DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    L'utopie

    Partagez
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    L'utopie

    Message par Hitori le Sam 26 Sep - 16:18

    L’utopie, vient du grec «U » privatif et  « Topos » lieu et  donc, veut dire « un non-lieu », autrement dit quelque chose qui n’existe pas, qui est du domaine de l’imagination.

    Cela peut se référer à un lieu, mais aussi à un régime politique ou à une communauté de personnes portés par le même idéal d’harmonie et de bonheur.

    C’est la recherche d’une réalité absolue, dans le sens d’idéal à atteindre. Dans le langage courant dire que quelque chose est utopique veut dire irréalisable.

    Souvent les utopistes sont catalogués de doux rêveurs, mais dans notre monde actuel, n’avons-nous pas besoin d’utopie? d’idéal à atteindre?..... Mais d'autre part n’est-ce pas courir après une chimère?……. Vous en pensez quoi?


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Padmé

    Messages : 26
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: L'utopie

    Message par Padmé le Sam 26 Sep - 16:34

    Pour moi, même en sachant que l’idéal à atteindre ne le sera jamais, le fait même de le viser, me permet de progresser et me donne de l’espoir, car je me dis, on ne sait jamais. flower
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Sam 26 Sep - 16:40

    Dans le sens où l'utopie est un rêve irréalisable, je préfère avoir un but concret, même s'il semble hors de portée (en cela je rejoins Padme) : ne le réaliser qu'à moitié, c'est toujours ça de gagné !
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: L'utopie

    Message par Hitori le Sam 26 Sep - 16:52

    Viser l’impossible, c’est « accrocher sa charrue à une étoile ». Peut importe que l’étoile ne soit jamais atteinte, j’aurais, de toute façon, fait une partie du chemin que je n’aurais peut être pas faite  en me contentant d'un but moins ambitieux.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Sam 26 Sep - 18:10

    on est donc d'accord sur le principe... sauf dans le vocabulaire: utopie pour moi est une sorte de rêve qui reste à l'état de rêve. A partir du moment où on agit pour réaliser cet idéal, ce n'est plus un rêve, ça devient un objectif.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Sam 26 Sep - 18:26

    Sans imagination pas de "création".

    http://expositions.bnf.fr/utopie/arret/d0/ a écrit:Dans le langage courant actuel, "utopique" veut dire impossible ; une utopie est une chimère, une construction purement imaginaire dont la réalisation est, a priori, hors de notre portée. Or, paradoxalement, les auteurs qui ont créé le mot, puis illustré le genre littéraire inventé par Thomas More en 1516, avaient plutôt pour ambition d'élargir le champ du possible, et d'abord de l'explorer.

    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: L'utopie

    Message par loli83 le Sam 26 Sep - 20:06

    beaucoup d'utopies se sont réalisées !

    à plus ou moins brève échéance

    si les utopies sont belles , pourquoi ne pas continuer à les envisager
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 6:05

    Bonjour

    Quelles utopies se sont réalisées ?

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 6:52

    je n'osais pas poser cette question...  Wink

    Je suppose que la réponse dépendra de ce qu'on apelle "utopie".  Il faut se mettre d'accord sur la signification qu'on accorde à ce mot, sinon il n'est pas possible de dialoguer.  

    Si on la prend au sens strict: aucune, par définition.    (racine greque: "lieu qui n'existe nulle part")
    Si on la prend au sens large ... ben alors d'autres mots conviennent mieuxr: idéal, objectif, projet, idée...
    Au départ, il désigne une société idéale, mais peu connaissent cete définition
    Plan imaginaire de gouvernement pour une société future idéale, qui réaliserait le bonheur de chacun.
    Le livre fondateur de cette signification est celui de Tomas More (1516)UTOPIA

    Par contre tout lemonde connait le sens: Ce qui appartient au domaine du rêve, de l'irréalisable.  TLF

    Un exemple de projet qu'on aurait pu qualifier d'utopique : les potagers urbains publics :  utiliser les espaces publics pour cultiver des légumes qui sont récoltés gratuitement par n'importe qui.  On connaît ces potagers personnels le long des voies de chemin de fer, par exemple, mais je parle de parcs public, des rues (ex: autour des arbres) et où tout le monde peut se servir, même ceux qui n'y travillent pas...  

    Dans l'article, on parle bien de l'IDÉE des deux femmes et non pas de l'utopie, qui est un mot péjoratif.

    Tout commence en 2008, quand les bacs à légumes « Incredible Edible » ont pris racine à Todmorden, petite ville de 15000 habitants, dans l’Ouest du Yorkshire, en Angleterre. Deux femmes, Pam Warhurt et Mary Clear, ont eu l’idée de transformer les espaces publics et terrains vagues en potagers urbains en y plantant des pancartes « nourriture à partager ».
    SUITE DE ARTICLE ICI

    Donc faire des rêves oui, mais si on ne les réalise pas même pas partiellement, c'est juste du vent...

    En essayant de les mettre en place, on peut se rendre compte qu'ils sont utopiques, mais cela peut nous faire découvrir d'autres idées, réalistes.
    Par exemple vous commencez un potager semblable dans votre quartier, quelques voisins sont entousiastes.  Mais il devient un bac pour les chats et chiens, des personnes indélicates pillent les légumes avant maturité, des voyoux les détruisent.  Entretemps, le maire vous aura proposé un terrain clôturé et mis à votre disposition pour y faire travailler des personnes à qui cela fait du bien: personnes en décrochage de la société...  Et voilà, votre projet avorté aura débouché sur quelque chose de concret, mais ce n'est qu'après coup qu'on qualifiera le premier essai d'utopiste, parce qu'il n'a pas marché.  Sinon, on parlera "d'idée géniale".

    Conclusion: transformons nos utopies en projets concrets !  Content
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 7:25

    Oui, quelle définition ?
    Ou s'arrête ou commence l'utopie ? Chacun aura son idée, du plus personnel au collectif.

    Il me semble néanmoins que l'utopie vise toujours un "vivre ensemble" où un idéal s'impose.
    Mais un idéal qui s'impose n'est-ce pas l'idée d'un ordre dit "parfait" ?
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 7:34

    Oui, quelle définition ?
    celle du dictionnaire, tout simplement
    Ou s'arrête ou commence l'utopie ? Chacun aura son idée, du plus personnel au collectif.
    Je suis très pragmatique: une définition précise existe*, alors pourquoi ne pas l'employer ?  La différence entre une utopie et un projet, c'est que l'utopie est irréalisable, mais on ne le sait pas toujours à l'avance, et cela dépend aussi des circonstances (voir l'exemple des potagers urbains)

    * ce n'est pas toujours le cas, par exemple le mot "secte" a plusieurs définitions qui désignent des choses très différentes

    On peut discuter du principe, par exemple "comment réaliser ses rêves", ou "quelle est la société idéale", mais si on choisit un mot précis, je trouve qu'il faut l'employer tel qu'il est défini.  Beaucoup de discussions et même de disputes dans les forums et dans la vie ont pour source des définitions qu'inventent les participants ...  alors qu'ils sont d'accord dans le fond ! 

    Par exemple ici je suis sûre qu'on est tous d'accord pour dire qu'il faut avoir des rêves, qu'il faut essayer de les réaliser même s'ils semblent impossibles et même si on doit les modifier en cours de route.

    Si c'est le cas, alors on peut commencer à parler de nos rêves ou d'exemples qu'on connaît, mais il ne sera plus question d'utopies... Wink
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 8:17

    Wink
    Je propose la définition du CNRT (Centre National de Ressources Textuelles et Lexicales)
    http://www.cnrtl.fr/definition/utopie+ a écrit:A. − SOCIOPOLITIQUE
    1. Plan imaginaire de gouvernement pour une société future idéale, qui réaliserait le bonheur de chacun. Dégager de tout la vertu, construire des utopies, déranger le présent, arranger l'avenir (...) c'est la liberté de l'Allemand. Le Napolitain a la liberté matérielle, l'Allemand a la liberté morale (Hugo, Rhin, 1842, p. 474).Quand un Thomas More ou un Fénelon, un Saint-Simon ou un Fourier construisent une utopie, ils contruisent un être de raison, isolé de toute existence datée, et de tout climat historique particulier (Maritain, Human. intégr., 1936, p. 140).
    2. P. ext. Système de conceptions idéalistes des rapports entre l'homme et la société, qui s'oppose à la réalité présente et travaille à sa modification. Le peuple remplira tout à la fois le rôle de prince et celui de souverain. Voilà en deux mots l'utopie des démocrates, l'éternelle mystification dont ils abusent le prolétariat (Proudhon, Syst. contrad. écon., t. 1, 1846, p. 315).En opposant ainsi idéal historique concret et utopie, nous ne méconnaissons pas, du reste, le rôle historique des utopies (Maritain, Human. intégr., 1936, p. 140).
    3. P. méton.
    a) Gén. au plur. Idées qui participent à la conception générale d'une société future idéale à construire, généralement jugées chimériques car ne tenant pas compte des réalités. Utopies sociales, humanitaires. Le socialisme ne finira pas. Mais sûrement le socialisme qui triomphera sera bien différent des utopies de 1848 (Renan, Avenir sc., 1890, p. xv). Il s'apercevait brusquement du degré d'impréparation dans lequel l'avait plongé une longue période d'utopies pacifistes (Joffre, Mém., t. 1, 1931, p. 58).
    b) Ouvrage qui conceptualise une société idéale à construire. Il y a quelques années, Kautsky écrivait la préface d'une utopie passablement burlesque (Sorel, Réflex. violence, 1908, p. 206).Ils y rédigent d'orgueilleuses biographies ou, comme Fourier, des utopies fastueuses (Mounier, Traité caract., 1946, p. 553).

    B. − Au fig. Ce qui appartient au domaine du rêve, de l'irréalisable. Synon. chimère, fiction, illusion, rêve.Rodolphe ganté, avec une canne, chimère! utopie! quelle aberration! Rodolphe frisé! (Murger, Scènes vie boh., 1851, p. 264).Comment veut-on ordonner le chaos qui constitue cette infinie informe variation: l'homme? Le principe: « Aime ton prochain » est une hypocrisie. « Connais-toi » est une utopie mais plus acceptable car elle contient la méchanceté en elle. Pas de pitié. Il nous reste après le carnage l'espoir d'une humanité purifiée (Tzara, Manif. Dada, 1918, p. 17).

    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Dim 27 Sep - 9:43

    L'utopie c'est aussi et parfois l'imaginaire d'un monde qui ne pourrait trouver aucune possiblité d'émerger sans elle.

    "Regarde les oiseaux, ils ne travaillent ni ne sèment"
    "Aime ton prochain comme toi-même"
    "Fais du bien à ceux qui te font du mal"
    "Ta foi t'a sauvé"
    "Les premiers seront les derniers"

    Voila autant d'utopies qui parlent d'un monde qui attend d'exister peut-être.


    Dernière édition par Nahual le Dim 27 Sep - 9:55, édité 1 fois
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: L'utopie

    Message par loli83 le Dim 27 Sep - 9:48

    je pensais surtout aux "utopies" qui se sont réalisées avec le temps au fil des siècles ,

    fut un temps pour les hommes, pouvoir voler (en avion ), pouvoir communiquer instantanément à l'autre bout du monde (téléphone ) étaient des utopies , etc ...presque tous les grands progrès matériels furent des utopies à un moment

    et ce n'est pas fini ...

    par contre concernant la nature humaine , pour moi là pas d'utopie , je n'adhère pas à l'évolution de ce point de vue  

    mais une meilleure société cela me parait possible par contre , mais dans combien de temps et à quelles conditions ?

    p.s.
    entre temps Nahual a posté son message , qui a un rapport avec ma dernière phrase concernant la société , oui ces phrases de Jésus font partie des conditions pour y parvenir
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 10:02

    Nahual a écrit:L'utopie c'est aussi et parfois l'imaginaire d'un monde qui ne pourrait trouver aucune possiblité d'émerger sans elle.

    "Regarde les oiseaux, ils ne travaillent ni ne sèment"
    "Aime ton prochain comme toi-même"
    "Fais du bien à ceux qui te font du mal"
    "Ta fois t'a sauvé"
    "Les premiers seront les derniers"

    Voila autant d'utopies qui parlent d'un monde qui attend d'exister peut-être.

    Pensez-vous à l'imaginaire d'un monde qui "se proposerait" à l'homme par la bouche de "rêveurs" aux aptitudes particulières ?

    @ Lola, la société n'est-elle pas le résultat de nos relations ? Si nos relations changent profondément nul doute que la société changerait profondément. Les utopies dans le cadre de la définition sociopolitique propose un modèle: on change la société pour changer l'homme.
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Dim 27 Sep - 10:07

    Sora a écrit:
    Nahual a écrit:L'utopie c'est aussi et parfois l'imaginaire d'un monde qui ne pourrait trouver aucune possiblité d'émerger sans elle.

    "Regarde les oiseaux, ils ne travaillent ni ne sèment"
    "Aime ton prochain comme toi-même"
    "Fais du bien à ceux qui te font du mal"
    "Ta fois t'a sauvé"
    "Les premiers seront les derniers"

    Voila autant d'utopies qui parlent d'un monde qui attend d'exister peut-être.

    Pensez-vous à l'imaginaire d'un monde qui "se proposerait" à l'homme par la bouche de "rêveurs" aux aptitudes particulières ?
    .
    J'essaie de ne pas y penser seulement, mais d'apprendre à faire le rêve avec les grands rêveurs, je ne parle pas des hommes politiques, des sociologues et autres penseurs philospophes, je ne parle pas non plus des sociétés.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: L'utopie

    Message par loli83 le Dim 27 Sep - 10:17

    Sora a écrit:@ Lola, la société n'est-elle pas le résultat de nos relations ? Si nos relations changent profondément nul doute que la société changerait profondément. Les utopies dans le cadre de la définition sociopolitique propose un modèle: on change la société pour changer l'homme.

    Oui !

    ( enfin, changer l'homme dans son comportement , pas sa nature profonde )
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 10:30

    Ah ?
    Les comportements ne sont-ils pas en lien avec "la nature" ?
    Et ce serait quoi "la nature profonde" de l'homme ?

    @ Nahual Ce que vous dites est très intéressant, je retiens en particulier "d'autres mondes". Cela semble si dérisoire de tout focaliser sur une espèce, la notre.
    Je reviendrai sûrement en d'autres questions pour mieux comprendre "apprendre à faire le rêve" ...


    Dernière édition par Sora le Dim 27 Sep - 10:37, édité 1 fois
    avatar
    Dede 2B

    Messages : 167
    Date d'inscription : 05/09/2015

    Re: L'utopie

    Message par Dede 2B le Dim 27 Sep - 10:31

    Sora a écrit: la société n'est-elle pas le résultat de nos relations ? Si nos relations changent profondément nul doute que la société changerait profondément. Les utopies dans le cadre de la définition sociopolitique propose un modèle: on change la société pour changer l'homme.
    Moi je dirais plutot le contraire, on change l'homme pour changer la société!

    L'utopie est une pensée passagère!
    Ce qui est utopie aujourd'hui ne le sera plus demain, c'est la loi de l'évolution!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 10:38

    Mais les deux propositions sont dans la partie que vous citez.

    "la société n'est-elle pas le résultat de nos relations ? Si nos relations changent profondément nul doute que la société changerait profondément."

    "Les utopies dans le cadre de la définition sociopolitique propose un modèle: on change la société pour changer l'homme."

    Smile



    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Dim 27 Sep - 13:12

    Nahual a écrit:
    J'essaie de ne pas y penser seulement, mais d'apprendre à faire le rêve avec les grands rêveurs, je ne parle pas des hommes politiques, des sociologues et autres penseurs philospophes, je ne parle pas non plus des sociétés.

    Est-ce que cela a un rapport avec "l'art de rêver" dont a parlé Castaneda ? Ou encore une pratique chamanique ?
    Vous est-il possible d'en dire plus ce "apprendre à faire le rêve" ?
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Dim 27 Sep - 16:32

    Sora a écrit:
    Nahual a écrit:
    J'essaie de ne pas y penser seulement, mais d'apprendre à faire le rêve avec les grands rêveurs, je ne parle pas des hommes politiques, des sociologues et autres penseurs philospophes, je ne parle pas non plus des sociétés.

    Est-ce que cela a un rapport avec "l'art de rêver" dont a parlé Castaneda ? Ou encore une pratique chamanique ?
    Vous est-il possible d'en dire plus ce "apprendre à faire le rêve" ?

    Je pense que nous allons dévier le sujet si nous nous embarquons sur cette question. Smile
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: L'utopie

    Message par geveil le Dim 27 Sep - 18:15

    Tout est dans ce qu'on entend par " changer la société". Si c'est politiquement, ça me semble difficile, car agir politiquement implique une pression sur les gens, une confrontation des ego. Bon, ce n 'est pas sûr, peut-être que si un sage prenait le pouvoir son action serait bénéfique.
    Par contre, changer la société en créant une autre façon de vivre, par exemple dans des ecovillages, il me semble que c'est possible.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Lun 28 Sep - 8:52

    Nahual a écrit:
    Sora a écrit:
    Nahual a écrit:
    J'essaie de ne pas y penser seulement, mais d'apprendre à faire le rêve avec les grands rêveurs, je ne parle pas des hommes politiques, des sociologues et autres penseurs philospophes, je ne parle pas non plus des sociétés.

    Est-ce que cela a un rapport avec "l'art de rêver" dont a parlé Castaneda ? Ou encore une pratique chamanique ?
    Vous est-il possible d'en dire plus ce "apprendre à faire le rêve" ?

    Je pense que nous allons  dévier le sujet si nous nous embarquons sur cette question. Smile

    Ok Nahual. Pour ce qui est du hors sujet, il me semble que tant que les échanges visent à approfondir, il n'y en a pas.

    Ma conclusion en ce qui concerne l'utopie : Si l'on se limite aux définitions du dictionnaire il n'y a pas grand chose à dire. Dans chacun sa définition, il n'est pas vraiment question d'utopie mais de rêverie, ou de projets à court terme. Dans vos messages quelque chose d'autre, "un je ne sais quoi" qui décoiffe, tout en restant mystérieux.
    Belle journée à tous. Smile

    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: L'utopie

    Message par Hitori le Lun 28 Sep - 11:35


    Sora a écrit:Ok Nahual. Pour ce qui est du hors sujet, il me semble que tant que les échanges visent à approfondir, il n'y en a pas.
    Oui et de toute façon, si le développement nous éloigne trop du sujet de départ, on peut toujours diviser le fil en en créant un nouveau.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Lun 28 Sep - 13:37

    Hitori a écrit:
    Sora a écrit:Ok Nahual. Pour ce qui est du hors sujet, il me semble que tant que les échanges visent à approfondir, il n'y en a pas.
    Oui et de toute façon, si le développement nous éloigne trop du sujet de départ, on peut toujours diviser le fil en en créant un nouveau.

    Sora, vous citez Castaneda, je ne sais pas si nous parlerions de la même façon de l'art de rêver, mais sans doute qu'il doit y avoir quelques points communs, en tous les cas voila un sujet bien dérouté, pardon à Hitori, l'auteur et aux autres participants.
    Un approfondissement voulez-vous ?
    Voila un discours de chaman.

    Si l’on parle de l’art de rêver et non du rêve ordinaire, le sujet qui pratique cet art a une personnalité, il est une entité pensante et jugeante. L’art de rêver est une « idée » nouvelle pour des êtres non résolus à subir les évènements, comme leur environnement, passivement. Des êtres qui perçoivent qu’ils peuvent exercer une influence sur leur monde, pas ce genre d’influence qu’ont les hommes de pouvoirs, les décideurs, les parlementaires et ceux de la même famille, non, une influence qui emprunte les voies de la conscience. Il y a deux moyens de changer le monde, un des deux moyens mènent à la destruction de l’espèce, et l’autre à l’évolution de l’espèce. Les autres espèces n’ont pas à se soucier de gérer ou d’intervenir dans leur propre évolution, le « monde » les porte en lui et fait le « travail » pour elles, le « monde » ne leur a pas encore donné cette fonctionnalité de l’esprit. On peut dire que chez l’homme cette fonctionnalité est tout juste à peine découverte par une petite quantité de gens, elle n’est donc en aucun cas maîtrisée. L’espèce humaine n’est pas à ce stade, elle n’a pas atteint encore ce point où elle peut exercer l’art de rêver, seuls quelques rares individus à chaque génération s’y sont essayés. L’espèce humaine doit bientôt découvrir, du-moins je l’espère, que l’art de rêver est une opportunité qui lui est offerte, mais elle a un long chemin à parcourir avant de parvenir à le pratiquer correctement.

    Quoi qu’il en soit, l’homme change son monde, et pour le moment cela le mène à la destruction… Parce qu’il le fait avec la "volonté", l’art de rêver ne peut pas être mu par la seule volonté.

    Cette opportunité se retournerait-elle contre l'homme parce qu’il en ignore la nature et même l’existence ?

    Non, ce n’est pas l’opportunité qui se retourne contre lui, ni l’art de rêver, rien d’ailleurs ne se retourne contre lui, pas plus que le couteau qui tranche le doigt de la cuisinière distraite. Le couteau est une image pour évoquer l’art de rêver, un couteau est un outil, un prolongement de la main ; l’art de rêver est l’outil pour communiquer avec le temps.


    L’art de rêver est un canal qui établit une communication avec la "matrice"… « Le temps est ce qui fait la trame du canal », mais de quel temps parlons-nous ?

    Toute action ou tout déplacement génère une énergie, cette énergie est le temps. Lorsque je fais tourner ma main, ou une balle attachée à un fil que je tiens dans ma main, chaque tour que fait la balle autour de l’axe de mon bras génère un temps, c’est le temps qui est dans le mouvement. C’est une énergie qui est signifiable en terme de fréquence, une note de musique est signifiable par les mêmes principes. Si mon oreille perçoit une différence entre un la ou un sol, c’est parce que le la et le sol ne contiennent pas la même énergie…

    Dans nos cerveaux c’est la même chose, chaque pensée, chaque processus mental, se cristallise en fonction du temps qu’il « choisit ». Tout élément mental possède sa propre fréquence, la matière tout autour aussi, on peut signifier cette fréquence soit en fonction de ce que l’on perçoit, soit en fonction de sa fréquence d’énergie, si l’on perçoit sa fréquence d’énergie....
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Lun 28 Sep - 13:48

    Merci
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: L'utopie

    Message par ber21 le Mer 30 Sep - 17:14

    Mon épagneul rêve plusieurs fois par jour et le manifeste clairement. Ses rêves modifient-ils son psychisme? Je ne pense pas que le rêve ait une influence quelconque, sauf peut-être à dissoudre ou au moins à dénouer des situations critiques que l'inconscient s'efforce de résoudre.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Mer 30 Sep - 17:47

    @ ber
    il a des rêves utopistes ? hein

    @ Nahual
    merci, très intéressant flower
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Mer 30 Sep - 18:17

    ber21 a écrit:Mon épagneul rêve plusieurs fois par jour et le manifeste clairement. Ses rêves modifient-ils son psychisme? Je ne pense pas que le rêve ait une influence quelconque, sauf peut-être à dissoudre ou au moins à dénouer des situations critiques que l'inconscient s'efforce de résoudre.
    C'est déjà une bonne chose de bien vouloir accorder à votre épagneul la fonction de rêver, ce qui n'est pa toujours le cas pour nombre de "spécialistes" ( biologistes, psy, philosphes, etc), mais vous parlez de rêver non pas en tant qu'action choisie mais bien en tant qu'action qui se fait d'elle même. Le rêve de votre épagneul est comme la plupart de vos rêves, un produit de l'inconscient.
    Dans ce cas le verbe rêver n'est pas (de mon point de vue) réellement un verbe. J'en parlais bien - dans le texte plus haut- en tant qu'action volontaire, avec un sujet devant le verbe, c'est à dire de rêve choisi.
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Mer 30 Sep - 18:19

    Leela a écrit:

    @ Nahual
    merci, très intéressant  flower
    Merci Leela. Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Ven 2 Oct - 11:38

    Nahual a écrit:
    Non, ce n’est pas l’opportunité qui se retourne contre lui, ni l’art de rêver, rien d’ailleurs ne se retourne contre lui, pas plus que le couteau qui tranche le doigt de la cuisinière distraite. Le couteau est une image pour évoquer l’art de rêver, un couteau est un outil, un prolongement de la main ; l’art de rêver est l’outil pour communiquer avec le temps.

    L'homme cherche-t-il un passage ? Mais comme la cuisinière distraite il se coupe le doigt. Qu'elle serait la première marche qui permettrait de passer de l'utopie (mise en action par la volonté de...) à l'art de rêver ?
    Cela a t-il un sens d'envisager des degrés dans ce processus, comme on gravit un escalier ?

    Nahual a écrit:L’art de rêver est un canal qui établit une communication avec la "matrice"… « Le temps est ce qui fait la trame du canal », mais de quel temps parlons-nous ?
    Quel sens dans "votre dictionnaire"  Smile pour ce mot "matrice" ?


    Nahual a écrit:Dans nos cerveaux c’est la même chose, chaque pensée, chaque processus mental, se cristallise en fonction du temps qu’il « choisit ». Tout élément mental possède sa propre fréquence, la matière tout autour aussi, on peut signifier cette fréquence soit en fonction de ce que l’on perçoit, soit en fonction de sa fréquence d’énergie, si l’on perçoit sa fréquence d’énergie....
    Le temps est donc pour vous une fréquence d'énergie, pour autant je ne comprends pas "signifier soit en fonction de ce que l'on perçoit, soit en fonction de sa fréquence d'énergie".  La fréquence d'énergie de nos processus mental ou de la matière autour, ne "passe" t-elle pas par la perception ?
    La perception comment la définissez-vous ?

    Si ces questions vous semblent hors sujet, je veux bien en ouvrir un autre, peut-être  "De l'utopie à l'art de rêver"...  Qu'en pensez-vous ?

    Ouaffff beaucoup de questions !!!! N'allez pas vous essouffler !  Wink
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Ven 2 Oct - 14:36

    Sora a écrit:

    L'homme cherche-t-il un passage ? Mais comme la cuisinière distraite il se coupe le doigt. Qu'elle serait la première marche qui permettrait de passer de l'utopie (mise en action par la volonté de...) à l'art de rêver ?
    Cela a t-il un sens d'envisager des degrés dans ce processus, comme on gravit un escalier ?

    Quel sens dans "votre dictionnaire"  Smile pour ce mot "matrice" ?

    Le temps est donc pour vous une fréquence d'énergie, pour autant je ne comprends pas "signifier soit en fonction de ce que l'on perçoit, soit en fonction de sa fréquence d'énergie".  La fréquence d'énergie de nos processus mental ou de la matière autour, ne "passe" t-elle pas par la perception ?
    La perception comment la définissez-vous ?

    Si ces questions vous semblent hors sujet, je veux bien en ouvrir un autre, peut-être  "De l'utopie à l'art de rêver"...  Qu'en pensez-vous ?

    Ouaffff beaucoup de questions !!!! N'allez pas vous essouffler !  Wink

    @ Sora
    Si je dois tenter de répondre à tous ces questionnements, je pense qu'il serait préférable d'ouvrir un topic sur ce sujet, et vous en laisse le choix et l'initiative. Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Ven 2 Oct - 15:01

    Non, vous ne devez pas, il n'y a aucune obligation.
    Pourquoi ces questions ?
    Pour mieux comprendre ce dont vous témoignez qui n'est pas si courant (pour ce que j'en comprends), mais je peux aussi me contenter de ce que vous avez dit.

    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: L'utopie

    Message par Nahual le Ven 2 Oct - 15:03

    Sora a écrit:Non, vous ne devez pas, il n'y a aucune obligation.
    Pourquoi ces questions ?
    Pour mieux comprendre ce dont vous témoignez qui n'est pas si courant (pour ce que j'en comprends),  mais je peux aussi me contenter de ce que vous avez dit.

    Je ne me sentais pas obligé, le devoir dans ma langue, est quelque chose qui ne s'impose pas. Smile
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: L'utopie

    Message par Invité le Ven 2 Oct - 15:05

    Voilà ! Pourquoi toutes ces questions.
    ALors je m'en vais de ce pas ouvrir un nouveau sujet.

    Voici le lien : http://diamehito.forumactif.org/t210-de-l-utopie-a-l-art-de-rever#3865

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:53