DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    Quel est le rôle de la souffrance ?

    Partagez
    avatar
    Invité
    Invité

    Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 8:11

    Je vous invite à vous référer aux premiers posts de ce fil: http://diamehito.forumactif.org/t80-les-erreurs-d-aiguillage-de-la-voie où ce sujet est abordé, ici on peut approfondir le sujet de la souffrance.


    Je recopie ici la réflexion sur la souffrance. Si vous n'avez pas encore vu la petite vidéo dans l'autre fil, je vous invite à le faire

    On voit aussi dans la vidéo le rôle possible de la souffrance: nous faire sortir de notre bulle.  C'est la souffrance du petit chien qui a "crevé" la bulle du moine. On voit aussi qu'il glisse et tombe parce que son attention est dirigée vers le chien et pas vers le sol où il marche.  On peut en tirer une leçon aussi: rester dans le présent même quand on accompli une tâche. Comme les sauveteurs qui ont pour première instruction de penser d'abord à leur sécurité. Le faux pas du moine a causé sa souffrance à lui et l'a empêché de porter secours plus vite au petit chien, mais il l'oublie devant la souffrance supérieure de l'autre. Il a soudain réalisé qu'il pouvait être inconsciemment la cause de la souffrance des autres: au lieu de n'être responsable que de lui même, il comprend qu'il est aussi responsable d'un autre, ce qui peut être étendu à [i]tous[/i] les autres.  (Bien sûr ce la ne s'applique qu'à certaines souffrances, pas toutes, mais déjà celle que nous pouvons éviter).  Quand nous achetons un produit qui a été fabriqué dans la souffrance, nous devenons co-responsables de cette souffrance, même si c'est inconscient. a écrit:
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Mar 28 Juil - 9:39

    j'aurai des commentaires à apporter sur ce sujet qui m'intéresse beaucoup mais ce sera pour mon retour (voir le fil sur l'empathie )
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 10:13

    merci lola

    Je précise tout de suite que mon idée n'est bien sûr pas de faire l'apologie de la souffrance: je ne suis ni sadique, ni masochiste, contrairement à certaines religions doloristes qui vont jusqu'à préconiser l'auto-flagellation.

    Sakkyamuni était aussi passé par un stade de privations extrêmes jusqu'au moment où il s'est rendu compte que cela ne servait à rien: notre corps est une machine merveilleuse qu'il convient de respecter.

    Je parle donc de la souffrance qu'on rencontre sur son chemin, chez soi et chez les autres, et qu'il faut essaier de réduire le plus possible de toutes façons.

    Elle peut servir d'indicateur, d'indice, de signal d'alarme, et pas seulement pour retirer sa main du feu.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par geveil le Mar 28 Juil - 10:31

    Oui, Leela, elle peut servir de signal d'alarme, et c'est une bonne chose, mais à quoi sert elle quand la blessure est faite.  Quand je dis que ce monde est loin d'être une réussite ! Evil or Very Mad


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 10:37

    si on se réfère au physique, cela sert à ne pas toucher la blessure pour qu'elle guérisse plus vite.

    Essayer de transférer cela au domaine non-physique ? Le monde matériel est un Livre plein d'enseignements...
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par geveil le Mar 28 Juil - 11:27

    Oui, mais excuse-moi, je n'achète pas un livre qui pour m'enseigner me fait mal à chaque fois que je tourne une page.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Mar 28 Juil - 11:29

    tu n'as pas le choix: tu es déjà dedans: ça te fait faire des économies Wink

    Par contre, on a le choix de lire les chapitres et les passages qu'on veut...
    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par prometa le Mar 28 Juil - 15:38

    Non, on n'a pas le choix . On vit ce qui est à vivre, avec plus ou moins de sagesse et d'intelligence, et on évolue...ou pas . La souffrance : je suis contre! Moins on souffre et mieux ça vaut . Je croirais volontiers qu'elle n'existe que pour être combattue .
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par tangolinos le Mar 28 Juil - 22:55

    La souffrance ???...ça doit juste être là pour nous enseigner ce qu'on veut pas.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Lun 3 Aoû - 22:34

    je l'ai dit la douleur n'est qu'une alarme , une alerte physique et il faut faire le nécessaire pour remédier au problème qu'elle signale ,

    la souffrance c'est mental et on peut agir dessus
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Jeu 3 Sep - 19:31

    lola a écrit:la souffrance c'est mental et on peut agir dessus

    oui enfin jusqu'à un certain point quand même; Il y a des douleurs qui ne peuvent pas être supprimées même avec un mental d'acier Evil or Very Mad


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Ven 4 Sep - 20:42

    inside je n'ai pas dit "douleur" mais "souffrance"

    relis mes messages pour bien comprendre la distinction , s'il le faut je préciserai encore
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Ven 4 Sep - 21:04


    lola a écrit:inside je n'ai pas dit "douleur" mais "souffrance"
    relis mes messages pour bien comprendre la distinction , s'il le faut je préciserai encore

    Pas la peine, je connais bien le problème Wink

    bien qu’on puisse séparer la douleur de la souffrance elles sont souvent liées. La souffrance peut avoir comme seule cause le psychologique mais elle peut résulter d’un traumatisme du corps. Si je me brûle, j’aurais une douleur qui sera cause de souffrance.

    dire qu’on peut agir sur la souffrance ne veut pas dire qu’on peut totalement la supprimer dans tout les cas, c’est ça que je voulais dire. que se soit au niveau de la douleur ou de la souffrance


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Ven 4 Sep - 22:32

    Inside à te lire , je me rends compte que tu crois avoir compris , mais pas tout à fait en réalité

    demain je m'expliquerai davantage

    bonne nuit Wink
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Dim 6 Sep - 11:31

    et alors maîtresse, tu as oublié que tu dois m'expliquer ce que tu dis que je n'ai pas compris, ça fait 2 jours que je poireaute devant ta porte
    pleur


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 12:56

    Very Happy non je n'ai pas oublié , c'est juste que j'ai pas trouvé le temps

    même là c'est chaud , il faudrait que je me prépare pour le foot , mais je vais voir si je trouve à faire un copié coller d'un message mis par moi dans un autre forum sinon ce sera pour ce soir

    on va voir si le copié coller marche , si oui c'est le récit de l'accident qui m'est arrivé il y a environ 4 ans

    " Certains d'entre vous que j'avais averti m'ont encouragé (je les remercie encore ) et m'ont posé la question de savoir si je souffrais , et même si je souffrais beaucoup .

    Je n'ai pas pu répondre à cette question , car la réponse est oui et non à la fois et demande le développement qui va suivre.

    Consultée , mon amie Tamaya me dit que ce sujet peut aider ou simplement intéresser certains d'entre vous

    J'ai bien calé mon bras droit et dans un premier temps je vous explique avec mes mots comment on peut considérer la douleur :

    UN PEU D'ANATOMIE :

    Le corps humain possède un circuit électrique : c'est le réseau des nerfs et des terminaisons nerveuses ; ce réseau sert essentiellement à deux choses :

    _ transmettre l'énergie indispensable à nos mouvements , à notre vie

    _servir d'ALARME, d'avertisseur en envoyant des messages à notre cerveau en cas d'agression de notre corps , agression externe en cas d'accident , agression interne en cas de maladie .

    c'est la deuxième fonction de ce réseau des nerfs qui nous intéresse ici : l' ALARME

    SAVOIR ECOUTER SA DOULEUR , SON ALARME

    Si votre maison possède un système d'alarme et que l'alarme se déclenche , que faites vous ?
    resteriez vous sans rien faire , sans chercher à savoir la raison de ce déclenchement intempestif , décideriez vous de simplement vous boucher les oreilles ?

    Non , bien sur , c'est pourtant de cette façon que beaucoup réagissent face à la douleur physique .

    On pourrait étendre ses considérations d'écoutes à la douleur psychique également mais ce serait trop long et le sujet a souvent été traiter brillamment par d'éminents psychiatres dans le cadre de la résiliance par exemple .

    Donc si nous prêtons attention à notre douleur , nous chercherons à l'arrêter , à savoir pourquoi elle s'est déclenchée et nous ferons le nécessaire pour que la douleur , cette sonnerie utile de notre corps ne se déclenche pas à nouveau .

    DEUX CAS PEUVENT SE PRESENTER :

    _surtout dans le cas d'agression interne : malaise , maladie : ON NE CONNAIT PAS LA CAUSE exacte du déclenchement de la douleur , dans ce cas il faut se faire aider , consultation d'un ou plusieurs médecins ,(médecine classique ou médecines parallèles suivant les cas ) ; là il ne s'agit pas de dire " il ne faut pas s'écouter" , au contraire il faut agir rapidement .

    _ ON CONNAIT LA CAUSE :
    donc , suivant la gravité on décide un simple soin personnel efficace , soit une intervention chirurgicale , soit le traitement médicamenteux prescrit .
    personnellement je prèfère m'en tenir aux traitements de médecines parallèles : homéopathie , acupuncture ...

    Une fois la cause de la douleur identifiée , comment gérer cette douleur ? gérer peut se définir ainsi : faire face au mieux à une situation difficile


    CONTROLER SA DOULEUR

    La cause a été identifiée , le nécessaire a été fait mais la douleur persiste , que faire ?
    les réactions classiques : prendre des cachets calmants , antalgiques , antiinflammatoires ; pour les antiinflammatoires il faut savoir tout de même qu'ils retardent la cicatrisation , je prèfère les applications de glace .
    Pour les cachets calmants (mis à part l'aspirine qui a un effet mécanique sur les vaisseaux en cas de migraine par exemple ) ou les perfusions de calmants , il y a une autre solution que je vais illustrer avec mon cas personnel .


    Les messages de douleur arrivent à l'entrée du cerveau ,soit il s'agit de nouveaux messages , là ils s'imposent à vous pour vous obliger à chercher la cause et à vous soigner , soit il s'agit de rappels d'anciens messages et là avec un peu d'entrainement
    vous arriverez à contrôler ces messages et si vous le décidez VOUS POUVEZ LES REFOULER !!!
    Un peu comme une secrétaire postée à l'entrée du cerveau qui analyse les messages et qui décide de jeter à la poubelle ceux qui ne servent à rien , vu que le nécessaire a été fait en vue de la guérison , que les conditions optimales de confort ont été prises , qu'il n'y a rien d'autre à faire , que ce n'est plus qu'une question de patience .
    Cette secretaire a raison , les messages d'alarme ne servent plus à rien , il faut les mettre à la poubelle !

    Dans mon cas , sur le coup la violence du choc m'a sonnée mais un genre d'anesthésie naturelle m'a quand même permis de me trainer par terre jusqu'à la porte pour ouvrir au chat et ensuite me trainer jusqu'au lit pour me recoucher et éviter ainsi l'évanouissement , j'ai vite compris qu'il ne fallait plus que je bouge mon bras droit .
    Ensuite après l'opération , j'ai refusé tout calmant , tout anti inflammatoire à la grande surprise et perplexité des infirmier(e)s . Il a même fallu que je me batte et que je menace de partir pour qu'on finisse par m'enlever le catéter qui me génait et qui devait servir à me faire des perfusions calmantes.
    Je ne peux pas dire que j'ai très bien dormi la première nuit , car les messages arrivaient en permanence et j'étais occupée à les refouler , en plus la position sur la table d'opération avait engendré des douleurs dans le cou que je me massais régulièrement avec ma main gauche , donc j'étais fatiguée et handicapée mais je n'ai pas eu l'impression d'avoir souffert .
    le lendemain tout le personnel est venu voir et m'a demandé comment j'avais fait car il parait que c'est très douloureux , je leur ai expliqué ce que je viens de vous expliquer.


    Au final , j'ai un bon souvenir de mon séjour à l'hopital , un peu comme un séjour à l'hotel , car bel hopital flambant neuf avec vue magnifique , personnel charmant (aprés avoir réussi à faire comprendre mes méthodes ), un peu à redire sur la cuisine quand même , mais bon ...

    Re au final , il va de soi , que j'aurai préféré ne pas tomber en me prenant les pieds dans une chaise pliante mal placée près de la porte et que j'aurai préféré profiter de mes aprés midi de foot dont je suis privée pour au moins deux mois et que j'aurais pu profiter du printemps juste revenu pour sortir de ma léthargie hivernale et me lancer avec ardeur dans un grand rangement et nettoyage de printemps .
    Tout ça est partie remise , mais je garde le moral grâce à la méthode de la résiliance , autre vaste sujet de discussion .

    bisous à tous et à toutes en espérant ne pas vous avoir trop ennuyer ."
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Dim 6 Sep - 14:42

    super témoignage, Lola, merci !
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Dim 6 Sep - 15:13

    oui merci pour ton témoignage Lola, mais tu parles bien de douleur là non?

    Je suis d’accord que l’on peut agir sur sa douleur, mais comme je l’ai dit, il y a des cas où toute notre volonté ne pourra pas empêcher la douleur. Autre chose tu dis:

    vous arriverez à contrôler ces messages et si vous le décidez VOUS POUVEZ LES REFOULER !!!

    excuse moi mais je pense que ce n’est pas la bonne méthode. Au plus tu vas les refouler et au plus ils vont se renforcer. Ce qu’il faut faire amha c’est les accepter et là au bout d’un certain temps on va s’apercevoir qu’ils vont diminuer en intensité. si au départ la douleur n’est pas trop forte,on peut arriver à la supprimer totalement mais si c’est une douleur intense à la limite du supportable on ne pourra pas l ’éliminer complètement. et je te parle pas des phases terminales de maladies comme le cancer ou autres.

    Alors oui, on peut agir sur sa douleur, mais il y a des douleurs si intenses quelles sont impossible à éradiquer. voilà maitresse, j’ai bien répondu? Very Happy


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Dim 6 Sep - 16:48

    il y a aussi le problème que si on arrive àne pls sentir la douleur ET qu'on ne règle pas son origine, c'est comme si on prenait un antidouleur: elle reviendra encore plus forte (mais Lola dot bien qu'il faut l'"écouter": c'est très important).
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 18:41

    leela a compris , mais toi Inside désolé tu n'as toujours pas compris , soit tu as lu mon message en diagonale ( au quel cas je t'invite à le relire attentivement ), soit tu es un cancre qui va finir avec un bonnet d'âne Very Happy

    Leela a bien remarqué que je parlais d'analyser les messages de douleur qui arrivent , ce n'est qu'après cette analyse que selon le cas on les refoule ou non

    s'il n'y a rien à faire le cerveau produit lui même l'antidouleur par l'action de la volonté

    s'il y a quelque chose à faire , on garde la douleur et on fait le nécessaire pour supprimer la cause de cette douleur , aller chez le dentiste par exemple en cas de rage de dents
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Dim 6 Sep - 18:59

    Attend, moi j'ai compris que tu expliques qu'on peut par la volonté supprimer complètement la douleur c'est bien ça que tu dis?


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 19:40

    on ne supprime pas les messages de douleur , on les traite en fonction de leur cause , soit en les rejetant soit en les conservant

    dans le cas du rejet de messages c'est la souffrance que l'on supprime

    tu confonds toujours la douleur ( le message électrique ) et la souffrance que ce message peut entrainer

    c'est le cerveau qui interprète le message de douleur , à nous de ne pas l'interpréter comme une souffrance si cela n'est pas utile
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Dim 6 Sep - 19:44

    la douleur est plus physique, la souffrance est plus psychologique, mais les deux interagissent.

    Par la pensée on peut alimenter, donc augmenter la douleur, ou la diminuer jusqu'à la supprimer.
    On peut même ressentir la douleur simplement en se focalisant en un point et en se persuadant qu'on a mal (douleur imaginaire)
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 19:50

    on en déduit que l'on peut se passer des médicaments anti douleur
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Dim 6 Sep - 20:02

    oui mais ça demande de l'énergie et de la concentration. Quand la douleur est forte et dure longtemps, ce n'est plus possible. La douleur forte est épuisante, aussi bien physiquement que moralement.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par tangolinos le Dim 6 Sep - 20:33

    Hummm...
    sans vouloir distordre les avis, des uns ou des autres, il me semble probable que la souffrance ne soit pas là pour rien.
    Autrement dit, même en fin de vie dans des douleurs atroces, il me semble probable qu'elles soient là pour favoriser l'extrême "lâcher prise" évoqué dans de multiples doctrines.
    Alors certes dans ces états d'extrême souffrances, ce n'est plus la victime qui peut choisir...ce ne sont plus que les proches encore valides qui peuvent choisir ce qu'il faut faire...
    Je n'en parle pas en tant que théoricien, l'expérience d'avoir à choisir pour le sort de mon père m'a interrogé, après coup... et je dois dire que je n'ai pas su gérer cette question, et que le système médical en place m'a persuadé de les laisser faire...
    Mon père qui pendant toute sa vie n'a jamais accepté l'idée de se droguer, a fini sa vie sous des super doses de morphines...
    Alors que dire ?


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Dim 6 Sep - 21:11

    lola a écrit:on ne supprime pas les messages de douleur , on les traite en fonction de leur cause , soit en les rejetant soit en les conservant
    huuum ta phrase est illogique tu commence par dire qu’on ne supprime pas la douleur puis tu dis qu’on peut la rejeter il faudrait savoir  confused

    laiera a écrit:Par la pensée on peut alimenter, donc augmenter la douleur, ou la diminuer jusqu'à la supprimer.
    Houla ce qu’il faut pas entendre, si tu avais vu ce que j’ai vu tu ne dirais surement pas ça, encore une fois cela est valable pour les douleurs minimes, mais pas pour les douleur intenses auxquelles même la morphine n'a aucun effet ,enfin. Tango semble savoir ce que je veux dire.


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 21:48

    mais les deux là , tango et inside , vous croyez que leela et loi n'avons pas eu des proches qui ont eu le cancer et qui ont été sous fortes doses de morphine ?

    vous croyez vraiment que nous ne connaissons pas le problème ?

    je constate encore que mis à part leela mon explication n'est toujours pas comprise et mes phrases déformées

    moi ce que j'en dis c'est pour être utile à d'autres , ceux que ça n'intéresse pas , ce n'est pas grave

    être utile , parce que justement les causes de tous ces cancers viennent souvent de la prise répétée de médicaments , (je ne parle pas de la morphine en fin de vie , et je ne parle même pas de la fin de vie quand tout est trop tard et que les alarmes sonnent pour rien )
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Dim 6 Sep - 22:01

    lola que nous soyons bien d’accord que l’on puisse diminuer la douleur par la volonté c’est ok personne ne dit le contraire, mais qu’on dise comme dit Leela qu’avec la volonté on peux supprimer la douleur est faux.

    C’est ça qu’on dit, pas autre chose alors c’est pas la peine de dire que ça nous intéresse pas, nous ne sommes pas d’accord sur vos affirmation c’est pas pareil Evil or Very Mad


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Dim 6 Sep - 22:29

    que tu prétendes qu'on ne puisse pas rejeter les messages de douleur (processus nerveux électriques, pourquoi pas ? ce serait ton idée et je la respecterais ,

    mais ce que je trouve dommage c'est que tu ne fasses toujours pas l'effort de comprendre de quoi on parle

    je ne sais pas s'il faut que je renonce ou que je persiste à encore expliquer...bof


    ( ceci dit, je pars 4 jours dès demain matin , alors l'éventuelle re explication c'est ce soir ou dans 5 jours )
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Dim 6 Sep - 22:43

    Inside a écrit:
    laiera a écrit:Par la pensée on peut alimenter, donc augmenter la douleur, ou la diminuer jusqu'à la supprimer.
    Houla ce qu’il faut pas entendre, si tu avais vu ce que j’ai vu tu ne dirais surement pas ça, encore une fois cela est valable pour les douleurs minimes, mais pas pour les douleur intenses auxquelles même la morphine n'a aucun effet ,enfin. Tango semble savoir ce que je veux dire.
    je ne parle pas de toutes les sortes de douleurs.   Par contre, par expérience, je peux affirmer qu'on peut tout à fait supprimer certaines douleurs violentes.  Mais de nouveau, ça ne marche pas avec toutes, ni à longue échéance: on s'épuise vite à faire cet exercice (voir mon message précédent) ! Wink
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Lun 7 Sep - 16:14

    Lola a écrit:je ne sais pas s'il faut que je renonce ou que je persiste à encore expliquer.



    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Lun 7 Sep - 16:24

    à ceux qui ne l'ont jamais fait,  je conseille d'essayer de maîtriser la douleur.  Dans les limites mentionnées plus haut, vous y arriverez peut-être, si vous le voulez vraiment.  On pourra en reparler après Wink

    Évidemment il y a des techniques qu'il faut apprendre, surtout yoga, sophrologie, auto-hypnose...

    Je vous souhaite vraiment d'apprendre cela: le jour où vous en aurez besoin, vous serez bien contents.
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Lun 7 Sep - 17:00

    lela a écrit:Évidemment il y a des techniques qu'il faut apprendre, surtout yoga, sophrologie, auto-hypnose...
    oui et je peux te dire que je connais bien toutes ces méthodes, je ne suis pas un néophyte tombé de la dernière pluie malgré mon avatar de minet je ne vais pas te mettre la photo copie de mes diplômes Very Happy
    oui, les possibilités de l’esprit humain sont fabuleuses, mais nous sommes contraints par des lois physiques qui sont incontournables.

    alors dire qu’avec ces techniques on peut formidablement réduire notre sensation de douleur et même la supprimer dans certains cas, ne veut pas dire qu’on peut le faire pour toutes les pathologies, je suis bien placé pour le savoir et puis cela serait tromper les gens

    c’est ça que je dis,pas que ce n’est pas possible de le faire, j’espère avoir été compris, car c’est pas l’impression que j’ai à voir vos réponses et j'en suis tout bleu bleu


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Lun 7 Sep - 17:44

    alors dire qu’avec ces techniques on peut formidablement réduire notre sensation de douleur et même la supprimer dans certains cas, ne veut pas dire qu’on peut le faire pour toutes les pathologies, je suis bien placé pour le savoir et puis cela serait tromper les gens
    ... mais où est le problème, alors ?   On est apparemment d'accord... est-ce que tu as seulement lu mes messages, notamment les 19, 25, 31 et le 33 ?

    Zen... avant d'accuser de vouloir tromper les gens...
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Lun 7 Sep - 20:58

    laiera a écrit:mais où est le problème, alors ?   On est apparemment d'accord
    Si vous êtes d’accord avec ça:

    « alors dire qu’avec ces techniques on peut formidablement réduire notre sensation de douleur et même la supprimer dans certains cas, ne veut pas dire qu’on peut le faire pour toutes les pathologies »

    …..il n’y a pas de problème

    Zen... avant d'accuser de vouloir tromper les gens…
    je suis zen mais j’ai tellement vu de pauvres gens crédules tomber sous la coupe de charlatans vantant la puissance de l’esprit avec les drames que cela a engendré que ça me fait réagir colere


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Lun 7 Sep - 21:15

    ... mais, inside, c'est ce que j'ai écrit plusieurs fois mot pour mot ! Pourquoi tu ne lis pas ???

    Pour les charlatans, je comprends tout à fait ta réaction, mais il ne faut pas mettre tout le monde d'office dans le même sac... Wink

    Bonne soirée !

    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Lun 7 Sep - 21:22

    leela a écrit:mais, inside, c'est ce que j'ai écrit plusieurs fois mot pour mot ! Pourquoi tu ne lis pas ???
    Je ne parlais pas de toi spécialement leela

    Pour les charlatans, je comprends tout à fait ta réaction, mais il ne faut pas mettre tout le monde d'office dans le même sac..
    non mais c'est pas inutile non plus de faire des mises en garde

    Bonne soirée !
    a toi également


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Lun 7 Sep - 21:31

    Je ne parlais pas de toi spécialement leela
    ben si, dans le message 27. Pas grave, hein ! Iloveyou

    Je comprends très bien que tu vises "tous ceux qui ...." tout comme moi en écrivant "à ceux qui ne l'ont jamais fait,  je conseille d'essayer de maîtriser la douleur." je ne pensais pas à toi spécialement puisque je ne te connais pas; comme chaque fois que je ne cite pas de nom, je parlais "en général"
    tchin
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Ven 11 Sep - 11:51

    Inside a écrit:
    Lola a écrit:je ne sais pas s'il faut que je renonce ou que je persiste à encore expliquer.


    bon , vu que certains on l'air d'avoir compris le processus de la douleur , que d'autres ont l'air de refuser de comprendre et que d'autres n'ont pas l'air intéressés par le sujet , j'arrête là ma participation

    ceci dit, si les admi avaient la bonté de scinder le sujet car moi je parle du rôle de la douleur qui est une alarme bénéfique et qu'il faut ensuite traiter selon le cas , tandis que pour moi la souffrance n'a aucun rôle , c'e n'est que du négatif

    si la scission n'est pas possible ou du moins trop compliquée , j'aimerai bien ouvrir un nouveau sujet "le rôle de la douleur " , avec report de mes messages
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Ven 11 Sep - 12:09

    On peut comprendre sans admettre, dans ce cas on opose un argument contraire, qu'à ton tour tu n'admets pas et que tu prends pour une incompréhension.

    On fait sans doute tous ça, inconsciemment.  Wink
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2555
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Hitori le Ven 11 Sep - 16:25

    Lola a écrit:si la scission n'est pas possible ou du moins trop compliquée , j'aimerai bien ouvrir un nouveau sujet "le rôle de la douleur " , avec report de mes messages

    Enlever tes messages de ce fil le rendrait incompréhensible. Le mieux c’est que tu en ouvres un autre et que tu fasses des copiés/collés de tes messages en supprimant la forme discussion pour ne laisser que la forme impersonnelle.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 234
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Inside le Ven 11 Sep - 16:37

    leela a écrit:On peut comprendre sans admettre, dans ce cas on opose un argument contraire, qu'à ton tour tu n'admets pas et que tu prends pour une incompréhension.

    Merci leela Wink j'ai remarqué sur plusieurs discussions que dès qu'on est pas d'accord avec lola elle dit qu'on comprend pas affraid


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Ven 11 Sep - 17:07

    je ne parlais pas de lola, mais "en général".  Cela rejoint le fil de discussion sur "les opinions", on peut aller en parler là.

    Il faut absolument éviter de personnaliser.  Quand on remarque quelque chose chez l'autre, c'est sans doute un effet miroir, en tous cas ça vaut la peine de s'examiner sous cet angle.  Puis on remarque que d'autres le font aussi, puis que c'est une tendance générale. On peut alors en parler, et à chacun de faire son auto-évaluation... plutôt que celle des autres.  Tu ne trouves pas ?


    Dernière édition par Leela le Ven 11 Sep - 17:14, édité 1 fois
    avatar
    loli83

    Messages : 1905
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par loli83 le Ven 11 Sep - 17:12

    ok , Hitori , ça marche , dès que j'ai un moment

    pour Inside :

    désolé , si on se met d'accord sur le système décimal comme base , 2+2 seront toujours égaux à 4 , si vous me dites: non ça fait 5 , je dirai logiquement vous ne comprenez pas ,

    la douleur est un phénomène physique neurologique avéré , il ne s'agit pas de philosophie
    avatar
    Dede 2B

    Messages : 167
    Date d'inscription : 05/09/2015

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Dede 2B le Ven 11 Sep - 17:51

    Heu Lola? le dolorisme c'est quoi?
    C'est bien une philosophie qui se sert de la douleur physique!
    Du reste elle finie par devenir une douleur morale!
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Ven 11 Sep - 19:43

    je pense que la douleur physique etson mécanismenous permettent de mieux comprendre les souffrances morales.  "Ce qui est en haut comme ce qui est en bas"...
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Nahual le Sam 12 Sep - 7:55

    J'écrivais ces mots pour me parler à moi-même un jour noir, ils parlent de la souffrance je pense.


    Oui... La souffrance réunit les hommes comme elle réunit les individus des autres espèces. Pour la vie, elle est un signal qui doit être émis et reçu, donc partagé. La douleur d’un individu ne doit pas restée ignorée des autres, sinon il y aurait un grand danger pour l’espèce, et la vie, dans son sens; se séparerait d’elle-même.
    Il nous faut la voir, parce que c'est la nature qui se montre à travers elle.
    Il nous faut l'entendre, parce que c'est un message du monde à notre vie et à celle de nos enfants. Il nous faut la comprendre, parce que c'est la démarche qui délivre.
    Il nous faut la résoudre, parce que c'est notre devoir d'êtres vivants, résoudre les énigmes afin d'aplanir le chemin pour ceux qui nous suivent.

    Si j'aimais les gens, chercherais-je un autre passage ? Car ce n'est pas d'eux qu'il s'agit en vérité mais de leurs souffrances.
    Le bon médecin aime t-il les malades qu'on lui amène ? Non bien sûr, il les préférerait sains et non couverts de pustules.
    Et le médecin lui-même qu'est-il ? Un patient certainement lui aussi, un malade qui voit un peu plus les bouts de son mal. Un malade qui voudrait dire à ses semblables : Mais regardez !! C’est là qu'est figé le dard !! Mais ne le voyez-vous pas bon sang ???

    J’'entends une plainte d'abord. Alors je tourne la tête. Je laisse se diffuser la plainte en moi, pour la sentir, c'est cela le sens (pas dans le dico) du mot "comprendre".
    Mon corps doit l’analyser, car il ne me suffit pas de connaître la souffrance, il me faut surtout mesurer la soif de guérir. Celle-ci n'apparaît pas dans les mots du souffrant, elle remonte de certains de ses organes.
    Si cette soif n'est pas là, je passe mon chemin. Car je ne prétends pas soigner l'homme, l'individu. C'est moi-même que je veux atteindre et l'espèce à travers notre échange, s’il se peut.

    Lui et moi nous devons agir pour l'espèce. La nature ne s'intéresse pas aux individus. L'individu participe, et tout se fait autour de lui, mais ce n'est pas lui qui est la cible.

    L'absence de souffrance est aussi absence de connaissance, le monde se construit sur la souffrance, c'est elle qui garde en elle la marque de tous les défis, leurs sens aussi.

    Je m'intéresse donc aux souffrances pour les connaissances qu'elles peuvent nous livrer, je les presse pour en faire sortir ce jus.

    Mais pourquoi ?
    Je veux croire que c'est la réponse à un vieil instinct, si ce n'est pas cela, il ne reste rien qui vaille qu'on s'y intéresse.
    Un instinct ! Donc une mission. Pour moi le seul fait de vivre représente une mission, pour tous, la vie nous est donnée pour accomplir une œuvre. Les instincts sont des missions programmées en nous par la nature, par "l'intelligence du monde".


    Nous commençons par conceptualiser notre souffrance, puis nous continuons par nous apercevoir des plaintes des autres.
    Ah mais oui ! Les autres aussi souffrent ! Et de plus, ils souffrent comme nous, des mêmes causes, de la même manière.
    Leurs larmes ont le même goût de l'eau salée, leurs cris la même tonalité vibrante, et leurs bouches dessinent le même rictus. C'est donc que ce sont nos frères ? Quelle surprise!! Par conséquent ils méritent mon amour mon affection, puisque ce sont mes frères et sœurs !!

    Et d'aimer leurs larmes je me consolerai un peu des miennes. Je me trouverai quelque chose d'utile à faire, utile parce que ce sera utile pour eux et cela me détournera de ma propre misère.

    Mais... ne suis-je pas en train de me soigner de mes maux en me penchant sur les maux d'autrui ?
    Sans doute !!!

    Aucun être normalement constitué ne peut voir souffrir ses congénères sans se sentir concerné, au sens propre. La douleur des autres est aussi notre douleur, leurs joies et leurs difficultés de-même. Si nous n'essayons pas de la porter cette souffrance, elle nous menacera à un moment ou un autre, elle nous épiera sur notre chemin et nous fera tomber dans ses pièges, ainsi, elle sera devenue pleinement la nôtre, passant du voisin à nous.

    Il nous faut la voir, parce que c'est la nature qui se montre à nous à travers elle. Il nous faut l'entendre, parce que c'est un message du monde à notre vie et à celle de nos enfants.
    Il nous faut la comprendre, parce que c'est la démarche qui délivre. Il nous faut la résoudre, parce que c'est notre devoir d'êtres vivants, résoudre les énigmes afin d'aplanir le chemin pour ceux qui nous suivent.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Invité le Sam 12 Sep - 8:18

    quel beau texte, émouvant, profond, riche, concret, qui ouvre plein de portes pour la réflexion et l'action...  Mille merci Nahuha.

    J'en suis toute remuée.  Je pense que c'est le plus beau texte sur la soufffrance que j'aie jamais lu.
    Je le relirai plusieurs fois.


    Iloveyou
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 2004
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par geveil le Sam 12 Sep - 8:39

    Nahua a écrit:c'est notre devoir d'êtres vivants
    Qui a décrété cela? Louis IX, Sarkozy, Napoléon, Mao, Staline, Nahua, qui ????

    Tiens, voici un autre beau texte que l'abbé Dom John Chapman écrivait à une religieuse, extrait de "Etre Dieu", d'Alan Watts que je trouve décidément génial:

    Dom John Chapman a écrit:Ne vous épuisez pas en faisant des efforts. Vous semblez toujours croire que nous pouvez faire que vous devinssiez bonne! C'est impossible. Mais Dieu le peut et le fera; bien que lentement, peut-être.... essayez simplement d'être à Sa disposition, d'être attentive ou distraite selon sa volonté;de vous sentir bonne ou de vous sentir mauvaise ( Ce qui est plus proche de l'humilité); d'être malheureuse ou consolée. Je le sais, l'obscurité est parfois terrifiante; mais c'est le seul moyen que nous ayons d'apprendre que nous dépendons entièrement de Dieu, que nous ne possédons rien par nous-même et que jusqu'à notre amour pour Lui a quelque chose d'égoïste. Il n'y a qu'une voie, " la voie royale de la Sainte Croix". Mais nous finirez par trouver que l'obscurité est Dieu Lui-même, et qu'on ne l'approche jamais autant qu'à travers la souffrance.


    Comprenez-vous pourquoi j'ai lancé une discussion intitulée " Aimez-vous Dieu?"


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.

    Contenu sponsorisé

    Re: Quel est le rôle de la souffrance ?

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 12:13