de substantialité.

    Situation au sud. Le midi, le milieu du jour, moment où l’on éprouve le goût de se rafraîchir, de se nourrir.


    Le voici en marron:)
    La couleur de Ratna est jaune d'or.

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Jeu 17 Déc - 11:39

    je me doutais bien que la couleur était symbolique, mais avec la vue qui baisse... merci ! Le vois le texte en or de toutes façons Wink
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Ven 18 Déc - 3:09

    LA SAGESSE DU DISCERNEMENT – PADMA – FAMILLE DU LOTUS

    Le lotus est le symbole de la famille éveillée padma. C’est une fleur qui pousse et s’épanouit dans la boue, mais qui est pourtant pure, propre, virginale et claire.

    Attachement pathologique, vouloir être aimé, déception, isolement, deux extrêmes trop ou pas assez, lorsqu’elle se trouve déformée par l’ego, cette énergie s’exprime en tant que passion, vouloir-saisir, désir de posséder.
    Complètement enveloppé dans le désir, on ne s’intéresse qu’à séduire le monde, sans se soucier de communiquer réellement. Qu’on soit prostitué ou publicitaire, au fond on ressemble au paon. On parle doucement, d’une voix susurrante. Ce pourrait être un homme ou une femme d’allure très sexy, bienveillante, un être superbe et incroyablement accommodant qui dirait « Ça ne me gène pas que tu me blesses. Tout ça fait partie de notre histoire d’amour. Viens donc plus près » Un tel déploiement de séduction est parfois excessif, parfois compatissant.

    Cette énergie est associée avec le feu. Dans un état de confusion, le feu ne fait pas de distinction entre les choses auxquelles il s’étend, qu’il brûle ou détruit.

    L’au-delà du désir-attachement n’est pas une indifférenciation en laquelle tout serait pareil et où l’on serait dans l’incapacité de distinguer. Bien au contraire, sans attachement, le désir transmuté a une qualité pure de discernement parfait qui est sagesse.
    Par l’expérience d’un pur sentiment de compassion, le feu de la passion peut être changé en une énergie propre à une relation éveillée capable de voir chaleureusement et clairement de quelles manières existent les choses avec lesquelles on est en contact. C’est extrêmement précis et sensible. On a un intérêt débordant. Tout est vu distinctement, avec ses caractéristiques et ses qualités propres. La valeur de chacun est appréciée et cela gagne en luminosité de part et d’autre. S’instaure une communication fluide, sans arrière pensée et une compassion joyeuse.
    Le caractère authentique de la séduction padma s’exprime par une ouverture réelle, une disposition à démontrer au monde phénoménal ce qu’on a et qui on est. Ce qu’on apporte au monde, c’est un sentiment de plaisir, une sensation de promesse.
    On commence à s’apercevoir que tout ce qu’on vit est chargé de promesses ; on éprouve sans cesse une sorte de magnétisme, une sensation d’hospitalité spontanée.
    C’est un peu comme se baigner dans du parfum ou du thé jasmin. Chaque fois qu’on se baigne, on ressent une fraîcheur fantastique. On se sent bien au cœur de ce magnétisme.
    Une musique douce joue en arrière plan sans arrêt. Lorsqu’il n’y a pas de musique, on écoute le sifflement du vent qui traverse ce milieu padma et devient à son tour une merveilleuse mélopée. On se fait amant ou poète éblouissant, musicien.

    La couleur de Padma, le rouge, exprime la séduction et le feu de la passion, ou bien la chaleur toute imprégnante de la compassion (beauté, charme, communication, luminosité).
    Situation à l’ouest. L’après midi, la journée avance, il faut songer à trouver une amante, un amant. C’est le moment de voir la personne que l’on aime.

    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par geveil le Ven 18 Déc - 10:06

    Superbes textes ! On s'y croirait.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Ven 18 Déc - 16:56

    Smile Oui, la tradition bouddhiste a une bonne connaissance de la problématique humaine.
    Y-a-t-il une de ces familles qui vous parle plus ? Il y en a deux autres encore.

    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par geveil le Ven 18 Déc - 18:32

    Pour le moment, c'est Padma qui me touche le plus, mais il y en a d'autres, n'est-ce pas?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 664
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par ber21 le Ven 18 Déc - 19:05

    J'ai lu ces textes attentivement; très beaux; mais qu'y-a-t-il de scientifique là-dedans? J'attends qu'on me prouve qu'ils s'appliquent à des situations concrètes. C'est un peu comme les quatre éléments d'Aristote.
    avatar
    komyo

    Masculin Messages : 184
    Date d'inscription : 30/06/2015
    Age : 60
    Localisation : normandie

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par komyo le Ven 18 Déc - 20:26

    Sora a écrit:Smile Oui, la tradition bouddhiste a une bonne connaissance de la problématique  humaine.
    Y-a-t-il une de ces familles qui vous parle plus ? Il y en a deux autres encore.


    ces textes sont de chogyum trungpa, a titre personnel je n'ai jamais trop accroché, c'est un peu trop littéraire a mon gout.
    Je suis tranchant et intellectuel ce qui est très vajra, akshobia  le bouddha de cette famille étant mon avatar pour ce forum  Laughing . du coup, je pense que cela me correspond.
    Dans le véhicule secret, le vajrayana, les images, les sons véhiculent un message, c'est le mode de transmission principal. Par certains cotés les familles des 5 bouddha, sont proches des éléments de la médecine chinoise, ainsi l'on peut etre majoritairement de nature bois ou terre, néanmoins les autres éléments restent indispensables. C'est peut etre intéressant au début pour se choisir une divinité (deité) d'election, ishta devada en inde, yidam au tibet ou honzon au japon et travailler une passion dominante, par la suite il faut tout explorer. Du moins, il me semble !


    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Ven 18 Déc - 20:58

    J'apprécie beaucoup Chögyam Trungpa, surtout sa vision de l'art et aussi son anticonformisme.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Sam 19 Déc - 2:34

    Ces textes ne sont pas constitués d'une source unique, ils résultent d'un travail de recherche, de synthèse que j'avais fait pour approfondir l'enseignement reçu. Néanmoins, la plus grande partie provient d'un écrit de Neldjorpa Shérab Namdreul le lama qui nous enseigna ce Yoga. Le yoga Tibétain, qui associe le corps et l'esprit, a été transmis par Kalou Rinpotché.

    Chögyam Trungpa a écrit:Si je dis que le chaos est ordonné, c’est que notre confusion est méthodique. En d’autres termes, elle est voulue.

    Elle est voulue parce que nous décidons de nous évader de nous-mêmes intentionnellement. Nous décidons de boycotter la sagesse et l’éveil. Nous voulons continuer à nous livrer à nos marottes, qui sont passion, agression, et autres choses de ce genre

    @Ber Je n'ai rien à prouver, juste le partage d'un matériel, chacun en fait ce qu'il veut.




    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Sam 19 Déc - 2:41

    Voici la quatrième famille.

    LA SAGESSE TOUTE ACCOMPLISSANTE – KARMA – FAMILLE DE LA CAUSALITE

    Karma signifie ici action. L’aspect névrotique de l’action, ou activité, est lié à la jalousie, à la tendance à comparer et à l’envie, on protège son territoire, suspecte des complots. Quelqu’un qui souffre d’une névrose propre à la famille karma est très agacé lorsqu’il découvre un cheveu dans sa tasse de thé. Il pense d’abord que la tasse est fêlée. Ca le soulage un peu de découvrir que la tasse n’est pas cassée. Mais lorsqu’il commence à y regarder de plus près, il se met en colère à nouveau. Il voudrait que tout soit efficace, pur et parfaitement propre. S’il arrive à tout rendre propre, c’est la propreté qui pose un problème : il se sent inquiet parce qu’il ne reste plus rien à gérer. Passionné d’efficacité, il en fait une fixation.
    Lorsqu’il rencontre une personne peu efficace, dont la vie est déréglée, il la considère comme un être épouvantable. Il préférerait sans débarrasser.
    Lorsqu’il rencontre un individu d’une efficacité prodigieuse, il le trouve au départ d’agréable compagnie. Il voudrait s’entourer exclusivement de personnes responsables et impeccables. Il se rend compte cependant qu’il éprouve de la jalousie et de l’envie à l’égard d’êtres aussi efficaces. Il veut que les autres soient efficaces mais moins que lui.
    Vouloir créer un monde uniforme est bien la quintessence de la névrose propre à cette famille.

    Il s’agit de l’énergie de l’élément vent, actif dans les quatre directions de l’espace, mais ne soufflant que dans une à la fois.
    D’une façon ou d’une autre, qu’on entre en rapport avec cette famille sur le plan transcendantal ou névrotique, celle-ci correspond à l’énergie de l’efficacité.

    Si le point d’appui de l’ego est ébranlé, cette énergie devient positivement active, quelles que soient les situations, permettant d’accomplir tout ce qui doit l’être et détruisant tous les obstacles à la réalisation de l’illumination. Elle est propre aux actions universelles. L’activité pleine d’énergie touche à tout sur son chemin.
    L’aspect éveillé du principe karma est désigné par l’expression « sagesse de l’action qui accomplit tout ». C’est accomplir totalement l’action, au sens transcendantale, sans être gêné par la névrose, ni y succomber. La personne voit les possibilités inhérentes à chaque situation et choisit la voie juste automatiquement. L’action atteint son but.
    Il en résulte un contentement naturel dans le rapport établi avec le monde. A ce niveau, les réalisations des autres ne sont plus vécues sur le mode de la jalousie, mais deviennent une source d’inspiration et, dans la non dualité, elles sont instigatrices d’une action éveillée accomplissant ce qui est à accomplir.

    Couleur verte, situation au nord. Le soir, on a tout ce qu’il nous faut et on n’a plus besoin de rien.



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Sam 19 Déc - 7:09

    Le yoga Tibétain, qui associe le corps et l'esprit, a été transmis par Kalou Rinpotché.
    ah, pas étonnant alors qu'ils l'enseignent au monastère tibétain que je fréquente, puisque c'est lui qui l'a fondé.
    Mais je pense que tous les yogas associent le corps et l'esprit, non ?  (Du moins à l'origine) Mon seul souvenir un peu marquant du stage que j'avais fait est que contrairement aux autres yogas que j'ai pratiqués (hata, prâna et kundalini) il est plus relié à la Terre (directions, etc.)

    Merci en tous cas pour tes textes, qui me le font voir sous un autre jour !  Je les imprimerai pour les lire plus à l'aise puis je ferai mon petit commentaire Wink
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2459
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Hitori le Sam 19 Déc - 16:16

    Sora a écrit:@Ber Je n'ai rien à prouver, juste le partage d'un matériel, chacun en fait ce qu'il veut.

    Exactement Sora….et encore une fois merci pour ce partage. Encore étonnant que ber ne t’aies pas ressorti sa fameuse brouette.  Very Happy


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par geveil le Sam 19 Déc - 17:41

    Ah oui, très drôle, les arguments de Ber tiennent dans une brouette!

    Ces familles de la sagesse sont superbes, Sora, et rédigées dans un français de premier ordre, merci. J'apprécie particulièrement cette dualité d'une même énergie qui peut tantôt être noire et destructrice tantôt lumineuse et fructueuse.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par tangolinos le Sam 19 Déc - 18:08

    Merci Sora pour ces textes...
    ils sont comme les reflets des facettes d'un diamant...

    Dommage que pour certains, le diamant soit invisible.

    Il est pour moi, à l'image du "Grand Un non-manifesté", dont seuls les effets nous sont perceptibles....


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Dim 20 Déc - 3:23

    Merci à tous, à vous aussi Mr Ber.
    Voici la dernière famille

    LA SAGESSE DU DOMAINE DE LA VACUITE – BOUDDHA – FAMILLE DE L’EVEILLE

    On l’associe à l’élément espace. L’énergie propre à cette famille est le fondement, l’espace universel. C’est l’environnement ou l’oxygène qui rend possible le fonctionnement des autres principes. C’est une énergie faite de calme et de solidité. Les gens de cette famille ont un profond sens de la contemplation et sont très méditatifs.
    Nous sommes à la croisée de l’élaboration égocentrique avec comme secteur d’identification l’agrégat conscience et la caractéristique de l’élément espace. Nous sommes au point de co-émergence, sur le fil du rasoir, où tout se joue entre l’ignorance et sagesse de l’espace en soi. Le fait que l’espace ouvert soit sans fondement provoque trop d’anxiété. Nous ne voulons pas faire l’expérience de la réalité en soi. Alors on établit un point de référence défini qui solidifie l’espace. C’est l’ignorance consentie, l’opacité soporifique de l’esprit.
    Cela ne dure pas. L’obscurcissement de notre espace va se révéler ténu et restreint. On n’est plus dans le flou soporifique de l’opacité. Il est devenu trop pesant et resserré. Dans un processus d’implosion, l’ignorance va passer à la méfiance et l’irritabilité. L’inquiétude et la peur vont nous faire basculer dans la confusion vajra.

    Les caractéristiques névrotiques reliées à cette famille se traduisent par la tendance à être dans les nuages au lieu de manifester la qualité de l’espace. Cette névrose est souvent attachée à un refus de s’exprimer. On est paralysé incapable de parler aux autres. Le je-m’en-foutiste est une autre manifestation de la névrose bouddha. La personne ne veut pas avoir affaire directement aux détails de la réalité. Il n’a surtout pas envie de convaincre quiconque.
    Il a parfois l’impression de s’enfoncer dans le sol, la boue, la terre. A d’autres moments, en revanche, il est content d’être la personne la plus stable de l’univers. Il se met tranquillement à afficher un large sourire à lui-même, parce qu’il est meilleure entre tous, la seule personne qui arrive à demeurer stable. Mais il lui arrive aussi de se sentir l’être le plus seul au monde.
    C’est l’indifférenciation de la stupidité (capacité de jouer à l’aveugle, au sourd et au muet devant toute chose qui menace la faible stabilité crée par l’ego), transmutée, au niveau pur, en l’expérience du domaine de la vacuité, sagesse de la conscience fondamentale omnipénétrante.

    L’indifférenciation est aussi bien caractéristique de l’ignorance que de l’expérience d’intelligence globale et omniprésente qui est celle de la vacuité. Pour expliquer cela par un exemple, considérons le sommeil profond : s’il n’est pas reconnu, s’il n’est pas lucide, c’est un état d’inconscience, de bêtise ou d’inconscience totale, alors que, s’il est reconnu, il devient une lucidité non-différenciée que l’on appelle « la claire lumière du sommeil »
    Lorsque cette ignorance se transmute en sagesse, elle devient un environnement où tout n’est qu’espace, l’espace-en-soi. C’est ce qu’on appelle la « sagesse de l’espace omnipénétrant ». Une vigilance panoramique sans vertige, une omniprésence. C’est l’espace de la connaissance immédiate et primordiale sans aucun point de référence ni de limite. L’esprit fait expérience de l’équilibre véritable parce qu’il ne procède pas d’un compromis entre deux choses. L’absence de dualité entraîne cet équilibre d’autant plus riche de liberté, de simplicité. La conscience bouddha est sans artifice, à la fois ordinaire et profonde, stable et souple, fondée et spacieuse. En soi cette sagesse présente une certaine qualité de désolation et de vide, mais du même coup, elle offre un potentiel ouvert. Elle peut tout accueillir. Elle est spacieuse et vaste comme le ciel.

    Couleur blanche de son élément, l’espace, qui peut se trouver simplement morne et vide ou bien vibrant en raison du don d’ubiquité de l’intelligence.
    Pas de situation spécifique.

    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par geveil le Dim 20 Déc - 9:21

    Il est pour moi, à l'image du "Grand Un non-manifesté", dont seuls les effets nous sont perceptibles....
    Le Grand Un dont la création est un enfer de toute beauté.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par geveil le Dim 20 Déc - 9:28

    Le fait que l’espace ouvert soit sans fondement provoque trop d’anxiété. Nous ne voulons pas faire l’expérience de la réalité en soi. Alors on établit un point de référence défini qui solidifie l’espace. C’est l’ignorance consentie, l’opacité soporifique de l’esprit.
     Bien vu.
    Ce qui serait intéressant, maintenant, ce serait d'étudier notre propre intériorité à la lumière de ces textes, de qui est de l'ordre de l'intime, mais aussi celle d'hommes politiques à partir de leurs discours et de leur comportement.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Dim 20 Déc - 11:42

    Ayant pratiqué ce yoga, le travail d'introspection a été éclairé par ces textes, et plus encore.
    Je pense que chaque individu est concerné par les 5 familles, parfois plus l'une que l'autre.
    Mais utiliser ce "matériel" pour analyser autrui, fussent des hommes politiques ?
    Sans moi.

    Il ne s'agit pas de changer sa personnalité, il ne s'agit même pas de la libérer de l'emprise de l'ego, c'est au-delà de la personnalité...

    avatar
    loli83

    Messages : 1869
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par loli83 le Dim 20 Déc - 11:56

    Merci Sora , ces textes sont très beaux et pertinents
    ils font bien ressortir les possibilités du négatif et du positif à partir d'une même tendance

    pour l'instant c'est la famille du lotus qui me correspond le mieux
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Dim 20 Déc - 15:59

    Oui, elles se présentent tour à tour ces cinq luminosités, comme pour un travail.

    Lotus, padma, énergie sexuelle transformatrice...



    avatar
    komyo

    Masculin Messages : 184
    Date d'inscription : 30/06/2015
    Age : 60
    Localisation : normandie

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par komyo le Mer 23 Déc - 19:39

    Sora a écrit:
    Ces textes ne sont pas constitués d'une source unique, ils résultent d'un travail de recherche, de synthèse que j'avais fait pour approfondir l'enseignement reçu. Néanmoins, la plus grande partie provient d'un écrit de Neldjorpa Shérab Namdreul le lama qui nous enseigna ce Yoga. Le yoga Tibétain, qui associe le corps et l'esprit, a été transmis par Kalou Rinpotché.


    j'ai rencontré les deux, kalou rimpoché était reconnu par tous ses pairs comme un pratiquant accompli ! Le jeune qui est sensé être sa réincarnation est quelqu'un de très bien aussi ! il a su dénoncer des manquements dans sa sangha, c'était courageux de sa part !


    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Jeu 24 Déc - 1:59

    Merci Komyo.
    Bien qu'ayant reçu cet enseignement, je ne suis pas bouddhiste. Ce qui fait que je ne privilégie pas les informations venant de la sangha (au sens large du terme), ne sachant rien concernant ce jeune qui serait la réincarnation de  kalou rimpoché j'ai fait une recherche internet.
    Parlez-vous de ce témoignage ?



    J'ai trouvé sur un autre forum la traduction.
    http://sangha.leforum.eu/t3347-Confession-de-Kalou-Rinpoche.htm a écrit:
    "Bonjour chers amis. C'était bien de vous ravoir à ce moment et de parler avec vous, et je suis désolé que cette vidéo ne soit pas de très bonne qualité. C'est juste une vidéo facebook. Bon, de toute façon je voulais seulement vous parler de ma vie, une histoire de ma vie en quelques minutes. Hummm, vous savez, comme quand j'étais, vous savez, beaucoup de gens pensent que Rinpoché a vécu une vie de luxe et tout ça. Ou vous savez comme une vie de luxe et toujours se réjouir d'exister, n'être jamais malheureux ou des choses comme ça. Et des gens pensent que les Rinpoché sont comme, vous savez, plus que des êtres humains. Bon alors, quel que soit le nom que vous leur donnez pour moi ils... pour moi la signification d'un Guru dépend de sa compréhension à propos de la vie et vous savez, j'aime mon Guru racine, mais il n'est pas plus qu'un être humain, il est un être humain extraordinaire. Et, vous savez, seulement pour que vous en sachiez plus sur ma vie, l'histoire de ma vie comme quand j'étais enfant, vous savez, je vivais comme un prince jusqu'à mes neuf ans. Vous savez, beaucoup de personnes pensent que tous les Rinpoché ont le même niveau de vie mais tous les Rinpoché ont eu une classe moyenne, la classe luxueuse, la classe basse, vous savez, un peu comme ces sortes de classe. Donc je vivais dans la meilleure vie d'un Rinpoché. Quand mon père était vivant je vivais comme un prince, dormant, mangeant, jouant tout le temps. Quand j'avais neuf ans mon père est mort et j'ai eu une vie très difficile. Les gens pensent que Kalu Rinpoché a toujours vécu une vie très confortable. C'est ce que tous les gens pensent parce que le précédent Kalu Rinpoché était très populaire. Pour moi quand on père est mort j'ai été transporté dans différents monastères et quand j'ai eu douze ou treize ans j'ai été abusé sexuellement par d'autres moines. Alors en ce qui me concerne je ne fais pas trop confiance aux moines vous savez, alors vous savez, et quand j'avais quinze ans j'ai fait une retraite de trois ans sous la direction de mon Guru racine vous savez et alors comme... et j'ai fait la retraite de trois ans et personne ne se souciait vraiment de moi, vous savez. Personne ne savais où j'étais, comment j'étais, vous savez, et après la retraite de trois ans, tous les gens étaient intéressés parce que, vous savez, ils pensaient un peu que j'avais de grandes qualifications et quelque chose que je puisse me rappeler de ma vie passée, et ce n'est pas du tout comme ça. Et alors des gens ont dit, quand j'ai chassé..., quand j'ai quitté le monastère, euhhh, non, non, je veux dire quand je suis sorti de la retraite de trois ans je veux dire. Quand je suis sorti de la retraite de trois ans, et beaucoup de gens propageaient des rumeurs et ils disaient que j'avais chassé ma mère, ma famille, et vous savez, j'ai chassé mon propre maître. En fait ce n'est pas du tout ça. Mon propre tuteur, il a essayé de me tuer, c'est la vérité et j'étais en ce temps-là, j'étais très traditionnel. Un très bon bouddhiste pratiquant traditionnel. Ils ont essayé de me tuer parce que, vous savez, je ne faisais pas ce qu'ils voulaient que je fasse. Vous savez, c'est, ce temps-là j'étais très très bon, vous savez. Une personne traditionnelle vous savez et il a essayé de me tuer avec un couteau et tout ça et c'était un moment très choquant pour moi. Et après ça il est parti parce que quand il a réalisé sa propre erreur, comment pouvait-il encore vivre avec moi ? Alors il est parti, je n'ai jamais chassé personne. J'ai eu une incompréhension familiale pendant deux ans et demi, et récemment comme il y a six mois, j'ai eu une reconnection familiale et tout va bien. Et après ça, vous savez, bon, quand j'avais dix-huit ans j'ai eu tous ces grands problèmes, vous savez, mon manager a essayé de me tuer et tout ça, ... mon maître, je veux dire. C'est tout à propos d'argent, de pouvoir, de contrôle, parce que si vous pouvez contrôler le président, vous pouvez avoir ce que vous voulez. C'est comme ça, et, vous savez, et alors je suis devenu un drogué à cause de toute cette incompréhension et vous savez je suis devenu fou. Je suis devenu alcoolique, je suis devenu un drogué, j'ai fait plein de choses folles, mais pas les choses méchantes, et alors après ça j'ai demandé à mon Guru racine, vous savez, ce qui se passait avec ma vie. Je ne sais pas, parce que je vois tous ces gens bouddhistes qui ne sont pas bouddhistes. Ils ressemblent à des bouddhistes, ils sonnent comme des bouddhistes, et ils agissent comme des bouddhistes et je suis tellement confus. Il a dit : « Rinpoché, vous avez la capacité de changer la structure de votre propre lignée dans votre organisation bouddhiste. » Alors c'est ce que j'essaie de faire, j'essaie de construire une école et de construire ma propre structure pour les gens pauvres parce que pour moi le bouddhisme et tous ces organisations religieuses, ou ces organisations spirituelles, c'est pour protéger la société, comment protéger l'environnement, comment nous protéger. Comment être loin de la faiblesse, comment comprendre la véritable signification du point, vous savez. Et vous savez, je ferai tout ce qui est le mieux pour la société et c'est pour cela que je planifie de construire une école, et ma vie n'est pas facile. Il y a beaucoup de gens qui ne m'aiment pas et il y a beaucoup de gens qui m'aiment bien. Que vous m'aimiez ou pas, cela ne change pas la personne que je suis. Alors je ferai tout ce que je peux, c'est ma responsabilité mais la structure a besoin d'être changée et les enseignements du Bouddha doivent être impliqués dans notre vie personnelle. Cela ne signifie pas que vous devez vous éloigner de votre famille. Arrêtez de pensez aux êtres sensibles si vous ne pouvez pas aider votre propre famille. Donc premièrement être responsable est réellement important vous savez et... je ne veux pas que le bouddhisme soit impliqué dans la politique business, non, je veux que le bouddhisme apporte une belle image à la société et qu'il fasse comprendre la société. C'est mon point de vue et souhaitez-moi tout le meilleur pour mon projet, pour mon école, pour que je puisse faire le mieux pour la société. Et je suis juste un être humain, même si vous vivez avec moi comme mille ans, je vous dirai encore, je suis juste un être humain, je le serai toujours, et tout le monde est parfait, personne n'est parfait. En tout cas, chacun de vous, prenez soin de vous et je suis heureux avec ma vie. Je ne vais pas changer la façon dont je suis et, ... je ne vais pas changer qui je suis. Je suis heureux je le suis et finalement je peux être moi-même maintenant. Alors je souhaite à chacun de vous, ne tombez pas dans la confusion, ne tombez pas dans la confusion à propos de tout ça, O.K ? Si vous voulez être un bouddhiste, tout ce dont vous avez besoin est la personne qui a une compréhension spirituelle dans l'expérience de la vie, comme je vous l'ai dit de nombreuses fois. Je suis tellement désolé pour les voitures qui passent ici parce que je suis à l'extérieur. Prenez soin de vous. Je vous aime beaucoup et je suis heureux, ne vous inquiétez pas.
    "


    avatar
    komyo

    Masculin Messages : 184
    Date d'inscription : 30/06/2015
    Age : 60
    Localisation : normandie

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par komyo le Jeu 24 Déc - 9:15

    bonjour sora, il s'agit bien du meme !
    En revenant en europe, il a remis de l'ordre dans plusieurs sanghas ou il y avait eu des abus, financiers, affaires de moeurs, (ca devrait plaire a ber) Smile
    Ce qui l'a emmené a entrer en confit avec un certain nombre de lamas installés dans des temples créés quelques décennies plutot.
    La nature humaine est ce qu'elle est, et si au tibet la plupart des gens savent que l'habit ne fait pas le moine, en occident bcp de gens ont fantasmés sur les "maîtres" aidé en cela par le guru yoga qui est important dans cette forme de bouddhisme. De leur coté beaucoup de jeunes tibétains se sont retrouvés seul au milieu de disciples hommes et femmes qui les divinisaient quasiment, cela n'a pas aidé certains ! ^^
    Ce qui de mon point de vue est intéressant dans le bouddhisme et plus particulièrement le vajrayana ce sont les pratiques et les enseignements sur la nature de l'esprit. Pas besoin d etre bouddhiste pour s'y intéresser, le contraire est aussi vrai, on peut etre bouddhiste et ne pas les connaitre.

    pour revenir sur le fil, un écrit sur les 5 sagesses
    http://www.centrebouddhisteparis.org/Bouddha/Qui_est_le_Bouddha_/les_cinq_sagesses.html
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par Invité le Jeu 24 Déc - 10:24

    komyo a écrit:on peut etre bouddhiste et ne pas les connaitre.
    j'en fais partie... ce que je prends en bouddhisme, ce sont les enseignements qui me sont directement utiles dans la vie de tous les jours, le reste est anecdotique. Merci à Sora de son résumé qui, arrivant dans ma vie, est comme une pierre sur le chemin. Cette forme pré-digérée m'accroche plus que de longs discours dans un langage parfois difficile à comprendre.
    en occident bcp de gens ont fantasmés sur les "maîtres"
    Fantasmé aussi sur le Tibet en général... Rolling Eyes
    Ce qui compte, c'est l'enseignement, pas les personnes qui le transmettent. On apprécie la musique de Mozart sans pour cela connaître le personnage.
    On peut apprendre de toutes les sortes de gens, même des criminels: c'est en personnalisant, en digérant ce qu'on observe et entend, en l'orientant dans le but qu'on s'est fixé, qu'on peut progresser. Pas en suivant aveuglément un soit-disant "maître". Je sais que tout le monde ne sera pas d'accord, mais pourtant c'est aussi enseigné en bouddhisme (cf sermon de Kalama)
    Chögyam Trungpa a souvent essayé de casser cette image du maître-modèle dans laquelle il n'était visiblement pas à l'aise (tout en en jouant parfois aussi), en exhibant des mouvements d'humeur ou des comportement peu "recommandables".


    avatar
    loli83

    Messages : 1869
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par loli83 le Jeu 24 Déc - 10:52

    j'ai apprécié le discours de ce "jeune" ! Very Happy
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 664
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Le yoga de l'intériorité - Enseignement Tibétain

    Message par ber21 le Jeu 24 Déc - 19:35

    Avec mon trop-plein de sagesse, j'ai l'intime conviction d'être la réincarnation d'un vieux lama ou d'un prêtre égyptien; mais peut-être n'ai-je pas encore atteint l'Eveil?

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 0:54