DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Quel est le rôle de la souffrance ?

    Partagez
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2555
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Hitori le Sam 12 Sep - 10:42

    Beau texte Nahual, merci. Wink


    Mais... ne suis-je pas en train de me soigner de mes maux en me penchant sur les maux d'autrui ?
    Sans doute !!!
    Voilà, se pencher sur les maux d’autrui, quelle meilleure thérapie peut-on trouver que celle là?

    Geveil, entre ces deux phrases:

    « Et d'aimer leurs larmes je me consolerai un peu des miennes »

    et « Il n'y a qu'une voie, " la voie royale de la Sainte Croix »."

    Je préfère, et de loin, la première qui est un baume que l’on applique à l’âme, à la deuxième qui est un apitoiement sur soi-même.

    Une nous fais avancer, l’autre nous enterre vivant.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Nahual le Sam 12 Sep - 10:53

    geveil a écrit:
    Nahua a écrit:c'est notre devoir d'êtres vivants
    Qui a décrété cela? Louis IX, Sarkozy, Napoléon, Mao, Staline, Nahua, qui ????
    Oh ce n'est pas un décret, tout juste un sentiment, c'est ce que je ressens de la vie, rien de plus.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par geveil le Sam 12 Sep - 13:58

    OK, c'est la vie qui te dit d'être vivant, tu le ressens donc comme un devoir, mais ce n'est pas un devoir pour tout le monde.

    Hitori, si tu lis attentivement le texte de Chapman, tu as la dernière phrase Mais nous finirez par trouver que l'obscurité est Dieu Lui-même, et qu'on ne l'approche jamais autant qu'à travers la souffrance.
    Cela ne rejoint-il pas ce que tu as écrit toi-même quelque chose d'approchant, à savoir que l'Être et le néant se confondent, comme le zéro et l'infini; le néant, donc l'obscurité? Si l'interprétation que je fais de ta pensée est incorrecte, c'est l'occasion de me détromper.
    Par ailleurs, c'est toi qui interprète en disant que " la voie royale de la Sainte Croix" est de l'auto- apitoiement, ce n'est pas ce que j'ai compris du texte de Chapman, il n'écrit pas à la religieuse de s'apitoyer sur elle-même, mais d'accepter d'être heureuse quand elle l'est et malheureuse quand elle l'est.
    C'est une invitation à accepter la souffrance comme un chemin vers Dieu ( la sainte Croix), et se pencher sur les larmes du prochain, c'est ni plus ni moins que cela, sinon, on s'en détourne, on se tourne vers ceux qui rient.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2555
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Hitori le Sam 12 Sep - 16:34

    geveil a écrit:Hitori, si tu lis attentivement le texte de Chapman, tu as la dernière phrase Mais nous finirez par trouver que l'obscurité est Dieu Lui-même, et qu'on ne l'approche jamais autant qu'à travers la souffrance.
    Cela ne rejoint-il pas ce que tu as écrit toi-même quelque chose d'approchant, à savoir que l'Être et le néant se confondent, comme le zéro et l'infini; le néant, donc l'obscurité? Si l'interprétation que je fais de ta pensée est incorrecte, c'est l'occasion de me détromper.
    Par ailleurs, c'est toi qui interprète en disant que " la voie royale de la Sainte Croix" est de l'auto- apitoiement, ce n'est pas ce que j'ai compris du texte de Chapman, il n'écrit pas à la religieuse de s'apitoyer sur elle-même, mais d'accepter d'être heureuse quand elle l'est et malheureuse quand elle l'est.
    C'est une invitation à accepter la souffrance comme un chemin vers Dieu ( la sainte Croix), et se pencher sur les larmes du prochain, c'est ni plus ni moins que cela, sinon, on s'en détourne, on se tourne vers ceux qui rient.

    Ce que je reproche à cette vision des choses c’est la propension à baisser les bras, à ce laisser porter par la providence, ce que semble dire cette phrase:

    « Ne vous épuisez pas en faisant des efforts. Vous semblez toujours croire que nous pouvez faire que vous devinssiez bonne! C'est impossible. Mais Dieu le peut et le fera; bien que lentement, peut-être…. »

    Quand je dis que cette vision est un apitoiement sur soi-même, c’est qu’elle nous considère comme des pantins incapable de prendre notre destinée en main. Nous attendons que Dieu le fasse pour nous. Un peu comme si le LA n’existait pas d’ailleurs. Nous ne serions que fétu de paille porté par des vents mystérieux.

    Ce n’est pas ma façon de penser, car je pense qu’il faut se se bouger le train et d’ailleurs l’adage dit bien: « Aide toi et elle ciel t’aidera » non?…. Et puis, que de dégâts cela à engendré dans les générations passées ce genre de commandement. Hors de l’église et des souffrances infligées par Dieu point de salut.

    Je ne pense pas que pour trouver Dieu il faille obligatoirement passer par la souffrance comme le dit ce passage:

    « C'est une invitation à accepter la souffrance comme un chemin vers Dieu ( la sainte Croix) »

    Par contre , on peut très bien: « se pencher sur les larmes du prochain » sans penser que la souffrance soit obligatoire. Sinon, cela peut être la porte ouverte au dolorisme.

    Et je ne vois pas pourquoi, si on refuse que la souffrance soit un chemin vers Dieu on se détournerait de ceux qui souffre. confused


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par geveil le Sam 12 Sep - 17:04

    C'est très clair.

    Procure-toi le livre d'Alan Watts, il existe sur Amazon et je suis sûr qu'il te plaira. Watts est d'ailleurs extrêmement critique par rapport au dolorisme, son livre est à la fois une apologie d'un christianisme "véritable" et une critique profonde de ce qu'il est dans les faits. Il contient tant de passages que j'aimerais te citer qu'il vaut vraiment mieux que tu le lises.

    Après toutes nos conversations, je vais ouvrir un sujet intitulé " geveil fait le point".


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Mer 16 Sep - 8:31

    Je cherche un site internet qui explique le lien entre nos maladies physiques et la cause psychique ou émotionnelle.

    Mon médecin utilise cela, j'ai guéri de débuts d'angines récurrentes quand elle m'a dit que l'angine était le signe d'une colère non exprimée. Mon fiston était là (8 ans à l'époque). Par le suite, il me disait de temps en temps: "maman tu dois crier sur nous maintenant sinon tu vas encore avoir une angine".

    Je tombe sur celui-ci qui a l'air pas trop mal, mais un peu simpliste ? http://www.ecoutetoncorps.com/fr/ressources-en-ligne/definition-malaises-maladies/

    Si vous en trouvez d'autres, merci de les signaler.
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Lun 21 Déc - 11:59

    il est bien ce site, merci Leela ; ceci dit bien sûr que les causes sont multiples y compris les causes uniquement physiques




    Contenu sponsorisé

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 12:13