DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Partagez
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mar 28 Juil - 11:18

    Passant, si tu ne veux pas   être démoralisé, ne lis pas ce qui suit.

    Le vieux pessimiste ( VP ):  ce matin, j'étais au joli square près de chez moi pour me livrer à une méditation et un peu de jogging.  Alors que je méditais, assis sur un banc, j'ai vu passer une jeune fille qui trottinait aussi, un compteur de je ne sais quoi à la main,  et tout à coup, la conscience de la fin de toute chose m'a assailli avec insistance, du coup, j'ai renoncé à la méditation et aux exercices de gym. J'ai fait vingt pompes, c'est tout. A quoi bon, mais à quoi bon tenter de se maintenir en forme, de toutes façons, on vieillit et on finit par mourir?

    Le JO: Mais tout simplement pour vivre son corps avec plaisir!

    VP: ouais, peut-être, mais à mon âge, ça craque de partout, ça crisse quand je tourne la tête, les articulations me font mal quand je reste longtemps immobile, bref, j'ai beau faire, ça se déglingue.  Tiens, tu le diras à Gaston, je ne désire même plus les jolies filles en short, malgré leurs cuisses bronzées.  Après le square, je suis allé faire mon marché.  J'aime beaucoup les marché, je choisis mes légumes, mes fruits, j'échange trois mots avec les marchands, parfois je rencontre une connaissance.

    JO: Eh ben! Vous voyez que la vie offre des plaisirs!

    VP: Bien sûr, mais quand on est jeune, l'échéance paraît vraiment loin, et on ne pense pas à la mort.  Moi, j'y pense tout le temps, cette conscience de la fin me taraude et pourrit tous mes plaisirs.  D'ailleurs, l'horreur de la mort me poursuit depuis ma petite enfance, à quatre ans déjà voyant couler le sang d'une blessure au genou que je m'étais faite en tombant je criais " je ne veux pas mourir". La mort, je l'ai toujours ressentie comme un scandale immense, inacceptable, mille fois pire que ceux que dénonçait Georges Marchais, un communiste des années 60.  Les humains ont inventé des règles morales pour qu'on respecte l'autre, qu'on ne l'humilie pas, mais la mort n'est-elle pas la pire des humiliations?  

    JO: je ne le vois pas comme ça, il y a des morts glorieuses , comme mourir pour défendre ou sauver quelqu'un ou pour une cause à laquelle on croît.

    VP: pour défendre quelqu'un, passe encore, mais pour une cause, quelle dérision. Chacun défend sa cause, c'est le besoin d'être reconnu, suscité par la volonté de vivre et il y a autant de causes que d'individus, alors !

    VO:  Ce qui compte, c'est de se sentir vivre.

    VP: Soit, alors parlons du vieillissement: après le marché, je me suis fait plaisir en allant prendre un café sur la terrasse d'un bar d'où je pouvais voir le marché. Tout à coup, j'ai vu une petite vieille, marchant à pas menus, toute courbées, toute ridée, les jambes plissées et d'un gris-rose, sillonnées de veines bleuâtres.  Pourquoi, mais pourquoi s'accroche-t-on à la vie quand on en arrive là? Ça me rappelle l'image poignante d'un insecte volant qui avait une aile abimée et tentait malgré tout de s'envoler.  Poignant, triste et pitoyable. Ah cette volonté de vivre !!! Même les chinois, pourtant connus pour leurs tortures raffinées, n'ont pas inventé pire. Il y en a une par exemple, qui consiste à faire tomber de l'eau goutte à goutte sur le crâne, ce n'est pas douloureux, mais au bout d'un certain temps, ça devient infernal.  C'est exactement comme ça que je vois le vieillissement.

    VO:  Ben dites donc, je vous plaints.

    VP: Je ne veux pas être plaint, je veux être compris.  Tiens, en disant cela, je prends conscience que c'est encore une conséquence de la volonté de vivre.  Quelle connerie, mais quelle connerie.

    VO: Ouais, ben je vous quitte, je vais profiter de la vie.

    PV: Tu as raison, profites en tant que tu n'as pas mal au dos, aux articulations et que tu peux bander.
    Mais dans cinquante ans, peut-être, tu te souviendras de cette conversation.

    VO: mais je connais un vieillard de quatre-vingt dix ans alerte, gai, plein d'humour et très actif! Il ne se plaint jamais, contrairement à vous.

    VP:  Tu as raison tout est une affaire de constitution, en ce qui me concerne, je suis sans doute une pièce loupée de la volonté de vivre. Mais par pitié, qu'on ne me dise pas que la monde est parfait !


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Mar 28 Juil - 12:27

    Comment peut-on dire que le monde n’est pas parfait, le voyant d’un point de vue partial, avec des outils rudimentaires et limités?


    Mais au vu de ton message me vient à l’idée que tu as peut être un problème de déficience de Sérotonine, car cela influe sur les pensées. Je dis ça uniquement à titre informatif.

    Il a été démontré qu’un taux élevé de Sérotonine aiderait à avoir de pensées positives et inversement un taux faible, des pensées négatives.

    Mais, ça marche aussi dans les deux sens, car on peut augmenter le taux de Sérotonine en ayant des pensées positives. On peut également augmenter la déficience, en entretenant des pensées négatives.

    Donc, positions….. Very Happy

    Mais pour aller plus loin…soit la vieillesse est un naufrage, admettons, mais, n’a-elle plus aucun côté positif? Rien qui vaille la peine de continuer à vivre? Rien qui vient encore apporter de la joie? Plus aucun instant de bonheur?

    En cherchant bien, je pense que tu peux en trouver au moins un, non? …J’espère pour toi, sinon, il ne te reste plus qu’a faire Seppuku.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mar 28 Juil - 12:57

    As-tu un poignard de seppuku ?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 13:27

    la vieillesse, la maldie sont des souffances inévitables: il ne faut pas mettre sa tête dans le sable.  Quand on en est encore loin, c'est facile de dire qu'il faudrait faire ceci ou cela, mais quand les premières claques arrivent, c'est autre chose !

    C'est la garantie de la décrépitude inéluctable qui commence... et qui ne s'inversera jamais.

    Deux choses restent à faire

    - accepter que le spossibilités diminuent et adapter ses activités

    - "vieillir: OK, mais pas plus que nécessaire", donc se soigner pour garder le plus longtemps possible ses possibilités.  On peut aller très loin, je pense à une dame de plus de 90 ans qui fait tous les jours, été comme hiver, son heure de vélo en montagne.  

    On a besoin de faire de plus en plus attention à tout: son alimentation, sa santé, son moral... mais cela en vaut la peine.  La plupart des maux attribués à la vieillesse sont dûs au pessimisme, au découragement, au laisser aller, au manque d'exercice et de contacts sociaux.  Il faut continuer à chanter, danser, s'amuser, voir des amis...

    Le côté positif c'est qu'on est obligé de laisser tomber le futile et de se concentrer sur le plus important dans la vie.  C'est quoi, le plus important ?  A chacun de le découvrir, pour soi...

    Voici une vidéo d'un vieillard qui serait décédé à 118 ans.  Même s'il avait en réalité 20 ans de moins, ça reste un exemple.
    Ce n'est pas en restant assis dans son fauteuil à se lamenter sur son sort qu'il est arrivé là...

    L'optimisme est donc une condition de survie, ce n'est pas un luxe du tout.  On ne peut pas se permettre d'être pessimiste, on a un devoir vis à vis des générations qui nous suivent: on est un phare pour eux, un exemple, une image de ce qui les attend.  Par notre attitude, on peut leur donner confiance dans la vie ou au contraire, les terrifier par rapport au fait de vieillir.

    Plus facile à dire qu'à faire, je sais, surtout quand en effet on manque de certains éléments physiques, mais il faut employer les moyens qui existent pour se sentir mieux.

    Comme le souligne bien Hitori, le moral influençant sur le physique et inversement, il faut agir des deux côtés à la fois.

    Un petit détail: un jour j'ai commencé à muscler ma plante des pieds, ce qui est nécessaire pour éviter certaines douleurs, et pour la colonne vertébrale aussi.  L'objectif est de savoir rester plus d'une minute sur la point d'un pied sans tomber.  Je n'ai pas encore atteint l'objectif mais j'ai réalisé qu'avoir des pieds plus musclés me donne l'impression d'être plus jeune, d'avoir plus envie de bouger, comme si j'avais des ressorts aux pieds, c'est très agréable et influence positivement l'humeur...

    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par prometa le Mar 28 Juil - 15:46

    Et moi, j'ai monté et descendu dix marches, ce matin! Chacun ses challenges et foin des comparaisons. Je suis la vieille que je peux, point. Ce n'est pas soi qu'il faut regarder ...
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Mar 28 Juil - 17:19

    geveil a écrit:As-tu un poignard de seppuku ?

    Pas de problème, ça s'appelle un Tantô et j'ai aussi le Katana pour te trancher la tête* lorsque tu auras ouvert ton ventre en croix à partir du Hara.

    Mais tu nous a dit que tu n'aurais pas le courage de le faire...... d'un côté tant mieux, nous aurons ainsi le plaisir de t'avoir longtemps avec nous. Very Happy

    *Ceci étant un honneur réservé au plus proche.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mar 28 Juil - 18:14

    @hitori
    ça c'est du vif...t'as du faire gagner 20 ans à geveil Very Happy


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mar 28 Juil - 18:46

    Tu as raison, Hitori, c'est un problème de physiologie, alors j'espère qu'en bougeant, surveillant mon alim, méditant, je vais retrouver une certaine vitalité, sinon, c'est que je suis au bout du rouleau, compte tenu de ma fabrication.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mar 28 Juil - 20:12

    @geveil
    ya un rouleau et ya pas de rouleau...c'est à l'image quantique...
    ne vois-tu pas les jeunes dire= les plus vieux que moi de 10 ans sont des vieux, et rien en eux me donne envie de devenir aussi cons qu'eux...les jeunes s'en foutent de la mort.
    as-tu oublié de rester jeune ?

    En fait, la mort n'existe pas....comprends par là qu'elle n'existe que pour les vivants...ce sont les seuls qui peuvent angoisser autour de cette idée.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Kenshin
    Admin

    Masculin Messages : 199
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Kenshin le Mar 28 Juil - 21:08

    Geveil à 78 balais tu te sens vieux? Moi qui ai 15 milliards d'années, je frétille comme un gardon Very Happy
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 233
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Inside le Mar 28 Juil - 21:25



    Géveil, tu me réciteras cette prière amérindienne matin midi et soir pendant 3 mois. Si il y a récidive, je t'en donnerais une plus puissante Laughing

    « Quand tu te lèves le matin,
    remercie pour la lumière du jour,
    pour ta vie et ta force.
    Remercie pour la nourriture
    et le bonheur de vivre.
    Si tu ne vois pas de raison de remercier,
    la faute repose en toi-même. »
    Tecumseh, chef shawnee (1768 – 1813)


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 21:29

    inside, tu es en effet une tronche !
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mar 28 Juil - 21:51

    N"allez pas trop fort, faudrait pas que geveil se croit avant sa naissance...quoique...

    Dans les enseignements spirituels il est indiqué de mourir à soi-même de son vivant, pour échapper à l'angoisse de la mort.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 29 Juil - 9:45

    Dans ma tête, j'ai vingt, le désir de vivre, des projets, mais dans les faits:
    c'est l'image poignante d'un insecte volant qui avait une aile abimée et tentait malgré tout de s'envoler. Poignant, triste et pitoyable. Ah cette volonté de vivre !!! Même les chinois, pourtant connus pour leurs tortures raffinées, n'ont pas inventé pire. Il y en a une par exemple, qui consiste à faire tomber de l'eau goutte à goutte sur le crâne, ce n'est pas douloureux, mais au bout d'un certain temps, ça devient infernal. C'est exactement comme ça que je vis le vieillissement.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 29 Juil - 9:56

    Inside a écrit:
    Si tu ne vois pas de raison de remercier,
    la faute repose en toi-même. »
    Tecumseh, chef shawnee (1768 – 1813)
    Il a raison, je suis sans doute une pièce loupée de la volonté de vivre.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Invité le Mer 29 Juil - 10:11

    l'optimisme est une hygiène de vie.

    L'auto-apitoiement devrait être interdit, mais d'un autre côté, on doit aussi pouvoir s'exprimer... donc merci Geveil de le faire.

    Je sais que quand on est dépressif, il est impossible d'être optimiste.  Il y a donc aussi un facteur physique, hormonal comme dit Hito, ou manque de vitamines... qu'il faut soigner avant tout.

    Prometa qui se réjouit d'avoir monté et descendu 10 marches: ça, c'est de l'optimisme.  
    Moi même après plusieurs mois allongée, j'avais perdu tous mes muscles et arrivais à peine à marcher lentement quelques minutes.  Quelle joie quand j'ai pu m'asseoir pour manger !  Je me suis rendu compte qu'être capable de faire des gestes aussi simples était un cadeau: certains en sont privés à vie.  Puis j'ai pu marcher: 100m, 500, un an après: 3km, un peu courir: je hurlais de joie !

    Se réjouir de ce qu'on peut faire, au lieu de se lamenter de ce qu'on ne peut pas faire...: est-ce possible de "choisir" cela ?  Pas si sûr... on peut toujours essayer: remplacer une idée noire par une autre.  En tous cas, devant la détresse de Geveil, je me peux rien faire que de compatir, essayer de comprendre, notamment en faisant le lien avec d'autres propos (solitude ontologique, apparemment si pénible)...   Si je cite des exemples d'espoir, ce n'est pas pour faire la morale et encore moins un reproche, mais dans l'espoir que l'un d'eux pourra faire mouche et aider à inverser le sens de la spirale destructrice.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Mer 29 Juil - 11:24

    Imaginons un monde où la souffrance n’existerait pas et où nous serions éternel…..p’tain qu’il doit être ch… un tel monde !

    Attention, je ne dis pas que la souffrance est nécessaire, mais n’est-ce pas elle qui donne toute sa valeur aux moments de bonheur ? N’est-ce pas la brièveté de la vie qui la rend si précieuse ?

    Je viens de recevoir un courrier qui m’a mis du baume à l’âme (car moi aussi, comme chacun, j’ai mes soucis et mes tracas) Oh c’est pas grand-chose, quelque mots écrits sur une carte, mais ces quelques mots qui parle d’amour m’ont réchauffé le cœur.

    Oui, il y a de la souffrance, oui, il y a des malheurs…c’est ainsi… et alors ? Doit-on pour cela se lamenter et se laisser couler ?

    Personnellement, je suis de ceux qui font face qui voient le verre à moitié plein plutôt qu’à moitié vide….et tiens, puisque nous sommes dans les maximes amérindiennes :

    « Que celui qui n’a pas de mocassins, regarde celui qui n’a pas de pieds »

    Et de toute façon, puisque les souffrances et le malheur frappe tout un chacun, si on essayait à notre petite échelle, d’alléger les souffrances de l’autre. Ce serait, à mon sens, plus constructif que de s’apitoyer sur soi-même…..aller geveil du nerf, que diantre. Wink


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 29 Juil - 12:42

    Ce n'est pas de l'auto-apitoyement, c'est de la colère. Tout à l'heure, je descendais des escaliers et j'avais mal aux genoux. J'ai hurlé de rage et me suis forcé à descendre encore plus vite.
    " Ô rage, ô désespoir,ô vieillesse ennemie
    N'ai-je donc tant vécu que pour cette infamie?"


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mer 29 Juil - 15:07

    Je dirais que tout cheminement spirituel est un apprentissage pour accepter l'ultime "lâcher prise" du dernier instant de la vie qui s'abandonne à la mort.
    La vie n'est pas si mal faite que ça finalement...on peut y voir l'insouciance de la jeunesse qui peu à peu chemine vers l'accroissement du souci de la vieillesse.
    La dégradation physique que tu évoques, n'est pas inutile pour précipiter l'appréhension de ce dernier instant...on peut dire que les choses sont bien faites, puisqu'il s'agit de plus en plus urgemment de se détacher de toutes ces contraintes terrestres, pour que surgisse l'être tel une révélation...
    Alors certes tu peux voir dans ces souffrances physiques, des obstacles de plus en plus chiants, mais ne sont-ils pas là, pour quelque part éprouver ta redoutable expérience de la vie et pour t'obliger à finalement t'en détacher ?


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Mer 29 Juil - 17:31

    Oui Tango, la vie n'est pas si mal faite....et encore une synchronicité.....mon voisin, qui est un pépé plein de sagesse vient de me dire:

    Mi* fils, la vie est bien faite, plus ma femme vieillit et plus ma vue baisse" Very Happy


    *Expression corse qu'on emploie souvent.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mer 29 Juil - 20:19

    Hihi...ils sont cons ces corses...autant que moi...Hihi


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 29 Juil - 22:55

    Ce que tu écris, Tango, ma paraît vrai, et l'idée que la baisse de la vue et autres sens sont faits pour nous préparer à leur perte définitive, c'est-à-dire à la mort. Tu ajoutes "Pour que l'Être surgisse, tel une révélation."  
    Mais c'est là que la colère me reprend, je n'en ai rien à foutre de l'Être, et comme l'a si bien compris et exprimé Hitori dans une message ci-dessus, il n'y en a que pour Lui, dans l'amour que nous portons aux choses, c'est Lui qui s'aime.
    La seule façon qu'il aurait de prouver un véritable amour, ce serait de nous accorder l'éternité, à nous, ses créatures, avec nos défauts et nos qualités.  Mais c'est tout simplement impossible.

    C'est pourquoi je dis que l'existence est une abomination, et je ne suis pas le seul à le dire, les Cathares qui ont été exterminés par l'Eglise, pensaient aussi que le monde est l'œuvre du diable, et comme le diable a choisi l'Eglise comme QG, pas étonnant qu'elle ait fait exterminer les Cathares.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Mer 29 Juil - 23:11

    geveil a écrit: ...Tu ajoutes "Pour que l'Être surgisse, tel une révélation."  
    Mais c'est là que la colère me reprend, je n'en ai rien à foutre de l'Être, et comme l'a si bien compris et exprimé Hitori dans une message ci-dessus, il n'y en a que pour Lui, dans l'amour que nous portons aux choses, c'est Lui qui s'aime.
    La seule façon qu'il aurait de prouver un véritable amour, ce serait de nous accorder l'éternité, à nous, ses créatures, avec nos défauts et nos qualités.  Mais c'est tout simplement impossible.
    Je n'ai pas mis de majuscule à être.
    Je ne suis pas du style d'hitori à me prendre pour Dieu (m'en veux pas Hito, je te veux pas de mal ! Very Happy ).
    Disons que j' ai fait un chemin malgré moi qui m'a forcé à mourir à moi-même, et que quelque part ce qui a survécu telle une résurrection, est cette vraie nature non-née, évoquée dans le zen.
    C'est pourquoi la mort ne m'angoisse plus, dans la mesure où je sais que ma manifestation est impermanente mais pas l'être que je suis.
    Quand à l' Être avec une majuscule que tu évoques est bien loin de tous les attributs qu'on pourrait lui allouer, alors le mieux est de ne pas en causer...c'est l' Indicible ! Point Barre.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 29 Juil - 23:28

    et bien, Tango, danse le tango avec Shiva, c'est certainement voluptueux.
    Moi, je préfère la petite blonde aux cuisses rondes.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Jeu 30 Juil - 14:12

    Et moi je préfère la brune piquante aux formes plantureuses Very Happy


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Jeu 30 Juil - 14:26

    Dans ce cas, même sur ce terrain, nous ne disputerons pas, je préfère les seins menus, les petites fesses pommelées et les silhouettes graciles.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par prometa le Jeu 30 Juil - 15:37

    moi, ce que j'aime, c'est le regard qui fait d'un passant, un ami, un frère .
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Jeu 30 Juil - 17:51

    Tu as raison prometa, mais ce sont deux plans différents...... les sens et l'esprit. Wink


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Jeu 30 Juil - 17:54

    Ben oui, les yeux ne sont pas sur les fesses....... enfin si, les miens, mais sur celles de la passante!


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par tangolinos le Jeu 30 Juil - 20:21

    J'aime bien cette indication = "regardes toujours l'horizon, même si souvent les vagues le masquent."


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par loli83 le Lun 3 Aoû - 13:40

    pourquoi avoir peur de la mort ?

    de la souffrance je peux comprendre , mais de la mort ? à part pour ceux qui croient à l'enfer ...

    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par geveil le Mer 20 Sep - 22:21

    Passé quatre-vingts ans, on devient une bête de foire." Vous allez où en vélo?"
    - A Limoux
    - A Limoux? Mais ça fait 30 km aller retour et au retour, ça grimpe! Alors là chapeau bas! "

    Dirait-on cela à un jeune homme, ou même à un quadragénaire, un quinquagénaire?


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par ber21 le Ven 22 Sep - 11:20

    Le vieux Lion est encore en pleine forme! Il rêve encore de seins menus, de fesses pommelées et il apprécie la blanquette de...Limoux! Et on le pense pessimiste! Détrompez-vous!
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par loli83 le Ven 22 Sep - 11:35

    on peut être vieux par l'âge et jeune par l'esprit et vice versa ( mais les deux sont rares en effet )

    ceci dit, il y a des pessimistes et des optimistes des deux côtés , ce n'est pas une question d'âge
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par Hitori le Ven 22 Sep - 17:53

    Comme je l’écris au message N° 2 de ce fil, notre état d’esprit influe considérablement sur notre vieillissement. Si tout le monde vieillit, nous ne vieillissons pas de la même façon et surtout nous n’avons pas la même approche de la vieillesse. Approche directement influencée par notre hérédité, nos croyances et notre imaginaire. Et ce sont ces facteurs qui nous feront vieillir plus ou moins bien.

    On connait la puissance de la pensée. Ce que l’on croit devient notre réalité, car notre cerveau ne fait pas la différence entre le réel et l’imaginaire. Si nos pensées sont négatives, on perd toute motivation avec une augmentation de stress, ce qui influe directement sur notre état de santé. cela s’appelle l’identification aux stéréotypes et induit ce qu’on appelle l’effet télomère.

    Les télomérases qui sont à l’extrémité des chromosomes assurent notre identité biologique. Avec l ‘âge ils se raccourcissent, débouchant sur des risques de pathologies du vieillissement. Notre façon de vivre, plus ou moins « saine » mais également notre propension à cultiver des pensées positives ou négatives, avec des réactions émotionnelles exacerbées ou sereines, vont les influencer  dans un sens ou dans l’autre.

    Pour essayer de faire un travail de « reconstruction » psychique, il faut extraire de notre inconscient les stéréotypes négatifs qui s’y sont installés. Les faire remontrer à la surface pour essayer de savoir d’où ils viennent. Bon, c’est un travail que l’on peut ne pas pouvoir faire seul, il faudra peut-être s’aider d’un thérapeute. On peut aussi en parallèle, chaque fois qu’un stéréotype négatif s’impose à nous lui substituer un stéréotype positif; par exemple on remplace fragile par autonome, lent par méticuleux, fatigué par reposé, anxieux par serein, etc….

    Pour ceux qui voudraient creuser un peu plus la question, voilà un livre intéressant: « L’effet télomère » qui peut se trouver sur Amazone.



    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par loli83 le Ven 22 Sep - 19:13

    tout à fait d'accord avec toi Hitori

    mais attention aussi à certains médicaments trop vite prescrits par les docteurs

    si j'avais écouté ma doctoresse , je n'aurais pas la forme que j'ai

    inutilement par 2 fois elle a voulu m'en prescrire , pour la tension alors que j'ai 12 /7 et pour le cholestérol alors que mon taux est acceptable avec les anciennes références ( ces statines données contre le cholestérol sont terribles , ça détruit un bonhomme en un rien de temps )

    depuis j'ai changé de docteur , j'en ai pris une plus jeune , sympa et très mignonne , elle plairait à Gaston Very Happy
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par ber21 le Sam 23 Sep - 10:35

    En définitive, avec l'âge, tout se raccourcit...Je veux parler des hommes, bien sûr...
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par loli83 le Sam 23 Sep - 10:50

    mais non Gaston , les télomères qui raccourcissent c'est pour tout le monde pareil

    et sinon pour tout le monde aussi le nez , les oreilles , la peau ont tendance à s'allonger et chez certaines femmes les seins aussi , pour les hommes je n'ai pas vérifié si le sexe s'allongeait aussi , lol ( mon mari est encore assez jeune )
    bref , quoi encore ? hum , pas très réjouissant tout ça Laughing , mais comme je le dis souvent l'important c'est la bonne humeur , le sourire et la forme olympique
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par ber21 le Sam 23 Sep - 11:09

    Chez les hommes, j'ai l'impression que ça raccourcit... Une étude qui serait intéressante, l'effet des croyances et des philosophies sur ce phénomène localisé. Les bouddhistes avec leur sérénité et leur détachement ne souffrent-ils pas d'un vieillissement prématuré? Quand je les vois dans leurs robes safran, je me demande ce qu'il y a dessous...
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Le vieux pessimiste et le jeune optimiste

    Message par loli83 le Sam 23 Sep - 11:16

    tu es un gros curieux , Ber Laughing

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:53