DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Ne pas juger

    Partagez
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Ne pas juger

    Message par geveil le Mer 9 Sep - 20:52

    J'ai acheté et lu un livre " Je ne (me) juge plus".  Il m'a parlé, et pourtant, je n'arrive pas à ne pas juger. Ce post viserait alors à peut-être faire la différence entre "juger" et "évaluer".

    Quand je marche dans les rues , je rencontre des personnes âgées très atteintes, courbées en deux, ou marchant difficilement et surtout, dont le visage exprime une infinie tristesse.  Je ne juge évidemment pas ces personnes, d'autant moins que je ne crois pas au LA, donc à leur responsabilité dans ce qu'elles sont devenues, mais je juge la vie qui inflige de telles souffrances.

    Je l'ai déjà écrit, mais il est des souffrances qui la disqualifient, comme un coup bas disqualifie un boxeur.  Ce n'est pas faute de donner et recevoir des coups douloureux dans la boxe, et cela, ceux qui la pratiquent l'ont accepté, comme j'accepte le fait qu'il faille faire des efforts, parfois douloureux, passer par des épreuves car elles peuvent nous aider à " grandir", c'est-à-dire, à mûrir, mais , je le répète, il est des coups du sort qui sont des coups bas, comme sur le ring.

    Je vous invite à relire la scènette que j'ai écrite sur le dialogue avec un centenaire.  A la fin de la rencontre, le centenaire dit que voir une personne souffrir ne le fait pas rire, mais que la vie le passionne, et qu'il prend un pied fantastique à la contempler, ou encore, ce passage où je m'imagine dialoguer avec Alan Watts. Ouais, bon......

    Certes, la vie est d'une puissance infinie, et il n'est pas étonnant que certains de ses coups bas soient d'une horreur infinie. Certes, à l'opposé, certains ont connu ou connaissent une extase infinie, une sublime union avec le grand Tout. Job, qui a énormément souffert, garde son amour de Dieu ( La vie, selon moi).

    Mais encore une fois, il m'est pour le moment, difficile de ne pas la juger comme disqualifiée.

    Encore, si suite à une mort épouvantable, l'individu qui meurt connaissait effectivement une joie ineffable lavée de tout regret, de tout souvenir crasseux, peut-être serait-ce une raison de pardonner à la vie, mais je n'y crois pas, je crois que l'individu est tout simplement anéanti, comme un moustique l'est par vous. De plus, si l'individu n'était pas anéanti et lavé de tout souvenir crasseux, il serait amputé d'une partie de lui-même et donc incomplet.

    Vous me direz que l'amour peut tout pardonner, tout regarder avec le sourire de l'ange de la cathédrale de Reims.

    Le sourire!  Comment peut-on sourire quand une brute viole une femme sous les yeux des ses enfants, puis les massacre?

    Désolé de vous infliger encore ces réflexions pessimistes.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Mer 9 Sep - 23:14

    Qu'entends tu par "juger".   Trouver un crime affreux n'est pas juger, à mon avis.  C'est de l'empathie.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Jeu 10 Sep - 7:42

    En effet, si trouver un crime affreux n'est pas un jugement, alors je ne juge pas. Et si je dis que le monde est une abomination?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Jeu 10 Sep - 9:31

    Tu sais que j'aime les dictionniares: si on s'entend sur la signification des mots, alors seulement on peut communiquer.
    Extrait de TLF

    JUGER
    Régler un différend, prendre une décision qui engage autrui.
    1. Rendre la justice, dire le droit, prendre une décision en qualité de juge.
    2. Avoir, émettre un avis, une opinion sur quelqu'un, sur quelque chose; donner un avis autorisé sur quelque chose :
    3. Exprimer son opinion personnelle sur autrui, sur sa conduite; l'approuver, le blâmer ou le condamner en décidant du mérite de ses actes, de ses mobiles, de ses pensées


    Pour moi juger c'est surtout 1 et 3: ça implique une conséquence (punition, humiliation, gratiation) et pour 1. et 2. , un minimum de compétence de la part du juge.   
    2 c'est simplement "donner un avis". Tout dépend des circonstances si cela est simplement une opinion exprimée (ce que tu fais dans ton exemple) ou si cela a des conséquences sur quelqu'un ou quelque chose (flatterie ou condamnation, humiliation): dans ce dernier cas, pour moi c'est juger.

    Je n'ai pas lu le livre, mais j'imagine qu'il y a deux aspects possibles
    - ne pas SE juger (se condamner, se culpabiliser...)
    - ne pas avoir d'émotions perturbatrices, de "jugements" qui ne servent à rien de constructif

    Mais toi, qu'en as tu retiré ?

    C'est un sujet intéressant à débattre.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2555
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Ne pas juger

    Message par Hitori le Jeu 10 Sep - 11:45

    Porter un jugement est forcément subjectif. Notre subjectivité peut parfois être synchrone avec une certaine objectivité, mais cela est extrêmement rare pour ne pas dire impossible.

    Nous allons porter un regard sur un évènement et automatiquement nous allons y accoler un jugement en fonction de nos critères. Mais nos critères ne sont pas le reflet de la vérité, ils sont intimement liés à notre histoire, notre vécu, nos engrammes, nos espoirs, nos désirs et nos attentes.

    Alors que faut-il faire, ben éviter de juger pardi? Recevoir l’évènement avec un état d’esprit neutre sans y projeter une échelle de valeur.

    Mais bon, cela reste quand même très difficile à mettre en pratique dans la vie de tous les jours. Si par exemple une personne est responsable, par négligence, d’un incendie et que cela provoque un drame, ce sera très difficile de ne pas la juger.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Jeu 10 Sep - 16:08

    Hitori, tu restes dans les généralités, avec lesquelles je suis à peu près d'accord. Mais j'ai donné l'exemple de la femme violée devant ses enfants, et là, je porte un jugement sur le monde.
    Je parle aussi du sourire de l'ange de la cathédrale de Reims. Ça te ferait sourire un telle scène? Sur le terrain je pense que tu interviendrais au risque de ta vie, mais au cinéma, aux actualités ?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2555
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Ne pas juger

    Message par Hitori le Ven 11 Sep - 10:53

    Ben oui, nous ne pouvons pas de toute façon supprimer totalement nos émotions (d'ailleurs serait-ce souhaitable?) alors nous allons réagir plus ou moins fortement en fonction de notre degré de sensibilité.

    Et au niveau sensibilité (je ne dis pas sensiblerie) il me semble que tu n'en manque pas. Mais ce n'est pas un reproche, au contraire, c'est le signe d'une certaine lucidité et ouverture de coeur qui est tout à ton honneur, mais......il y a toujours un mais Wink il ne faudrait pas que cette sensibilité te pourrisse la vie....

    Bon, c'était mon 1/4 d'heure psycho à 2 balles Very Happy


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Ven 11 Sep - 11:15

    Ben oui, nous ne pouvons pas de toute façon supprimer totalement nos émotions (d'ailleurs serait-ce souhaitable?)

    ni souhaitable, ni souhaité, ni conseillé, du moins pas pour toutes...   Dans les enseignements on parle de diminuer les émotions perturbatrices, pas les autres.  Le travail "spirituel" est d'apprendre à les distinguer, et les canaliser.

    Une émotion qui influence un jugement est perturbatrice.   Une émotion qui nous pousse à agir dans une bonne direction est constructive, c'est une grande force, c'est pour cela qu'on parle de dompter le cheval, pas de le tuer.

    C'est très important justement pour savoir juger ou ne pas juger à bon escient.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Ven 11 Sep - 17:38

    Hitori a écrit: il ne faudrait pas que cette sensibilité te pourrisse la vie...

    Tu bottes en touche, mais je te comprends, il ne faudrait pas que Ma sensibilité te pourrisse la vie.
    N'en parlons plus.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Mar 15 Sep - 4:54

    geveil a écrit:J'ai acheté et lu un livre " Je ne (me) juge plus".  Il m'a parlé, et pourtant, je n'arrive pas à ne pas juger. Ce post viserait alors à peut-être faire la différence entre "juger" et "évaluer".

    Quand je marche dans les rues , je rencontre des personnes âgées très atteintes, courbées en deux, ou marchant difficilement et surtout, dont le visage exprime une infinie tristesse.  Je ne juge évidemment pas ces personnes, d'autant moins que je ne crois pas au LA, donc à leur responsabilité dans ce qu'elles sont devenues, mais je juge la vie qui inflige de telles souffrances.

    Je l'ai déjà écrit, mais il est des souffrances qui la disqualifient, comme un coup bas disqualifie un boxeur.  Ce n'est pas faute de donner et recevoir des coups douloureux dans la boxe, et cela, ceux qui la pratiquent l'ont accepté, comme j'accepte le fait qu'il faille faire des efforts, parfois douloureux, passer par des épreuves car elles peuvent nous aider à " grandir", c'est-à-dire, à mûrir, mais , je le répète, il est des coups du sort qui sont des coups bas, comme sur le ring.

    Je vous invite à relire la scènette que j'ai écrite sur le dialogue avec un centenaire.  A la fin de la rencontre, le centenaire dit que voir une personne souffrir ne le fait pas rire, mais que la vie le passionne, et qu'il prend un pied fantastique à la contempler, ou encore, ce passage où je m'imagine dialoguer avec Alan Watts. Ouais, bon......

    Certes, la vie est d'une puissance infinie, et il n'est pas étonnant que certains de ses coups bas soient d'une horreur infinie. Certes, à l'opposé, certains ont connu ou connaissent une extase infinie, une sublime union avec le grand Tout. Job, qui a énormément souffert, garde son amour de Dieu ( La vie, selon moi).

    Mais encore une fois, il m'est pour le moment, difficile de ne pas la juger comme disqualifiée.

    Encore, si suite à une mort épouvantable, l'individu qui meurt connaissait effectivement une joie ineffable lavée de tout regret, de tout souvenir crasseux, peut-être serait-ce une raison de pardonner à la vie, mais je n'y crois pas, je crois que l'individu est tout simplement anéanti, comme un moustique l'est par vous. De plus, si l'individu n'était pas anéanti et lavé de tout souvenir crasseux, il serait amputé d'une partie de lui-même et donc incomplet.

    Vous me direz que l'amour peut tout pardonner, tout regarder avec le sourire de l'ange de la cathédrale de Reims.

    Le sourire!  Comment peut-on sourire quand une brute viole une femme sous les yeux des ses enfants, puis les massacre?

    Désolé de vous infliger encore ces réflexions pessimistes.

    Votre texte me parle Geveil, il est sincère.
    Je pense qu'il n'y a pas de recette, bien que beaucoup de recettes se proposent, certaines prétendent même s'imposer comme LA VÉRITÉ.
    Nos vies sont faites de tous ces instants, un moment voir la beauté, un moment voir ce qui est laid.

    Les hommes peuvent-ils un vivre ensemble plus harmonieux, où le jugement ne servirait pas à se faire croire que soi-même on baigne dans un état de bonheur permanent ?
    Il me semble que c'est en travail, comme un travail d'accouchement. Wink
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Mar 15 Sep - 13:34

    Je ne cherche pas de recette, Sora, j'exprime simplement ce dont j'ai pris conscience et mon jugement de disqualification du monde. Quel impact cette prise de conscience, ce jugement, auront-ils sur moi-même ou sur mes lecteurs? Je n'en sais fichtre rien.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Mar 22 Sep - 17:51

    Les commentaires que j'ai lus sur cette question:
    geveil a écrit:Vous me direz que l'amour peut tout pardonner, tout regarder avec le sourire de l'ange de la cathédrale de Reims.

    Le sourire! Comment peut-on sourire quand une brute viole une femme sous les yeux des ses enfants, puis les massacre?
    ne m'ont pas satisfait, en avez-vous d'autres ?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Mar 22 Sep - 18:06

    Je n'ai rien à ajouter parce que je ne comprends pas bien la question: pourrais tu la reformuler ?

    Tu parles de quoi exactement: du jugement, du pardon, du bien et du mal, de la moralité, de la violence, du sadisme (sourire devant un viol), du fait qu'il faudrait "disqualifier le monde" (par rapport à quoi ?  Et c'est quoi, "le Monde" ?)


    Si je ne prends que ta dernière citation, je répondrais "celui qui sourit face à un viol crapuleux est un pervers sadique" (donc, je le juge).   Mais je suppose que ce n'est pas cela que tu attends... confused
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Ne pas juger

    Message par geveil le Mar 22 Sep - 21:55

    Leela a écrit:Si je ne prends que ta dernière citation, je répondrais "celui qui sourit face à un viol crapuleux est un pervers sadique" (donc, je le juge).   Mais je suppose que ce n'est pas cela que tu attends... confused
    http://www.amis-cathedrale-reims.fr/index.php/la-cathedrale/lange-au-sourire.html


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Ne pas juger

    Message par Invité le Mar 22 Sep - 22:17

    et confused

    bah, laisse tomber ma question.
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: Ne pas juger

    Message par Nahual le Mer 23 Sep - 5:56

    Tous innocents ou tous coupables.

    J'ai choisi le premier en ce qui me concerne.

    Je juge toujours, ne condamne jamais.

    Contenu sponsorisé

    Re: Ne pas juger

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 12:12