DIALECTIQUE METAPHYSIQUE

Recherches Etudes et Applications


    La mort

    Partagez
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    La mort

    Message par geveil le Jeu 16 Juil - 14:56

    Nombreux sont ceux qui pensent que la mort est un sommeil éternel.
    Or, le sommeil est toujours le sommeil d'un être vivant, fusse une mouche. Quand on meurt, il n'y a plus comme vivants que les cellules qui nous composent et qui meurent à leur tour, donc il n'y a plus de sommeil possible.

    Tant qu'on est vivant, on occupe une place dans le monde et, dans la tête, il n'y a pas place pour un autre vivant, conséquence du principe de solitude ontologique.
    Lorsqu'on meurt, c'est tout un monde qui disparaît, mais dans un intervalle de temps dt qui suit, une myriade de mondes apparaissent, et si dt est suffisamment petit il n'y en a qu'un seul qui nait. Tout se passe alors comme si l'on renaissait sous une autre forme. En fait, ON c'est ni plus ni moins que l'Être et le nouveau vivant une de ses manifestations.

    Bien sûr, on peut penser qu'un âme éternelle s'échappe du corps avec sa carte d'identité, mais cette croyance me semble bien naïve et difficile à soutenir.

    Conséquence: si vos actes créent des conditions de souffrances, comme le plastique jeté qui se retrouve dans la mer et étouffe un dauphin, et si à votre mort, c'est un dauphin qui nait, tant pis pour vous.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Jeu 16 Juil - 15:24

    La mort n'existe que pour les vivants.
    Il faut comprendre par là que si le défunt survit à la mort, c'est que la mort n'existe pas...et s'il ne survit pas, il ne se posera plus la question.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: La mort

    Message par prometa le Jeu 16 Juil - 15:51

    Le moment venu, on ne se pose plus la question.
    J'ai eu, quand j'étais au plus bas, des visions à la startreck: enfermée dans ma capsule spatiale avec des difficultés de pilotage . Impression que le corps est un véhicule difficile à conduire, dont la suppression serait plutôt un allègement tellement bienvenu ...
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Jeu 16 Juil - 16:51

    Bonjour
    tu dis avoir été au plus bas...pourrais-tu nous dire ce que tu entends par là ?


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La mort

    Message par Hitori le Jeu 16 Juil - 22:29

    La mort. Encore un sujet intéressant, merci d’avoir ouvert ce fil geveil.

    En préambule, je poserais la question: qui meurt? A priori c’est le corps avec l’arrêt des fonctions vitales des cellules, mais encore? Existe-il une composante qui pour ne pas être tangible existerait aussi? Nul ne le sait. Et si oui, cette composante est-elle elle aussi sujette à disparaitre ou survit-elle? Là aussi ne nombreuses hypothèses existent mais aucune n’est validée.

    Comme on le voit, de nombreuses questions, mais pas de réponses, ou alors des réponses non étayées par des preuves. Chacun ayant la sienne ou alors la question ne l’intéresse pas.

    Tu dis, geveil, que pour toi à la mort d’un individu l’Etre qui est sa véritable nature se retrouve dans un autre corps physique et se manifeste à nouveau. Tu dis aussi que la pérennité de la carte d’identité de l’individu, autrement dit la somme des expériences que fait son ego durant sa vie, ne survit pas.

    Je n’ai pour ma part aucune certitude, mais seulement des intuitions et mes intuitions se rapprochent des tiennes.

    Pour ce qui est de la survivance de l’ego, je n’y crois pas non plus. Je pense que l’ego n’est qu’une construction mentale que nous avons créé et qu’il disparait à la mort du corps physique. Pour ce qui est du reste, je pense aussi que notre véritable nature est l’Etre et que l’être étant éternel, il ne peut pas mourrir. * Donc étant non nés, nous ne pouvons pas mourir. La forme change mais l’Etre demeure.

    * Cela est un point de divergence entre nous, mais nous en avons déjà parlé. Tu considères que l’Etre pourrait vouloir s’annihiler, alors que je pense cela impossible.


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    Kenshin
    Admin

    Masculin Messages : 199
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La mort

    Message par Kenshin le Jeu 16 Juil - 22:44

    Pour moi le corps n'est qu'un réceptacle et nous sommes bien évidemment (enfin pour moi Wink )immortels

    Mais si nous nous retrouvons dans un autre corps à la mort du corps physique, je ne pense pas que ce soit rétroactif. C'est à dire que l'on se retrouve dans le corps d'un animal ou d'autre chose en deçà de l'humain dans l'échelle de l'évolution. Au contraire, nous devrions nous incarner dans un plan d'existence supérieur.

    Certains disent que c'est en fonction de notre vie et des actes bons ou mauvais commis, c'est possible après tout, mais je ne le pense pas. Je crois que l'expérience du manifesté ce fait par paliers ascendants et ceci indépendamment de notre comportement. Enfin, pas de certitude absolue, mais une intuition comme dit Hitori Wink
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Jeu 16 Juil - 23:05

    Bonsoir Hitori
    je retrouve là le même hitori avec lequel Nous avons eu quelques frictions...
    en fait, ces frictions nous ont fait cheminer tous les deux...
    et pourtant je perçois toujours une certaine sincérité et un don de soi...
    Je reste toujours persuadé que l'intuition propose et que la raison censure...
    Je veux dire par là que chacun d'entre nous propose le témoignage de ses intuitions qui traversent sa propre censure, pour nous les exposer au risque de les voir s'effondrer.
    Disons qu'il y a une sensibilité qu'il s'agit de préserver.

    Au sujet de l'ego qui continuerait à exister ou pas je n'en sais rien...mais intuitivement parlant, il me semblerait déraisonnable de penser que ce qui s'est construit s'effondre...suffit de trouver la bonne compagnie d' assurance Hihi!!!


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 17 Juil - 6:41

    ma position pour l'après mort est "on verra bien quand on y sera" mais je me fie assez fort sur les expériences de NDE. Leur témoignage ne signifie pas nécessairement que l'ego nous survit "éternellement", peut être qu'il ne le fait que le temps d'un bilan, mais au moins j'ai une quasi certitude, c'est qu'il y a "quelquechose", qui prolonge notre consceince que ce soit sous une forme ou une autre.


    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Ven 17 Juil - 9:46

    pour moi , tout simplement on ne sait pas ce qui se passe exactement après la mort , je pencherais pour dire : RIEN , au moins dans un premier temps
    avatar
    prometa

    Féminin Messages : 269
    Date d'inscription : 16/06/2015
    Localisation : Pyrénées orientales

    Re: La mort

    Message par prometa le Ven 17 Juil - 10:26

    " au plus bas", c'est quand on ne contrôle plus rien et que l'issue devient incertaine . J'imagine qu'on a l'illusion d'avoir une bulle autonome et personnifiée, mais qu'on "est", bien plus que cette bulle ...moins nettement limité ...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 17 Juil - 10:29

    intéressant, elaine, n'hésite pas à raconter tout cela, tu es partie en exploratrice... contente que tu sois revenue pour nous en parler !... I love you
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La mort

    Message par Hitori le Ven 17 Juil - 10:59

    Tango a écrit:Au sujet de l'ego qui continuerait à exister ou pas je n'en sais rien...mais intuitivement parlant, il me semblerait déraisonnable de penser que ce qui s'est construit s'effondre...suffit de trouver la bonne compagnie d' assurance Hihi!!!

    L’ego fait partie du monde manifesté, du monde des formes, du monde causal et duel. Il nous est indispensable pour exister dans ce monde et il est le vecteur par lequel l’Etre expérimente ce monde. Les expériences faites vont se retrouver dans le champ de conscience universel, l’akasha.

    Si l’ego survit à la mort du corps physique, ce n’est pas en tant que tel, mais en tant que mémoire du monde et nécessairement il est métamorphosé. Puisque c’est l’Etre qui existe et expérimente, c’est donc l’Etre qui demeure, notre individualité étant le « véhicule » le permettant.

    @Leela: vous en êtes encore aux francs en Belgique? Very Happy


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Ven 17 Juil - 14:32

    Hitori a écrit:
    Tango a écrit:Au sujet de l'ego qui continuerait à exister ou pas je n'en sais rien...mais intuitivement parlant, il me semblerait déraisonnable de penser que ce qui s'est construit s'effondre...suffit de trouver la bonne compagnie d' assurance Hihi!!!

    L’ego fait partie du monde manifesté, du monde des formes, du monde causal et duel. Il nous est indispensable pour exister dans ce monde et il est le vecteur par lequel l’Etre expérimente ce monde. Les expériences faites vont se retrouver dans le champ de conscience universel, l’akasha.

    Si l’ego survit à la mort du corps physique, ce n’est pas en tant que tel, mais en tant que mémoire du monde et nécessairement il est métamorphosé. Puisque c’est l’Etre qui existe et expérimente, c’est donc l’Etre qui demeure, notre individualité étant le « véhicule » le permettant.
    Je suis assez d'accord avec ta vision...mais je ne pourrais dire si mon être est l'ÊTRE...ma condition manifestée ne me permet pas de l'affirmer.
    Je reste néanmoins persuadé qu'en ouvrant sa conscience l'être et l'ÊTRE se confondent, mais bon ceci n'étant sensible qu'en méditation, lorsque la condition manifestée est mise de coté...
    C'est pourquoi il est probable qu'on soit l'ÊTRE, mais c'est indicible....C'est comme un sacrilège de le dire...


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Ven 17 Juil - 14:45

    Leela a écrit:La question à 5 francs: en quoi est-ce que vos croyances influencent-elles votre quotidien ?

    Pour moi, c'est esentiel: cela détermine toute notre motivation et notre échelle de valeurs.
    Conséquence: si vos actes créent des conditions de souffrances, comme le plastique jeté qui se retrouve dans la mer et étouffe un dauphin, et si à votre mort, c'est un dauphin qui nait, tant pis pour vous.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Ven 17 Juil - 14:56

    geveil a écrit: il me semble que cette conscience, quoique hors du temps, nait de l'"ondulation" de l'univers
    il me semble plutôt que cette conscience est non-née...l'ondulation de l'univers n'étant qu' une de ses manifestations...
    C'est l'archer qui lance la flèche...c'est pas la flèche qui génère l'archer.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Ven 17 Juil - 18:56

    @hitori, je sais que tu n'aimes pas ça, mais je vais quand même saucissonner ton texte...c'est l'heure de l'apéro!!!!Hihi
    Hitori a écrit:
    Ben tout dépend de l’expansion de l’univers, si elle va se poursuivre indéfiniment, dans ce cas c’est la mort froide de l’univers, ou alors l’expansion ralentit et cesse et c’est le big-brunch. Mais la présence de l’énergie noire qui provoque l’accélération de l’expansion ne semble pas le permettre.  A moins que , ne connaissant pas la nature de cette énergie noire, son action sur l’accélération cesse.
    Mon militantisme anti-scientiste me fait dire= tu me fais penser au scientifique qui prétend trouver la formule de Dieu, uniquement par l'observation du manifesté, sans même ,se rendre compte que c'est son propre regard qui l'illusionne...Hihi

    Mais l’univers ce n’est pas l’Etre, bien que l’Etre l’ait permis et le transcende. L’Etre c’est la Conscience, c’est aussi l’Absolu.
    Ah, c'est déjà mieux !

    Mais l’Absolu ne se connait pas lui-même,
    Là j'en doute....et j'insiste encore= faut pas se prendre pour l'ABSOLU....( oui je sais, je suis chiant....Hihi)

    car en tant qu’Absolu il est vide de tout contenu. ce contenu existe dans le manifesté mais non dans l’Absolu.
    Humm...je vois que tu confonds l' ABSOLU et l' Absolu que tu perçois...
    pour moi l' ABSOLU est plein...par contre pour le percevoir il est indiqué de se vider...
    Comment dire ?...faut vider la cruche de toutes ses illusions pour que la cruche apparaisse dans toute sa vacuité...et devenir simplement le réceptacle de ce qui EST.

    C’est par le contenu de nos consciences que l’Absolu peut se connaître.
    Hummm...encore une fois tu regardes qu'un seul aspect...


    Le but de tout cheminement spirituel c’est que l’Absolu puisse se connaitre lui-même, que l’univers se contemple à travers notre regard.
    Je vois plutôt une immense générosité de L'ABSOLU à vouloir partager sa connaissance de lui-même.

    Alors l’univers peut disparaître, cela n’affectera pas l’Absolu qui par définition ne peut pas disparaitre, puisque n’ayant pas eu de commencement. Dans le pire des cas (enfin pire, je ne sais pas) l’univers disparaît, et la Conscience réintègre le sein de l’Absolu ( elle ne l’a jamais quitté en fait, disons qu’elle se retire) et s’assoupit ( le sommeil de Brahma).
    Jolie conclusion !
    J'aime bien cette notion de sommeil...quand on dort, on n'est pas là et pourtant on se réveille tous les jours...nous sommes bien allé chercher de l' énergie dans le non-manifesté...c'est tellement naturel, qu'on n'en parle pas...Hihi

    scuses-moi pour le saucisson...il est pas corse...Hihi


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Inside

    Masculin Messages : 233
    Date d'inscription : 18/06/2015

    Re: La mort

    Message par Inside le Ven 17 Juil - 21:35

    Tangolinos a écrit:Mon militantisme anti-scientiste

    houlà monsieur l’anti scientiste t’as pas honte de dire ça. Sans la science tu ne pourrais même pas écrire ton post. Moi je pense qu’elle a beaucoup à nous apporter. Vouloir la combattre comme tu sembles le dire est une attitude négative.

    la science avance à tâtons mais elle avance et surtout elle est prête à abandonner demain ce quelle considérait vérité hier pas comme certains courants de pensées qui en dépit des preuves formelles de leurs erreurs s’accrochent à leur dogmes.

    Revois ta position sinon je le dis au modérateur Very Happy


    _________________
    "Ne pas croire, mais expérimenter"
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Ven 17 Juil - 23:16

    Inside a écrit:
    Tangolinos a écrit:Mon militantisme anti-scientiste

    houlà monsieur l’anti scientiste t’as pas honte de dire ça. Sans la science tu ne pourrais même pas écrire ton post. Moi je pense qu’elle a beaucoup à nous apporter. Vouloir la combattre comme tu sembles le dire est une attitude négative.

    la science avance à tâtons mais elle avance et surtout elle est prête à abandonner demain ce quelle considérait vérité hier pas comme certains courants de pensées  qui en dépit des preuves formelles de leurs erreurs s’accrochent à leur dogmes.

    Revois ta position sinon je le dis au modérateur Very Happy
    Je suis un militant anti-scientiste...affirmatif !!!!
    Je respecte les laborieux découvreurs de choses importantes pour le bien de l'humanité.
    Mais je dénigre tous ceux qui profitent d'un statut pour imposer la suprématie de la raison sur l'intuition.
    Il y avait jadis une morale soutenue par un travail spirituel, qui à ce jour sont piétinés par un athéisme impérialiste qui m'insupporte.
    Autant les scientistes ont d'insolence pour prendre le territoire, autant j'en déploierai pour sauvegarder l'aspect spirituel de la réalité.


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Sam 18 Juil - 0:00

    Les grands chercheurs ne dénigrent pas l'intuition, bien au contraire, beaucoup ont expliqué que leurs découvertes s'étaient faites par qui montait dans un train, un autre dans sa baignoire, un autre au cours d'une promenade en montagne. La raison intervient après, pour démontrer la valeur de leur intuition.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    tangolinos

    Messages : 802
    Date d'inscription : 30/06/2015

    Re: La mort

    Message par tangolinos le Sam 18 Juil - 1:12

    Mais je dénigre pas du tout les grands découvreurs....
    C'est surtout la vénération qu'on leur porte qui alimentée par les médias devient une religion.
    On en a déjà parlé....ce n'est pas tellement les chercheurs qui posent le problème mais les récupérateurs des brevets qui les brandissent au nom de la science, et qui exploitent les découvertes à court terme, sans se soucier des effets secondaires à long terme...


    _________________
    On nait con, on vit comme un con, et comment va-ton mourir ?
    ----
    Ce qu'il y a de magique dans le partage, c'est que les deux parties s'imprègnent l'une de l'autre, sans même s'en rendre compte.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Sam 17 Oct - 13:08

    geveil a écrit:Certains, pour rassurer leur ego pensent que leur identité subsistera, sous forme de corps astral ou par résurrection, d'autres qu'ils retourneront dans le liquide amniotique divin, d'autres qu'ils dormiront tranquillement et n'auront plus de soucis.
    tu oublies une catégorie: ceux qui admettent qu'ils ne savent pas, se contentent d'hypothèses, et se disent "on verra bien quand on y sera, à quoi ça sert de s'en faire à l'avance" (j'en suis Wink )
    avatar
    Nahual

    Masculin Messages : 218
    Date d'inscription : 10/09/2015
    Localisation : Sud de France

    Re: La mort

    Message par Nahual le Sam 17 Oct - 13:20

    J'ai déjà reçu
    Le pouvoir qui gouverne mon destin
    Je ne m'accroche à rien
    Pour n'avoir rien à défendre
    Je n'ai pas de pensée
    Pour pouvoir voir
    Je ne crains rien
    Pour pouvoir me
    Souvenir de moi-même
    L'aigle me laissera passer
    Serein et détaché
    Jusqu'à la liberté.

    Le chant du guerrier, d'un célèbre poète espagnol.
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Ven 30 Oct - 10:28

    Quand j'étais étudiant et que je ne comprenais pas une idée ou un théorème, je le lisais dix fois s'il le fallait jusqu'à ce que je le comprenne. Et d'ailleurs, c'est toujours vrai, mes échanges avec Hitori par exemple, m'ont amené à me remettre en question.
    Mais si vous n'avez pas envie de me comprendre et n'êtes là que pour affirmer votre ego, " je suis comme je suis, je suis comme ça, voici ce que j'aime, voici ce que je n'aime pas, et c'est très bien comme ça" , et si, comme Leela, vous dites que mes idées ne sont que la projection de problèmes personnels ce qui n'est pas faux, d'ailleurs, car qu'est-ce qui fait penser les hommes, si ce n'est leurs émotions, alors passez votre chemin.
    Je reprends donc mon raisonnement:
    Tant que je suis vivant je ne vis pas ce que vivent les autres êtres vivants, je ne sais pas ce que vit une abeille ou une orchidée, ou un arbre. Mon corps est comme un rempart où l'Esprit universel éprouve et apprend.
    Toi, Lola, qui enseigne les mathématiques, tu devrais comprendre ce raisonnement. Par exemple, tu joues au foot et tout à coup, plus rien. Dans l'instant dt qui suit la mort de ton corps et selon moi, une perte de conscience, des myriades d'êtres vivant naissent. Il existe un intervalle de temps dt ( En math on dit " quand dt tend vers zéro",) où il ne naît qu'un être vivant. Tu éprouvais le plaisir de courir après un ballon, et tout à coup, tu éprouves le plaisir de grigotter de la terre si c'est un ver qui vient de sortir d'un œuf. Quand je dis "tu", ce n'est pas toi, Lola, mais l'esprit universel.
    Donc, tant que Lola est vivante, il y a à l'endroit qu'elle occupe des sensations diverses et une conscience, dans l'instant qui suit sa perte de conscience il y a, à un autre endroit, d'autres sensations. Si Lola dormait, il n'y aurait plus rien.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 30 Oct - 11:18

    j'ai rien compris, non pas parce que je n'en n'ai pas envie, mais parce que pour moi un "Esprit Universel" n'a aucun sens, surtout s'il éprouverait ou "attendrait" quelque chose  parce que cela signifierait qu'il est aussi sujet aux émotions primaires, viables uniquement dans l'espace-temps de notre univers matériel.  S'il existe un Dieu, il doit se situer en dehors de l'espace-temps: le fameux "au commencement, je suis*" de Jésus.

    Donc tu peux oublier tes procès d'intention et ton complexe du martyre que "personne ne veut comprendre tellement l'ego des autres est énorme" et simplement admettre que les autres ont le droit d'avoir un point de vue différent du tien.  Les débats seront nettement plus sereins, même avec Leela et Lola, tes deux cibles favorites.  

    Merci.


    * ou qqch comme ça
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Ven 30 Oct - 11:40

    geveil a écrit:Si Lola dormait, il n'y aurait plus rien.

    si je dors "du profond sommeil de la mort" , bien sûr qu'il n'y a plus rien , sauf provisoirement un corps qui ne va pas tarder à se décomposer , et les particules de sa décomposition vont se retrouver un peu partout dans l'air , dans la terre , dans l'eau ...
    mais pourquoi veux tu que toutes ces particules se retrouvent dans un seul être vivant bien précis ? scratch

    tu t'es mis ça dans la tête, c'est ton droit , mais pourquoi prétends-tu que c'est logique ?

    je ne vois rien de logique là dedans  

    d'autre part si une énergie se dégage et survit au corps comme dit Leela et même  Hitori il me semble , ( je le pense aussi ) cette énergie retourne à l'Energie Universelle , mais à aucun moment la logique conduit à penser qu'elle va se retrouver sous une forme consciente dans un corps matériel grand ou petit

    tout ça, ce sont tes croyances que je respecte , mais que tu cherches à nous imposer par un soi disant raisonnement logique
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 30 Oct - 13:04

    toutes ces "croyances" sont basées sur un syllogisme. Donc aucune n'est plus "mathématiquement logique" qu'une autre, c'est juste notre logique personnelle ou le désir de résoudre des questions qui nous tracassent qui nous font pencher pour l'une plutôt que l'autre.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 30 Oct - 16:28

    geveil a écrit:
    Je reprends donc mon raisonnement:
    Tant que je suis vivant je ne vis pas ce que vivent les autres êtres vivants, je ne sais pas ce que vit une abeille ou une orchidée, ou un arbre. Mon corps est comme un rempart où l'Esprit universel éprouve et apprend.

    « Je ne le sais pas » c'est vrai jusqu'à un certain point. C'est l'état de séparation dans lequel notre conscience individuelle émerge (au moins au commencement ). Cette séparation n'est pas du corps mais de l'esprit (c'est ce que je comprends sur la base de mes expériences).  Il n'y a pas de séparation au niveau de la matière qui est un champ informationnel (c'est ce que la physique quantique redécouvre).
    Ce que je nomme l'esprit est dans ce contexte la conscience de moi, là se réalise l'illusion d'une séparation, comme une cécité, une surdité, une insensibilité. Sûrement que cela est nécessaire bien que cela ne soit pas une finalité. La nécessité, comme vous le dites, où "Cela" fait expérience, se souvient, apprend.
    Mais l'esprit silencieux (paisible), accueille toujours plus d'informations, alors peut être sait-il ce que vit l'abeille ou l'orchidée, ou un arbre. Tout est nous.  

    La mort ?
    C'est l'inconnu, c'est bien pourquoi il y a autant de propositions, d'explications, d'hypothèses, de croyances. Toutes se valent pour moi, et je n'en retiens aucune. L'ouverture à l'inconnu est la chose la plus belle dont je puisse faire l'expérience.

    Geveil a écrit:Donc, tant que Lola est vivante, il y a à l'endroit qu'elle occupe des sensations diverses et une conscience, dans  l'instant qui suit sa perte de conscience il y a, à un autre endroit, d'autres sensations.  Si Lola dormait, il n'y aurait plus rien.
    C'est beau ce que vous dites là.
    avatar
    Shallwedanceagain

    Féminin Messages : 77
    Date d'inscription : 13/10/2015
    Age : 50
    Localisation : Bout du monde :Finistère

    Re: La mort

    Message par Shallwedanceagain le Ven 30 Oct - 16:34

    Tangolinos a écrit:
    Mon militantisme anti-scientiste

    Peut-être que Tangolinos a voulu dire que, vouloir prouver Dieu par la science voudrait dire qu'il n'existe pas, puisqu'il serait matériel ?
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La mort

    Message par Hitori le Ven 30 Oct - 17:55

    Sora a écrit:C'est l'inconnu, c'est bien pourquoi il y a autant de propositions, d'explications, d'hypothèses, de croyances. Toutes se valent pour moi, et je n'en retiens aucune. L'ouverture à l'inconnu est la chose la plus belle dont je puisse faire l'expérience.

    Tiens, cela me rappelle ce que disait Théodore Monod, un grand bonhomme, peut de temps avant sa mort: « Maintenant que l’échéance approche, je suis curieux de savoir ce qui m’attend au delà du passage ».


    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Ven 30 Oct - 18:23

    Hitori a écrit:

    Tiens, cela me rappelle ce que disait Théodore Monod, un grand bonhomme, peut de temps avant sa mort: « Maintenant que l’échéance approche, je suis curieux de savoir ce qui m’attend au delà du passage ».

    Tout grand bonhomme qu'il fut, son ego était encore aux commandes, puisque " savoir ce qui M 'attend..."

    Ceci dit, Hitori, ta conviction que le néant est impossible va dans le même sens que ma pensée, en effet, si la mort individuelle n'est pas un retour au néant, puisque néant est impossible, c'est qu'un sommeil éternel est impossible, puisque le sommeil est le sommeil de quelqu'un et qu'il n'y a plus personne dans la dépouille d'un mort.
    Ma pensée, si elle était acceptée, ce qui semble très difficile pour le moment, aurait pour conséquences que les humains cesseraient de faire de ce monde un enfer.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 30 Oct - 19:10

    ah bon, parce qu'accepter TA pensée (donc issue de ton ego) serait la condition nécessaire et suffisante pour que la terre devienne un paradis, à l'exclusion de toute autre "pensée" ou action ???  

    Waw.....

    Ben ça alors...  Shocked   On a un Prophète parmi nous !   Quelle chance  !  
    Ron Hubbard et DAESH aussi prétendent avoir la solution pour apporter la paix dans le monde;.. Bigre, quel prophète croire ?

    Surtout que tu nous apportes un scoop, là...
    la mort individuelle n'est pas un retour au néant
    Mais au fond... heu... pourrais tu citer une seule personne parmi nous qui croit à l'existence du Néant et au retour au néant après sa mort ?  Et QUI croit que la mort est un gros dodo et qu'on ronfle dans la tombe ?  bof
    Ma pensée, si elle était acceptée, ce qui semble très difficile pour le moment...
    Bref, QUI essaies tu de convaincre, et de quoi exactement  ?  Je te comprends de moins en moins, là... Je suis complètement larguée...

    Par contre, je retiens un fameux fou-rire... rigolo


    Dernière édition par Leela le Ven 30 Oct - 19:59, édité 2 fois
    avatar
    Gaudius

    Masculin Messages : 82
    Date d'inscription : 15/09/2015
    Age : 54
    Localisation : Nord-Pas de Calais

    Re: La mort

    Message par Gaudius le Ven 30 Oct - 19:30

    D'un point de vue rosicrucien, la mort se produit quand la corde d'argent se rompt, permettant au corps psychique et à l'âme-personnalité de se dégager du corps physique,. En général, ce processus dure 3 jours, puis l'âme-personnalité se dégage à son tour du corps psychique qui se dissout plus ou moins rapidement et regagne le plan de conscience qui est le sien. Là, elle fait le bilan de son incarnation en attendant la prochaine. Ce sujet est à rapprocher des "âmes rattachées à la terre", c'est à dire de personnes qui, pour une raison ou pour une autre, ne sont pas totalement dégagées de leur corps psychique et restent dans le "bas astral".  En règle générale, ce sont souvent ces personnes qui se manifestent lors de séances de spiritisme (l'AMORC déconseille fortement le spiritisme). Le seul moyen de "contacter" les défunts consiste donc non pas à les faire descendre, mais à s'élever soi même vers les plans supérieurs de conscience. Il peut arriver qu'un contact de ce genre se produise dans des rêves, particulièrement marquants, et qui laissent une impression profonde dans la conscience du rêveur et lui apporte la certitude de la survivance de l'âme. On ne peut donc pas parler à proprement de "sommeil", car même quand nous dormons, il peut nous arriver d'être conscients. L'égo survit-il à la mort? Si on parle des seules facultés sensorielles, alors non, mais qu'en est-il des processus de mémoire, de volonté, de réflexion et d'imagination? Lorsque par exemple, nous méditons au point de faire abstraction de notre environnement et qu'on se retrouve ici, maintenant, comme "suspendu dans le présent", qu'on sait qu'on est, tout simplement, est-ce un aperçu de ce qui se passe "de l'autre côté"?
    Un petit résumé (source :
    http://www.mondenouveau.fr/audela-et-mediumnite-le-processus-de-la-transition-et-les-1eres-phases-de-l-apres-vie-partie-2/
    Spoiler:
    6. L’approche rosicrucienne :

    ralph_lewis_2Ralph M. Lewis, décédé en 1987, qui fut « Imperator » de l’Ordre Rosicrucien AMORC, précisa que le corps psychique (le corps astral) se projette juste avant le dernier souffle, au moment de la transition :

    « Il est encore rattaché au corps physique par la corde d’argent (…). A ce moment, on peut (…) percevoir la plus grande essence du corps psychique comme un nuage ou une brume. Parfois, c’est une forme ovale, à une extrémité de laquelle on voit descendre cette corde d’argent comme une sorte de spirale ou de vapeur. La partie la plus petite de la spirale semble pénétrer dans le corps, au plexus solaire. » (26)

    Harvey Spencer Lewis (décédé en 1939), le précédent « Imperator » de l’AMORC, mentionna le fait qu’au moment de la mort l’âme et le moi individuels se séparent graduellement du corps. Il se produit une extériorisation lente et graduelle de l’aura… (27)

    Raymond-Bernard-AMORCRaymond Bernard (décédé en janvier 2006) a été Grand Maître de l’AMORC pour les pays de langue française. Contrairement à d’autres sources, il soutenait que l’heure de la mort n’est pas fixée, chaque être humain étant responsable de la durée de sa vie : il n’y a pas de prédestination ou de destinée à cet égard. Seules les circonstances de la mort sont prévues, celles-ci étant fonction du karma d’une vie antérieure, ou même de la vie actuelle :

    « Elles sont toujours telles que non seulement elles compenseront un acte, une manière d’avoir vécu ou une conception, mais aussi constitueront une leçon capitale pour celui qui traverse la grande expérience. » (R. Bernard)

    Par le jeu de la loi de compensation (la loi du karma), une personne peut devoir mourir d’un accident :

    « Il faudrait avoir connu le cycle d’une âme ou simplement toute une vie pour expliquer de telles circonstances. Elles sont personnelles et, en tout état de cause, un profit pour celui qui les subit. » (R. Bernard)

    A partir du coma, « il n’y a plus douleur véritable ; il y a uniquement une forme d’automatisme purement physique et tout se passe au niveau le plus inférieur, la plainte étant en quelque sorte une simple réaction du mécanisme corporel ».

    Il faut certes « peu de temps à une personnalité évoluée pour savoir qu’elle a rejoint le plan cosmique, et bien davantage à une âme qui fut emprisonnée dans un être fruste ou foncièrement matérialiste ».

    Selon Raymond Bernard, il y a relativement très peu d’âmes « attachées à la Terre ». Elles sont ainsi « attachées au monde physique uniquement par leur propre faute, en raison du matérialisme foncier qui s’est amalgamé à elles durant l’incarnation »…

    L’âme-personnalité « se juge, en quelque sorte, elle-même », et il n’y a donc pas de juge extérieur.

    Elle ne voit pas Dieu, le Christ ou quelque « Maître cosmique », la transition à peine achevée.

    Elle demeure, au début, dans l’ambiance de la Terre, en particulier à proximité de la résidence qu’elle vient de quitter, pendant environ sept jours. Pendant ces sept jours, elle s’habitue à son nouveau milieu, « elle s’éveille à un état qui est le sien fondamentalement, mais dont elle avait perdu, pour ainsi dire, l’habitude ».

    Raymond Bernard mentionne par ailleurs l’existence d’une « période de sommeil » au cours de laquelle l’âme-personnalité entre dans un état qui, par analogie, est comparable au sommeil. Il s’agit d’une perte totale de conscience pendant laquelle l’âme-personnalité « est purifiée de ses dernières vibrations matérielles et chargée de l’énergie positive nécessaire à sa nouvelle expression cosmique ». Il s’agit, en somme, d’un sommeil réparateur.

    Sur le Plan cosmique, l’âme-personnalité devra tirer la leçon de ses expériences. (28


    Dernière édition par Gaudius le Ven 30 Oct - 19:37, édité 2 fois


    _________________
    Ne me demandez pas votre chemin. Moi aussi je cherche.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Ven 30 Oct - 19:31

    ça rejoint très fort l'enseignement bouddhiste: le Bardö dure aussi 3 jours.
    avatar
    Gaudius

    Masculin Messages : 82
    Date d'inscription : 15/09/2015
    Age : 54
    Localisation : Nord-Pas de Calais

    Re: La mort

    Message par Gaudius le Ven 30 Oct - 20:08

    J'ai pu vérifier par moi-même cette assertion. Lorsque mon grand-père est décédé, nous sommes allés lui rendre visite à l'hôpital et quand nous nous sommes retrouvés devant lui, tous, nous avons eu l'impression qu'il était encore vivant. "On dirait qu'il dort" a été la réaction commune et spontanée. A la mise en bière, le 4ème jour (en raison d'un jour férié), plus aucune impression de vie, seul un corps inerte et rigide (en raison de la table réfrigérée).


    _________________
    Ne me demandez pas votre chemin. Moi aussi je cherche.
    avatar
    Hitori
    Admin

    Masculin Messages : 2497
    Date d'inscription : 14/06/2015

    Re: La mort

    Message par Hitori le Sam 31 Oct - 14:00

    Gaudius a écrit:D'un point de vue rosicrucien, la mort se produit quand la corde d'argent se rompt, permettant au corps psychique et à l'âme-personnalité de se dégager du corps physique,. En général, ce processus dure 3 jours, puis l'âme-personnalité se dégage à son tour du corps psychique qui se dissout plus ou moins rapidement et regagne le plan de conscience qui est le sien. Là, elle fait le bilan de son incarnation en attendant la prochaine. Ce sujet est à rapprocher des "âmes rattachées à la terre", c'est à dire de personnes qui, pour une raison ou pour une autre, ne sont pas totalement dégagées de leur corps psychique et restent dans le "bas astral".
    Le Taoïsme, quant à lui, considère que nous avons des entités psychiques et spirituelles contenues dans les 5 organes du corps. Le foi contient le hun (prononcer Roun) qui est soumis au Shen ( l’esprit) et est en relation avec les plans supérieurs et le ciel. A la mort, le hun rejoint le « ciel »

    Le poumon contient le Po, qui est relié au corps physique et de manière générale à tout ce qui est activités « terrestres » et donc à la terre. A la mort du corps physique, c’est le Po qui peut rester un certain temps, si par exemple la personne était attaché aux bien matériels ou à certaines personnes. Le Po n’arrive pas à quitter le plan terrestre.





    _________________
    "On naît, on vit et on meurt seul."
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Sam 31 Oct - 14:40

    Ah là, làààà!  Que d'inventions pour se rassurer sur la pérennité de notre ego !.


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Dim 1 Nov - 3:54

    Les hommes ne sont pas égaux devant la mort, c'est ce que les religions nous ont imposé comme conditionnement.
    Il y a ceux qui vont au paradis, au nirvana, etc. et ceux qui vont au purgatoire ou en enfer, ceux qui restent prisonniers de la roue du samsara, d'incarnation en incarnation, etc.

    Heureux celui qui peut mourir libre devant l'inconnu !

    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Dim 1 Nov - 6:34

    belle réflexion, Sora, originale et pertinente. Il est vrai que les religions nous ont "imposé une inégalité devant la mort", alors que la Vie nous en a déjà imposée une à la naissance. On en a donc deux au lieu d'une, de plus la deuxième dépend en partie de la première puisque d'une part, il y est dit que les pratiquants des autres religions ne seront pas "sauvés", et d'autre part ils éludent la question des enfants décédés prématurément ou des personnes ayant n'importe quelle forme de handicap qui le dé-responsabilise de ses fautes.
    Heureux celui qui peut mourir libre devant l'inconnu !
    moi qui ne croit à rien et me contente de choisir assez librement une hypothèse pour satisfaire mon mental tout en n'y croyant pas, je ressens bien ce que tu veux dire, ce sentiment de liberté: la liberté d'agir comme bon me semble, comme je le sens et comme mon raisonnement me le dicte, et non pas comme une religion, un texte soit disant sacrée ou un supposé Dieu me l'imposerait, avec toutes les contradictions que l'on sait.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Dim 1 Nov - 9:00

    Heureux celui qui peut mourir libre devant l'inconnu !

    moi aussi j'aime bien cette phrase de Sora , mais je la commente différemment

    en effet , dans les faits , ( tiens ces deux mots ont ils la même étymologie ? ) c'est bien l'inconnu après la mort
    beaucoup ont peur de cet inconnu , pour une grande part à cause des religions et notamment de ce dogme de l'enfer décrit d'une façon si terrible

    mais pour une personne qui est proche de Dieu , il n'y a aucune angoisse , le "livre" de la nature est là pour nous faire comprendre le cycle de la vie ,

    pense-t-on qu'il y a un enfer pour les arbres ? pour les animaux ? au mieux certains espèrent un paradis pour les animaux

    ensuite il y a aussi les livres écrits par les hommes choisis par Dieu pour compléter la compréhension du monde ( que l'on qualifie ces écrits de sacrés ou non , peu importe )

    c'est à nous d'user de notre intelligence pour comprendre les lois de la nature crées par Dieu et comprendre aussi ses instructions , il y a des tris à faire entre les dogmes et les paroles de sagesse ,
    il est bénéfique de suivre ces dernières

    moyennant quoi , pour ma part , dès maintenant: aucune peur , aucune angoisse , je sais que même au moment de ma mort je ferais confiance à Dieu , quelle que soit la suite : une assimilation anonyme dans le grand Tout , une assimilation particulière avec possibilité d'une nouvelle manifestation personnelle , ou tout autre possibilité

    l'enfer n'existe pas ! tout au plus , cela peut être un symbole de la destruction définitive suite au rejet de la personne décidé par Dieu
    avatar
    geveil

    Masculin Messages : 1938
    Date d'inscription : 22/06/2015
    Localisation : L'univers

    Re: La mort

    Message par geveil le Dim 1 Nov - 12:44

    Lola a écrit:l'enfer n'existe pas ! tout au plus , cela peut être un symbole de la destruction définitive suite au rejet de la personne décidé par Dieu
    Là encore, je pense la même chose que toi, il n'y a pas d'enfer après la mort, je suis d'ailleurs époustouflé de voir que des gens qui se disent chrétiens se réjouissent que les "méchants" brûleront éternellement.

    Ceci dit, la terre peut devenir un enfer ( Si Dieu qui t'accompagne n'y met pas bon ordre Twisted Evil )


    _________________
    Nul n'entre en métaphysique s'il ne s'étonne de vivre.
    Le réel est ce qui reste quand on a abandonné toute croyance.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Dim 1 Nov - 18:35

    geveil a écrit:Ceci dit, la terre peut devenir un enfer ( Si Dieu qui t'accompagne n'y met pas bon ordre Twisted Evil )

    tout à fait Geveil , ça en prend le mauvais chemin

    mais j'espère bien que Dieu mettra bon ordre avant que ce chemin fatidique soit atteint
    avatar
    ber21

    Masculin Messages : 695
    Date d'inscription : 15/09/2015

    Re: La mort

    Message par ber21 le Dim 1 Nov - 18:54

    A vous lire j'en déduis que l'homme est un être à part, foncièrement séparé de la gent animale; et c'est là que je ne vous suis plus. Montrez-moi l'instant t où nous divergeons. Pourquoi irais-je trois jours en stage dans le Bardo et pas mon épagneul ou les chats de lola? Je suis un animal et ma mort sera celle d'un animal. Tout le reste n'est qu'élucubration. Pourquoi toujours vouloir nous accrocher à des croyances ou des philosophies qui n'ont aucune base scientifique? Le Bouddhisme n'a pas plus de base rationnelle que le Christianisme avec son purgatoire, son enfer et ses diables fourchus.
    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Dim 1 Nov - 20:32

    soit tu ne parles pas de moi , soit tu me lis mal ou pas du tout

    je n'ai jamais dit que l'homme était supérieur à l'animal , les hommes et les animaux ne sont pas dans la même catégorie c'est tout , et que notre traitement après la mort soit différent du leur , on n'en sait rien
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Dim 1 Nov - 22:27

    c'est encore plus simple: personne n'a parlé d'animaux ici, je ne vois pas ce que vient faire la réflexion de Ber... mais bon, c'est Ber, inséparable de son épagneul, dont il se sent en effet très proche, notamment quand il va renifler une chienne qui passe par là. Je comprends qu'il ne se sente pas si différent de lui.
    avatar
    Gaudius

    Masculin Messages : 82
    Date d'inscription : 15/09/2015
    Age : 54
    Localisation : Nord-Pas de Calais

    Re: La mort

    Message par Gaudius le Lun 2 Nov - 21:57

    Leela a écrit:c'est encore plus simple: personne n'a parlé d'animaux ici, je ne vois pas ce que vient faire la réflexion de Ber... mais bon, c'est Ber, inséparable de son épagneul, dont il se sent en effet très proche, notamment quand il va renifler une chienne qui passe par là.  Je comprends qu'il ne se sente pas si différent de lui.
    Une petite recommandation: lisez "L'âme des animaux" de Jean Prieur et vous constaterez qu'on n'est pas si éloigné que ça du sujet.


    _________________
    Ne me demandez pas votre chemin. Moi aussi je cherche.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Mar 3 Nov - 6:21

    je n'ai aps esoin de lire un livre pour en être convaincue, Gaudius... Il s'agit d'une vieille taquinerie entre Ber en moi   Wink

    Mais on ne m'a toujours pas montré un animal qui écrivait des poèmes, inventait un avion ou une religion, résolvait une intégrale ou savait lire/écrire, malgré le contact avec l'homme depuis des millénaires, alors il ne me sera pas possible d'admettre qu'on est au même niveau sur tous les plans, en tous cas l'intellectuel.

    Les plus "avancés" sont sans doute les pieuvres.

    Peut-être, si la métempsychose est une réalité, se réincarnent-ils pour évoluer, mais alors ils passent par la forme humaine. Et comme je ne crois déjà pas à la réincarnation chez les humains...
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Mar 3 Nov - 6:57

    Ah Leila, il y a aussi les poèmes qui ne s'écrivent pas en mots, et qu'est-ce donc les mots dans un poème ?
    L'univers tout entier pratique l'art de la poésie, celle que l'homme produit avec les mots  n'en est qu'un pâle reflet. Il n'est qu'à voir la difficulté si ce n'est l'impossibilité de transcrire en mots la joie paisible, ou l'extase, ou encore un intense moment de lucidité.
    Jeanine M.Benuyus a écrit:
    La vie déploie ses couleurs avec virtuosité, utilisant les limites comme une force, un mécanisme de focalisation. Parce que la nature joue de son charme dans un espace fini, ses créations récitent un poème accessible à chacun.
    Les biomimétriciens qui, jour après jours, étudient de tels poèmes, en conçoivent une admiration à la limite de la vénération. Apercevant désormais ce dont la nature est vraiment capable, ils sont de plus en plus convaincus que les innovations qui s’appuient sur la nature offrent un moyen de sortir de l’abîme où nous sommes tombés.

    Qu'est-ce le beau si ce n'est ce qui prend sens dans le "tout" ?

    avatar
    loli83

    Messages : 1893
    Date d'inscription : 22/06/2015

    Re: La mort

    Message par loli83 le Mar 3 Nov - 8:47

    je l'ai déjà dit : nous ne sommes pas supérieurs ni inférieurs aux animaux , nous ne sommes tout simplement pas dans la même catégorie , tout comme les arbres sont aussi dans une autre catégorie

    en théorie nous devrions retrouver l'utile et l'agréable qui se mêlent entre toutes ces catégories , mais du fait de l"homme qui devrait en être le coordinateur , c'est parfois malheureusement le contraire qui se constate

    merci Sora pour cette belle citation
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Mar 3 Nov - 9:43

    Sora, je parle bien des poèmes qui s'écrivent avec des mots, ce qui suppose tout un processus mental qu'aucun des animaux n'a jamais élaboré.

    Les "charmes de la Nature" et la notion de beauté sont purement subjectifs, on peut aussi y trouver de l'horreur, mais on s'écarte trop du sujet... Wink

    Gaston introduit la question de ce qui se passe après la mort pour les animaux:pour moi, ils n'ont pas "d'âme" (les émotions et même les pensées, qu'ils possèdent indiscutablement mais dans une forme moins élaborée, font pour moi partie du corps physique et non pas spirituel). Il n'en reste donc rien après la mort du corps, leur énergie retourne dans "l'indifférencié". D'ailleurs je pense la même chose pour la grande majorité des humains, il y a peut-être une minorité ayant atteint un très haut niveau de conscience et de développement spirituel, en d'autres mots se sont construit un "corps spirituel", qui peuvent provisoirement, être capables de se réincarner en gardant l'acquit des vies précédentes... mais ce n'est qu'une théorie qui permet d'expliquer certains mystères.
    avatar
    Invité
    Invité

    Re: La mort

    Message par Invité le Mar 3 Nov - 10:11

    Leela a écrit:
    Les "charmes de la Nature" et la notion de beauté sont purement subjectifs, on peut aussi y trouver de l'horreur, mais on s'écarte trop du sujet... Wink

    Non Leila je ne parle pas des charmes de La nature.
    Ma vision n'a rien de romantique, ni de champêtre.

    Qu'est-ce le beau si ce n'est ce qui prend sens dans le "tout" ?
    Il en est ainsi de la mort aussi.


      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 6:56