DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Tollé

    Partagez
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Tollé

    Message par geveil le Jeu 3 Déc - 6:45

    Voici ce qu'écrit Tollé dans " Le pouvoir du moment présent", page 72, chapitre " Renoncez à la relation que vous entretenez avec vous-même", édition Ariane:

    .....  quand vous êtes dans (cet) état de conscience réalisée, tout ce qui vous arrive se ressent à la périphérie. Le monde entier ne semble plus qu'ondulations ou vagues à la surface d'un vaste et profond océan.  Vous êtes cet océan, mais vous êtes aussi une vague qui a réalisé sa véritable identité comme étant celle de l'océan.

    Ce passage m'a amené à réaliser les schémas suivants:

    Pour moi, il est évident selon le schéma de Tollé, qu'en atteignant cet état de conscience réalisé, la communication avec autrui deviendrait instantanée, toute pensée ou toute émotion dans une des vagues serait immédiatement perçue par toutes les autres vagues. Or, sauf ignorance de ma part, ce n'est pas ce qui se passe, ou alors, le mental qui occupe une vague comme le ferait un corps étranger ( Le diable ?) fait obstacle à cette perception. Ceci dit, dans une vague dont le mental ne fait plus obstacle à la rencontre avec l'océan, doit en effet régner un sentiment de plénitude qui fait que la dite vague n'a plus besoin des autres vagues, par exemple, une vague de "forme" masculine n'a plus besoin d'une vague "féminine" car l'Être est à la fois masculin et féminin. Tollé conclue ce chapitre en écrivant
    une fois que vous y avez renoncé ( A la relation avec son mental) toutes les autres relations deviennent des relations d'amour.

    Dans le schéma geveil, l'hypothèse d'un mental comme corps étranger est inutile, l'Être est séparé en multiples étincelles ( Les étoiles) qui communiquent par l'intermédiaire des sens ( L'ouïe, sur le schéma) et de multiples autres étincelles divines ( Les molécules d'air, sur le schéma).

    Ceci dit, que ce soit un schéma ou l'autre qui corresponde à la vérité, on retrouve la solitude ontologique, car l'océan est unique, donc seul et les étoiles, séparées les unes des autres, donc intérieurement seules.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Tollé

    Message par Invité le Jeu 3 Déc - 7:40

    Je réponds "en général"*
    J'apprécie beaucoup Tollé.
    Je maintiens l'idée que le mental est quelque chose de positif, qu'on doit juste apprendre à l'utiliser, c'est d'ailleurs en le lisant que j'ai compris cela, ainsi que ce qu'est le "lâcher prise".
    Le "lâcher prise" n'étant que le lâcher prise par rapport au mental: il ne faut pas qu'il nous dirige.

    Mais je ne suis jamais arrivée si loin dans le livre parce que je le laisse partout où je vais, et je dois en acheter un autre... Par contre j'ai écouté quelques conférences.

    Comme dit dans un autre fil, cette "solitude" éventuelle ne me tracasse pas du tout puisque c'est justement encore un concept purement mental.  Alors essayer d'imaginer avec le mental quelque chose qu'on devrait peut-être ressentir sans lui, pour moi ça n'a pas de sens.

    On a besoin de notre mental (=ego) pour remplir notre "mission" ici bas, il est notre précieux véhicule.  On doit s'en dissocier, ne pas s'identifier à lui, c'est comme ça que je comprends l'idée de Tollé.

    Après, on verra, pour moi ce qui importe est ce que j'ai à faire maintenant, essayer de me retrouver dans cet "instant présent" qui est tellement bénéfique qu'il justifie déjà la démarche sans avoir besoin d'aller plus loin avec l'imagination.




    * pour éviter les malentendus par rapport à mes posts, certains lecteurs prenant tout "pour eux", je vais essayer de définir clairement quand je m'adresse à quelqu'un, ou non.
    Il est évident que ce sont des réflexions d'un participants qui m'incitent à réfléchir et répondre, mais très vite et automatiquement, je passe à un niveau "général", je ne suis plus dans la réponse.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 664
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Tollé

    Message par ber21 le Dim 6 Déc - 10:38

    Je me suis un peu intéressé à la vie d'Eckart Tollé. A parcourir son CV, je me suis demandé comment irait le monde s'il y avait beaucoup de gens de son style. En tout cas on n'aurait pas construit de TGV et on n'aurait pas inventé Internet; vieux Lion, aurais-tu pu simplement jouir de ton vélo? Bon, il profite du vent qui souffle depuis le Tibet et l'Himalaya en réaction à l'explosion des connaissances et des techniques du monde moderne. Pour moi je le classe dans les improductifs; ce n'est pas avec des gens de cette espèce qu'on réglera le problème de la faim dans le monde. C'est bien de vivre dans les étoiles
    mais ça ne nourrit pas son homme! C'est mon coup de sang du matin!
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Tollé

    Message par geveil le Dim 6 Déc - 10:59

    vieux Lion, aurais-tu pu simplement jouir de ton vélo?
    Hélas, je ne profite plus de mon vélo, on me l'a volé.  Mais avant, je n'en jouissais pas, il avait une selle!


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Tollé

    Message par Invité le Dim 6 Déc - 13:32

    ber21 a écrit:Je me suis un peu intéressé à la vie d'Eckart Tollé.
     Je m'en souviens, tu ne l'avais ni lu, ni écouté, et tes arguments tournaient surtout autour de son aspect physique, qui ne te plaisait pas.  Le reste sont tes fixettes habituelles, résistantes à tout dialogue ou démonstration.  Je te les laisse donc: elles ne me dérangent pas du tout Wink
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 664
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Tollé

    Message par ber21 le Dim 6 Déc - 18:01

    Fils de paysan, je reste un manuel dans l'âme. Les grandes envolées se perdent dans les nuages sans même faire tomber la pluie... Et l'homme se nourrit de pain et pas de bla bla bla; mettez ces gens au pouvoir et vous "claquerez la gu... ouverte!
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Tollé

    Message par geveil le Dim 6 Déc - 19:28

    Pas sûr, mais comme tu as des idées bien arrêtées sur la question, comme des wagons sur une voie de garage, nous n'irons pas bien loin avec toi. Mais on t'aime bien quand même. Surprised


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Tollé

    Message par geveil le Dim 14 Fév - 7:06

    Reprenons Tollé, voici ce qu'il écrit, (page 41, Editions Ariane):
    Lorsque vous avez accès à ce royaunme dépourvu de formes, vous êtes vraiment libéré du lien avec la forme et de toute identification  celle-ci. Il s'agit de la vie sous sous aspect non particularisé , telle qu'elle existe avant sa fragmentation en la multiplicité. C'est un royaume d'immobilité et de paix profonde, mais aussi de grande joie et d'intense vitalité.
    Alors, vagues ou fragmentation?
    En tous cas, fragmentation correspond mieux à mon modèle ci-dessus. Content

    Ceci étant, en quoi cette "prise de conscience" m'aide-t-elle dans la vie quotidienne?  Elle me permet de voir mes semblables comme des manifestations de l'Être dont Tollé parle ci-dessus, nous sommes tous le "JE" dont je parle dans " la vérité", discussion lancée par Hitori.

    Et alors, je ne puis dorénavant ne considérer le monde que comme un spectacle d'illusionniste, où les humains se paient de mots, ils bavardent, ils bavardent, sous la pression de la vitalité de la vie dont parle Tollé ci-dessus, une vraie volière, un poulailler ( Voir la discussion à ce sujet). Mais j'ai beau le savoir, je n'en suis pas moins ému, exactement comme au cinéma, où je sais parfaitement comme dans la série " Grey's anatomy" que le bébé que Karev vient de sauver n'est qu'une poupée, je n'en ai pas moins les larmes aux yeux, je sais bien que Derek qui meurt sous les yeux de Greys se relèvera dès la fin de la séquence, je n'en suis pas moins très triste.  Mais je me laisse de moins en moins prendre par le cinéma, je suis de plus en plus conscient qu'il ne s'agit que de cinéma.
    De même que je me laisse de moins en moins prendre par les illusions du monde, hélas, pour le moment, ça ne m'apporte pas la paix et la joie dont parle Tollé ci-dessus, au contraire, ça me laisse dans une grande tristesse.  J'aimerais tellement retrouver le goût du rire, à ce sujet, merci pour la rubrique "humour".  Mais  le fameux rire dont parle Alan Watts que j'ai cité dans une autre discussion ( Vous l'avez lu?) je le trouve d'une tristesse infinie.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    L'auteur de ce message est actuellement banni du forum - Voir le message
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Tollé

    Message par tangolinos le Dim 14 Fév - 20:30

    @geveil
    moi aussi je souffre de la présence d'une selle sur un vélo...
    du coup j'en fais plus...
    on m' a dit qu'il suffisait de l'enlever pour que ça aille mieux...
    mais je crains fort que la tige me pénètre ...
    J'ai alors pensé qu'en mettant du gros sel sur la selle, la douleur du sel pourrait ptêtre bien enlever cette sensation de contact avec la selle... vaut mieux sentir le sel que la selle... Very Happy
    J'ai pas encore essellé essayé !


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 664
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Tollé

    Message par ber21 le Lun 15 Fév - 19:29

    En tout cas, je vois bien Tollé sur le vélo, sans selle, et même sans gros sel! Je me demande même s'il sentirait que ça le gratte! Quelques semaines dans un camp de rééducation, avec le pic, la pelle et la brouette, ça lui ferait le plus grand bien!
    Vieux Lion, tu n'es pas loin d'un rivage où apparaissent les sirènes, laisse-toi emporter comme le vieux marin...Une poésie magnifique de Baudelaire pour te remonter le moral! J'espère que tu n'as pas atteint
    l'état de l'amoureux pantelant incliné sur sa belle...

    http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/charles_baudelaire/hymne_a_la_beaute.html
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1900
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Tollé

    Message par geveil le Lun 15 Fév - 20:23

    Superbe poème, en effet, je le lis comme s'il parlait de Dieu. Et pourquoi Dieu ne serait-il pas une femme?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

      La date/heure actuelle est Lun 25 Sep - 0:46